BEAU­TÉ SAU­VAGE

JASPER, Al­ber­ta | Le parc na­tio­nal de Jasper sur­passe tous ses sem­blables avec une nature sau­vage in­com­pa­rable com­po­sée de champs de glace im­menses, de mon­tagnes do­mi­nantes, de chutes to­ni­truantes, de ca­nyons spec­ta­cu­laires, de lacs en­ivrants et d’ani­maux

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES WEEKEND - JADRINO HUOT Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Ses at­traits, tous plus ex­cep­tion­nels les uns que les autres, en font certes le parc le plus com­plet et di­ver­si­fié au Ca­na­da. De plus, la pro­me­nade des Gla­ciers, qui le tra­verse de part en part, est pro­ba­ble­ment la plus belle route au pays, si­non au monde.

SOURCES DE MIETTE

Le pre­mier point d’in­té­rêt se si­tue à en­vi­ron huit ki­lo­mètres des li­mites nord-est du parc. Un vi­rage à gauche mène sur la route de la val­lée de la Fiddle jus­qu’aux sources ther­males Miette.

Ces sources mi­né­rales na­tu­relles émergent des mon­tagnes à une tem­pé­ra­ture de 54 °C. L’eau est en­suite re­froi­die sous la barre des 40 °C avant de se dé­po­ser dans des bas­sins. Pour ceux qui n’aiment pas se ra­ta­ti­ner, le sen­tier Sul­phur Sky­line est une op­tion de ran­don­née dans ce sec­teur.

SUR­VEILLEZ MALIGNE

Juste avant Jasper, faites un autre cro­chet sur la gauche, cette fois en di­rec­tion du lac Maligne. Un pre­mier ar­rêt s’im­pose au ca­nyon du même nom où des sen­tiers et pas­se­relles per­mettent d’ob­ser­ver cette étroite faille ter­restre qui at­teint une pro­fon­deur de 50 mètres par en­droits.

D’autres pauses vous sont im­po­sées avant d’ar­ri­ver au bout de ce che­min de 46 ki­lo­mètres, car des mou­flons d’Amé­rique bloquent sou­vent l’ac­cès aux vé­hi­cules. Gar­dez l’oeil ou­vert pour re­pé­rer d’autres ani­maux – wa­pi­tis, chèvres de mon­tagne et ours noirs.

En bout de par­cours, le lac Maligne s’étend sur plus de 22 ki­lo­mètres au coeur de pics en­nei­gés. L’île Spi­rit, ac­ces­sible uni­que­ment par ba­teau, y baigne pour le grand plai­sir des pho­to­graphes.

DUR D’OREILLE

Les pro­chaines vi­sites de­mandent des vi­rages à droite, d’abord sur la route 93A, puis sur le long ac­cès si­nueux for­mé de la­cets étroits grim­pant au mont Edith-Ca­vell et à la langue du gla­cier An­gel qui dé­pose des ice­bergs dans un lac bleu élec­trique.

À l’in­ter­sec­tion de la pro­me­nade des Gla­ciers, les puis­santes chutes Atha­bas­ca vous at­tendent pour le plai­sir des yeux, moins des oreilles! Leur plon­geon as­sour­dis­sant de 24 mètres dans un ca­nyon reste en ef­fet long­temps gra­vé dans la mémoire de vos tym­pans.

BLOC DE GLACE

L’im­mense champ de glace Co­lum­bia ter­mine de fa­çon su­blime votre dé­cou­verte du parc de Jasper. Les trois quarts des plus hauts som­mets des en­vi­rons se tiennent d’ailleurs au pied de ce bloc fri­go­ri­fié de 260 ki­lo­mètres car­rés. Il est même possible d’y po­ser pied grâce à un au­to­bus géant à six roues.

Be­soin d’autres su­per­la­tifs pour vous convaincre de vi­si­ter ce joyau plus que cen­te­naire? Si oui, je donne ma langue au grizz­ly… À lire dans l’édi­tion du 8 juillet : le parc de Banff.

Em­bar­ca­tion sur le lac Maligne en face de l’île Spi­rit.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.