UNE PIÈCE EN MI­LIEU HOS­TILE

Pour ceux qui sou­hai­te­raient vivre l’ex­pé­rience d’un voyage en An­tarc­tique sans avoir à en su­bir les in­con­vé­nients, la pièce An­tarc­tique solo est peut-être pour vous. Ti­rée de l’oeuvre de Brian Per­ro, elle ra­conte le pé­riple de l’aven­tu­rier Fré­dé­ric Dion

Le Journal de Montreal - Weekend - - THÉÂTRE WEEKEND - LOUISE BOURBONNAIS Col­la­bo­ra­tion spéciale louise.bourbonnais @que­be­cor­me­dia.com

Le livre An­tarc­tique solo de Brian Per­ro, pa­ru en 2015, met de l’avant le par­cours d’un homme qui n’a pas froid aux yeux. L’aven­tu­rier, qui était dé­jà par­ti à la conquête de plu­sieurs mi­lieux hos­tiles, avait choi­si d’af­fron­ter en solo le conti­nent le plus froid et le plus ven­teux au monde, l’An­tarc­tique. Mieux en­core, il a choi­si de par­cou­rir le centre du conti­nent blanc en une cin­quan­taine de jours, en ski ti­ré par un cerf-vo­lant, sur une dis­tance de plus de 4000 km.

« C’est Brian Per­ro qui a eu l’idée d’en faire une pièce de théâtre à Sha­wi­ni­gan », sou­ligne Pier­reF­ran­çois Le­gendre, à qui on a confié la mise en scène. Et pour ra­con­ter le pé­riple de l’aven­tu­rier Fré­dé­ric Dion, on a fait ap­pel au co­mé­dien Ré­mi-Pierre Pa­quin.

« Fré­dé­ric Dion est un as­soif­fé d’aven­ture », lance le met­teur en scène. « Son voyage en An­tarc­tique était son plus grand rêve. »

THÉÂTRE OU CONFÉ­RENCE ?

À mi-che­min entre la pièce de théâtre et la confé­rence, ce spec­tacle, qui compte un as­pect do­cu­men­taire, est aus­si tein­té d’hu­mour.

« C’est un mé­lange de plu­sieurs choses avec un peu de fic­tion, mais prin­ci­pa­le­ment, il s’agit d’un ob­jet théâ­tral unique, ins­pi­ré d’un fait vé­cu », pré­cise-t-il.

Le ré­cit qui se­ra ra­con­té sur scène

PLU­SIEURS DÉ­FIS

Si les dé­fis pour l’ex­plo­ra­teur ont été nom­breux, Pierre-Fran­çois Le­gendre a éga­le­ment eu son lot de dé­fis, afin de me­ner à bien son pro­jet sur scène. « Re­pré­sen­ter l’An­tarc­tique sur scène est dé­jà un grand dé­fi », fait re­mar­quer ce­lui qui a eu carte blanche pour mon­ter son spec­tacle. Pour ajou­ter au réa­lisme, des pro­jec­tions vi­déo four­nies par l’aven­tu­rier ont été ajou­tées.

Mais au-de­là des pé­ri­pé­ties, des aven­tures et des anec­dotes, la pièce de­vrait éga­le­ment trans­por­ter les spec­ta­teurs dans un voyage d’émo­tions de l’aven­tu­rier, puisque ce­lui-ci a éga­le­ment dû faire face à des épreuves psy­cho­lo­giques. « C’est aus­si un grand voyage in­té­rieur », ré­vèle Pierre-Fran­çois Le­gendre. por­te­ra sur les pires mo­ments qu’a connus l’homme, tan­dis qu’il ten­tait de joindre le pôle Sud géo­gra­phique. Sur­pris par une ra­fale de vent, il perd son traî­neau qui conte­nait tout son ma­té­riel de sur­vie. « La corde qui le re­lie à son traî­neau s’est cas­sée en plein bliz­zard », dé­voile le met­teur en scène. À par­tir de là, l’homme so­li­taire, qui se bat contre le froid po­laire et la pou­dre­rie, n’a qu’une ving­taine de mi­nutes de­vant lui pour re­trou­ver ses vives et son équi­pe­ment, sans quoi le traî­neau se­ra en­se­ve­li par la neige et de­meu­re­ra in­trou­vable. Sans pro­tec­tion, le froid au­ra rai­son de lui. On ap­prend que les spec­ta­teurs vi­vront de multiples sauts dans le temps.

AN­TARC­TIQUE SOLO

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.