FI­DÈLE À YOUTUBE

Afin de sou­li­gner la créa­tion de son nou­veau vo­let an­glo­phone, le fes­ti­val OhMyFest !, évé­ne­ment en­tiè­re­ment consa­cré à la culture de YouTube, ac­cueille­ra de­main l’une des plus grandes stars du Web au pays : Matt Santoro.

Le Journal de Montreal - Weekend - - NEWS -

VANESSA GUIMOND Le Jour­nal de Mon­tréal

La ve­dette de 32 ans, un an­cien comp­table qui se consacre dé­sor­mais à la créa­tion de « tops » in­usi­tés, cô­toie­ra d’autres per­son­na­li­tés YouTube de chez nous, dont Em­ma Verde, Gir­lyAd­dict, Stee­lorse, PL Clou­tier, Cyn­thia Du­lude et Alexan­dra La­rouche, dans le cadre de l’évé­ne­ment.

Pour­quoi nous in­té­res­ser plus par­ti­cu­liè­re­ment à lui ? D’abord, parce qu’il jouit d’une po­pu­la­ri­té ex­cep­tion­nelle avec sa chaîne à la­quelle sont abon­nées 5,8 mil­lions de per­sonnes (à titre com­pa­ra­tif, la chaîne de la po­pu­laire you­tu­beuse Em­ma Verde compte près de 700 000 abon­nés).

De plus, il fait par­tie des « vé­té­rans » de la pla­te­forme, lui qui a com­men­cé à y dif­fu­ser des cap­sules il y a 7 ans (une éter­ni­té, sur la pla­nète web).

En plus de dif­fu­ser ses pal­ma­rès sur sa chaîne (le plus ré­cent est un top 10 des oeuvres d’art les plus contro­ver­sées), Matt Santoro ne se gêne pas pour par­ta­ger ses états d’âme avec ses fans.

Dans une vi­déo pu­bliée en avril, il a d’ailleurs fait part à ses abon­nés de la pé­riode de re­mise en ques­tion qu’il tra­verse, en ce mo­ment. Du­rant ce té­moi­gnage d’une ving­taine de mi­nutes, il di­sait (entre autres) se ques­tion­ner par rap­port à la place qu’il oc­cupe dans le pay­sage YouTube.

« YouTube n’est plus ce qu’il a dé­jà été. Quand j’ai com­men­cé, il y ré­gnait un réel es­prit de com­mu­nau­té (...) Nous n’avions pas à nous battre contre un al­go­rithme. Au­jourd’hui, quand tu mets une vi­déo en ligne, il y a un al­go­rithme qui dé­ter­mine à l’avance qui pour­ra voir ta vi­déo. C’est un dé­fi, pour plu­sieurs per­sonnes, de conti­nuer à être mo­ti­vé dans ces condi­tions. »

FI­DÈLE AU POSTE

Mal­gré tout, Matt Santoro n’a pas l’in­ten­tion de quit­ter la pla­te­forme de si­tôt. Il ne compte pas ten­ter sa chance dans d’autres sphères comme la té­lé­vi­sion ou le ci­né­ma, pour le mo­ment.

« Je conti­nue­rai dans cette voie tant que ce­la me per­met­tra de payer mes fac­tures. J’aime di­ver­tir les gens, mais je dois ga­gner ma vie », a-t-il in­di­qué.

« Le grand avan­tage de YouTube, c’est que je peux mettre en ligne tout ce que je veux et être moi-même. À la té­lé­vi­sion, on ne m’au­rait peut-être même ja­mais don­né ma chance ». OhMyFest ! se dé­rou­le­ra au Mo­nu­ment-Na­tio­nal au­jourd’hui et de­main. Plus d’in­for­ma­tions à l’adresse ohmyfest.com.

PHOTO COURTOISIE Le Ca­na­dien Matt Santoro se­ra la ve­dette d’une dis­cus­sion ani­mée par Fred Bas­tien de­main après-mi­di, dans le cadre du fes­ti­val OhMyFest!.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.