LE PLAI­SIR DE JOUER EN­SEMBLE

Pa­trice Ro­bi­taille et Ju­lie Le Bre­ton semblent être des­ti­nés à jouer en­semble par les temps qui courent. Après les avoir vus me­ner une en­quête en­semble dans la sé­rie té­lé po­li­cière Vic­tor Les­sard, le pu­blic les re­trou­ve­ra dans le rôle d’un couple plu­tôt e

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - MAXIME DE­MERS Le Jour­nal de Mon­tréal maxime.de­mers @que­be­cor­me­dia.com

« C’est un drôle de ha­sard, mais on di­rait qu’on est ren­dus à un mo­ment dans nos car­rières où nos che­mins se croisent sou­vent, ob­serve Ju­lie Le Bre­ton, en en­tre­vue, au Jour­nal.

On a tour­né Vic­tor Les­sard tout de suite après De père en flic 2. C’était pra­tique, parce qu’on a pu pro­fi­ter de nos temps libres sur le pla­teau de De

père en flic 2 pour se pré­pa­rer et pour dé­cor­ti­quer l’en­quête de Vic­tor Les­sard. On a donc fait du tra­vail en amont.

UNE BELLE COM­PLI­CI­TÉ

Le fait aus­si qu’il y ait dé­jà une belle com­pli­ci­té entre Pa­trice et moi nous a per­mis de faire res­sor­tir des élé­ments dif­fé­rents de nous et de notre jeu pour cha­cun de ces pro­jets. Même si nos rôles dans De père en flic 2 sont très dif­fé­rents que ceux dans Vic­tor Les­sard, il y avait une cer­taine conti­nui­té dans notre tra­vail. »

Pa­trice Ro­bi­taille et Ju­lie Le Bre­ton jouent des rôles im­por­tants dans l’in­trigue de De père en flic 2, la suite très at­ten­due de la po­pu­laire co­mé­die po­li­cière qui avait ré­col­té 10,5 M$ au box-of­fice lors de sa sor­tie, à l’été 2009.

Ro­bi­taille s’est glis­sé dans la peau de Mar­tin Ger­main, un dan­ge­reux cri­mi­nel qui est sui­vi de près de­puis des an­nées par le po­li­cier Marc La­roche (Louis-Jo­sé Houde.) Ju­lie Le Bre­ton campe quant à elle le rôle de la blonde de Ger­main, qui réus­sit à convaincre ce der­nier d’al­ler suivre une thé­ra­pie de couples en fo­rêt. Pour ten­ter de se rap­pro­cher de Ger­main, Marc s’ins­cri­ra au même groupe de thé­ra­pie de couples en com­pa­gnie de sa blonde (Ka­rine Va­nasse), éga­le­ment po­li­cière.

BON POUR LE CI­NÉ­MA QUÉ­BÉ­COIS

Après Les 3 P’tits Co­chons 2 l’été pas­sé, c’est la se­conde an­née d’af­fi­lée que Pa­trice Ro­bi­taille se re­trouve dans une suite d’une co­mé­die à suc­cès.

« C’est le fun aus­si de jouer dans une co­mé­die grand pu­blic qui a de l’am­bi­tion, dit-il. On sent que c’est un film qui a été fait pour le pu­blic. Per­son­nel­le­ment, je re­tiens au­tant de satisfaction à jouer dans ce genre de pro­duc­tion qu’à jouer dans un film d’au­teur plus ni­ché. C’est juste dif­fé­rent. Je crois que les deux genres sont im­por­tants pour notre ci­né­ma. L’un peut nour­rir l’autre. »

Ju­lie Le Bre­ton est du même avis : « Le ci­né­ma qué­bé­cois a vé­cu ré­cem­ment des an­nées plus dif­fi­ciles [au box-of­fice] et je crois que ça prend ce genre de film pour ser­vir de lo­co­mo­tive pour notre ci­né­ma. On a vu que Bon Cop, Bad Cop 2 a su­per bien mar­ché. Si De père en flic 2 a aus­si du suc­cès, ça va peut-être faire en sorte que les gens vont se dé­pla­cer pour al­ler voir les autres films qué­bé­cois qui pren­dront l’af­fiche plus tard cette an­née. C’est ce qui s’était pro­duit dans les an­nées 2000, quand ça al­lait bien pour le ci­né­ma qué­bé­cois. Sou­hai­tons que le même phé­no­mène se pro­duise cette an­née. »

De père en flic 2 prend l’af­fiche jeu­di (le 13 juillet).

De la sé­rie Vic­tor Les­sard à la co­mé­die De père en flic 2, Pa­trice Ro­bi­taille et Ju­lie Le Bre­ton ont beau­coup joué en­semble dans la der­nière an­née.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.