7 MO­MENTS MARQUANTS DANS LA VIE DE PAO­LO NOËL

Il est né le 4 mars 1929 à Mon­tréal dans le quar­tier Ho­che­la­ga.

Le Journal de Montreal - Weekend - - NEWS -

À l’âge de 19 ans, en 1948, il rem­porte un concours d’ama­teur à la radio en imi­tant Ti­no Ros­si. Ce prix va lan­cer sa car­rière de chan­teur dans les ca­ba­rets et lui per­mettre d’en­re­gis­trer quatre de ses com­po­si­tions en 1951. En 1958, il en­re­gistre la chan­son Le

pe­tit voi­lier qui fi­gure sur son pre­mier al­bum, L’amant de la mer. Cette chan­son com­po­sée par un cu­ré de­vien­dra l’un de ses plus grands suc­cès. Au mi­lieu des années 1960, à Té­lé-Mé­tro­pole, il anime Toast et

ca­fé aux cô­tés de Do­mi­nique Michel, puis Le Mu­sic-Hall des jeunes, ce qui lui vaut d’être élu Mon­sieur Radio-Té­lé­vi­sion, au Ga­la des artistes en 1968. En 1971, il réa­lise son grand rêve en pré­sen­tant son spec­tacle à la Place des Arts. Pao­lo avait pris la re­lève du chan­teur fran­çais Éric Char­den qui s’était dé­sis­té pour cause de ma­la­die. La chan­son Flouche-flouche (Pau­lette) connaît un suc­cès monstre après que Gilles La­tu­lippe in­siste, du­rant l’émis­sion Les

Tan­nants, pour que Pao­lo la chante en di­rect à la té­lé­vi­sion. C’était en 1974, et ce suc­cès se­ra sui­vi de Flip Flop Fly et T’as ben des beaux bip­bops. En 1999, son rôle de To­ny Po­ten­za dans la té­lé­sé­rie Omer­tà de Luc Dionne, lui at­tire des louanges des cri­tiques qui sou­lignent la qua­li­té de son jeu. Il joue­ra en­suite en 2008 dans le film Les doigts croches de Ken Scott.

dans Pao­lo Noël a joué To­ny Po­ten­za un rôle la sé­rie Omer­tà de Luc Dionne, film du qu’il a re­pris au ci­né­ma pour le même nom en 2012. Pierre Mar­cotte, Pao­lo Noël et Gilles La­tu­lippe dans les Tan­nants de chez nous.

Dans le film Les doigts croches de Ken Scott.

À l’émis­sion Toast et ca­fé

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.