UN FEUILLE­TON BD À SUIVRE SUR INS­TA­GRAM

Le Journal de Montreal - Weekend - - NEWS - Été à lire sur Ins­ta­gram @ete_arte, du 29 juin au 27 août.

RELAXNEWS | Si le ré­seau so­cial re­gorge d’illus­tra­tions et d’his­toires courtes, sou­vent sous la forme de strip de quelques cases, les for­mats au long cours sont rares. La bande des­si­née Été, @ete_arte sur Ins­ta­gram, pro­pose de­puis jeu­di 29 juin un épi­sode par jour et ce pen­dant 60 jours.

De­puis quelques an­nées, la bande des­si­née se cherche de nou­veaux for­mats du cô­té du nu­mé­rique. Des simples planches fixes aux BD nu­mé­riques « Tur­bo­me­dia » (for­mat dans le­quel un clic fait dé­fi­ler une case, voire un élé­ment dans une case, po­pu­la­ri­sé no­tam­ment par Ma­lec et Ba­lak), les au­teurs font évo­luer la forme et le fond de leurs his­toires grâce à la tech­no­lo­gie.

Pour la bande des­si­née Eté, c’est Ins­ta­gram qui sert de sup­port. Les au­teurs de ce feuille­ton mettent à pro­fit tout ce que pro­pose le ré­seau so­cial. Le lec­teur a ain­si le choix : faire dé­fi­ler les cases dans sa ti­me­line ou pas­ser en mode sto­ries pour une ap­proche plus au­to­ma­ti­sée. Cer­taines scènes sont ani­mées, d’autres bé­né­fi­cient d’une am­biance so­nore ou mu­si­cale. La géo­lo­ca­li­sa­tion du post per­met même de si­tuer l’ac­tion (un bar pa­ri­sien, Os­lo...). Et les no­ti­fi­ca­tions per­mettent d’aler­ter à chaque nou­veau post. Au fi­nal : 60 jours de bande des­si­née ani­mée et ani­mable, à rai­son d’un épi­sode par jour.

Cô­té his­toire, on suit Abel et Oli­via, un couple de tren­te­naires prêt à s’en­ga­ger dans une re­la­tion sé­rieuse. Mais avant de faire le grand saut, ils dé­cident de se sé­pa­rer le temps d’un été pour ex­pé­ri­men­ter tout ce qu’ils sou­haitent, tes­ter leur li­ber­té et leurs en­vies, sur

le prin­cipe des « 10 choses à faire avant de... » Mais leur amour ré­sis­te­ra-t-il à cette pa­ren­thèse ? Après les BD nu­mé­riques Pro­fes­seur Cy­clope et À l’ombre du mur, jour­nal

d’un in­utile ou en­core le jeu vi­déo en réa­li­té vir­tuelle adapté du ro­man gra­phique S.E.N.S, Arte France, co­pro­duc­teur d’Été avec Big­ger Than Fic­tion, pour­suit son ex­plo­ra­tion de nou­velles formes de nar­ra­tion.

Tes­ter le po­ten­tiel de la lec­ture nu­mé­rique n’est pas non plus une pre­mière pour Tho­mas Ca­dène, cos­cé­na­riste du feuille­ton avec Jo­seph Sa­fied­dine et Ca­mille Du­vel­le­roy. Il s’était no­tam­ment illus­tré en 2010 en créant Les Autres

gens , un feuille­ton en ligne dif­fu­sé à rai­son d’un épi­sode par jour, cinq jours par se­maine. Cette bande des­si­née payante, qui fai­sait ap­pel quo­ti­dien­ne­ment à un des­si­na­teur dif­fé­rent, dont Er­wann Sur­couf qui signe le gra­phisme d’Été , n’a pas eu le suc­cès es­comp­té. La faute, entre autres, à l’ab­sence d’un sup­port er­go­no­mique à l’époque.

C’est là que le pa­ri d’Ins­ta­gram s’avère in­té­res­sant. Le ré­seau so­cial se trans­forme en li­seuse simple, gra­tuite et connue du grand pu­blic, dis­po­nible dé­sor­mais dans des mil­lions de smart­phones.

La BD de­vra néan­moins re­le­ver plu­sieurs dé­fis : ré­pondre à la ra­pi­di­té de lec­ture qu’im­pose Ins­ta­gram, ne pas las­ser, mal­gré un for­mat de case tou­jours iden­tique... et nar­rer des scènes de sexe (pro­mises par les au­teurs) sur un ré­seau où la nu­di­té est ban­nie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.