DEUX HOMMES À COU­TEAUX TI­RÉS

L’hu­mo­riste Ma­rio Jean ajoute une corde à son arc en pre­nant part à une pièce de théâtre d’été pour la pre­mière fois. Pour cette nou­velle ex­pé­rience, il a choi­si Je vous écoute, une co­mé­die fran­çaise qu’il a lui-même adap­tée. Elle se ré­sume par un rè­gleme

Le Journal de Montreal - Weekend - - THÉÂTRE - LOUISE BOUR­BON­NAIS Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Après avoir fait six one-man-show, de la té­lé, du ci­né­ma et de la ra­dio, l’hu­mo­riste aux mul­tiples ta­lents sou­hai­tait mon­ter sur scène et faire du théâtre. « C’est quelque chose que je n’avais en­core ja­mais fait et que j’avais en­vie d’es­sayer, confie Ma­rio Jean. Ça me trot­tait dans la tête de­puis un bout de temps. »

Après avoir ma­ni­fes­té son in­té­rêt à son pro­duc­teur, Fran­çois Ro­zon, ce­lui-ci a ache­té les droits de cette pièce fran­çaise, co­écrite par le chan­teur fran­çais Bé­na­bar, qu’il avait vue à Pa­ris. « Le texte est fort avec plu­sieurs re­bon­dis­se­ments », sou­ligne-t-il. Une fois la pièce choi­sie, ils ont frap­pé à la porte du Théâtre de la Mar­jo­laine en Es­trie, di­ri­gé par Marc-An­dré Coal­lier. Ce der­nier a ac­cep­té d’em­blée de pro­duire le spec­tacle pour la sai­son es­ti­vale. Il don­ne­ra aus­si la ré­plique à Ma­rio Jean en prê­tant ses traits au psy­cho­logue.

MA­RIAGE ROM­PU

La pièce, qui a été adap­tée pour lui don­ner une sa­veur qué­bé­coise, se­ra cam­pée dans le bu­reau d’un psy d’Ou­tre­mont. Un seul lieu du dé­but à la fin, et le tout se dé­roule en une seule jour­née.

Ma­rio Jean cam­pe­ra un homme qui vit une rup­ture conju­gale. Sa femme vient de le quit­ter.

« C’est un couple sans en­fant qui a pas­sé huit ans en­semble », in­dique Ma­rio Jean, ex­pli­quant que son per­son­nage est per­sua­dé que c’est le psy­cho­logue de sa femme qui l’a in­ci­tée à quit­ter son ma­ri. « Il veut ré­gler ses comptes avec le psy de ma­nière as­sez dras­tique », pré­cise-t-il.

Sa femme (France Pa­rent), qui sou­haite mettre un terme à sa re­la­tion avec son conjoint, consulte ce psy­cho­logue de­puis dé­jà deux ans au rythme de deux séances par se­maine. « Mon per­son­nage va se rendre compte qu’il fait lui aus­si par­tie du pro­blème », an­nonce le co­mé­dien.

HU­MOUR PAR­TI­CU­LIER

Ma­rio Jean nous as­sure que nous ne sommes pas dans le vau­de­ville ha­bi­tuel. « On re­trouve beau­coup de si­tua­tions dra­ma­tiques fortes, mais elles sont tel­le­ment ri­di­cules qu’elles amènent in­évi­ta­ble­ment aux rires, ex­plique l’hu­mo­riste. L’hu­mour vient des si­tua­tions, mais il va tout de même y avoir un pla­card. C’est un clin d’oeil au théâtre d’été », fait-il re­mar­quer. Un autre per­son­nage mas­cu­lin vien­dra se gref­fer au tri­angle amou­reux. Il pour­rait s’agir d’un pa­tient ou bien d’un amant... C’est à voir ! Par ailleurs, Ma­rio Jean est en tour­nage dans la sé­rie Les pays d’en haut.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.