UNE CO­MÉ­DIE QUI A DU CHIEN

La Mai­son des arts de Drum­mond­ville pré­sente pour la sai­son es­ti­vale Syl­via, une pièce qui a dé­jà connu son lot de suc­cès sur Broadway. Adap­tée pour le Qué­bec et pré­sen­tée pour la toute pre­mière fois en fran­çais, cette co­mé­die ro­man­tique ra­conte l’his­toir

Le Journal de Montreal - Weekend - - THÉÂTRE - LOUISE BOUR­BON­NAIS Col­la­bo­ra­tion spé­ciale louise.bour­bon­nais @que­be­cor­me­dia.com

Si la pièce a connu un suc­cès à Broadway lors­qu’elle a pris l’af­fiche au mi­lieu des an­nées 1990, elle avait néan­moins fait l’ob­jet d’une po­lé­mique en rai­son de l’uti­li­sa­tion d’une femme pour cam­per le rôle du chien.

Contrai­re­ment au ci­né­ma, la pos­si­bi­li­té d’avoir un vé­ri­table chien sur les planches est un dé­fi pra­ti­que­ment in­sur­mon­table. Quant à l’uti­li­sa­tion d’un ani­mal en pe­luche, elle n’au­rait ap­pa­rem­ment pas ren­du l’ob­jet de la pièce. Ain­si, on avait à l’époque confié le rôle du chien à Sa­rah Jes­si­ca Par­ker.

Dans cette nou­velle ver­sion à sa­veur qué­bé­coise, André Ro­bi­taille, qui signe la mise en scène et qui est éga­le­ment co­pro­duc­teur, a choi­si de confier le rôle à So­nia Cor­deau, qui in­ter­pré­te­ra la chienne.

« C’est un rôle amu­sant et un dé­fi ex­tra­or­di­naire », es­time la co­mé­dienne Pier­rette Ro­bi­taille, qui est éga­le­ment de la dis­tri­bu­tion et qui per­son­ni­fie­ra Ca­the­rine, la conjointe de Greg, cam­pé par Mar­cel Le­boeuf. « Ca­the­rine et Greg forment un couple de ba­by­boo­mers qui s’adore », confie-t-elle.

PRO­BLÈMES DE COUPLE

Bien que le couple ma­rié de­puis plu­sieurs an­nées file le par­fait bon­heur, tout va cha­vi­rer au mo­ment où Greg trou­ve­ra une chienne dans un parc et dé­ci­de­ra de la ra­me­ner à la mai­son. Syl­via va prendre beau­coup de place dans ce couple, au point de le mettre en pé­ril.

Ca­the­rine ne veut pas de chien tan­dis que Greg sou­haite le gar­der. Ce der­nier a eu un coup de foudre pour l’ani­mal, mais Ca­the­rine sou­haite consa­crer son temps libre à des voyages et à prendre des cours. « Ils ont tous les deux rai­son dans leurs ar­gu­ments », sou­ligne Pier­rette Ro­bi­taille.

« Greg voit Syl­via comme une femme et un être hu­main », ajoute-t-elle.

La re­la­tion de couple va battre de l’aile au point de de­voir consul­ter un psy­cho­logue. En plus d’in­ter­pré­ter le thé­ra­peute, Claude Pré­gent cam­pe­ra éga­le­ment un voi­sin et une femme.

BEAU­COUP D’ÉMO­TIONS

Bien qu’il s’agisse d’une co­mé­die, la pièce de­vrait pro­vo­quer plu­sieurs émo­tions. On ver­ra l’amour in­con­di­tion­nel que peut sus­ci­ter un chien. « C’est une his­toire très tou­chante et qui dé­gage beau­coup de sym­pa­thie, fait re­mar­quer la co­mé­dienne. Les spec­ta­teurs risquent même de ver­ser une larme à la fin de la pièce. »

Par ailleurs, on re­trou­ve­ra Pier­rette Ro­bi­taille au Théâtre Du­ceppe en dé­cembre pro­chain dans la pièce En­fant

in­si­gni­fiant de Mi­chel Trem­blay.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.