UN TOUR­NAGE DE PRÉCISION ET DE GRANDEUR…

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA -

Une par­tie du tour­nage s’est dé­rou­lée sur la plage où ont eu lieu les opé­ra­tions mi­li­taires dé­crites dans le film. Pour se faire, l’équipe de pro­duc­tion a re­cons­truit une por­tion de la digue de l’époque… mais cette der­nière a été en par­tie dé­truite par une tempête !

Cer­tains des lit­tle ships (lit­té­ra­le­ment « pe­tits ba­teaux ») an­glais qui ont ai­dé à l’éva­cua­tion qu’on voit dans le film sont les vé­ri­tables em­bar­ca­tions qui avaient ser­vi à l’époque.

Ch­ris­to­pher No­lan a ad­mis avoir eu re­cours à un seul ana­chro­nisme dans Dun­kerque. Le nez des avions al­le­mands est jaune, une cou­leur uti­li­sée par les na­zis uni­que­ment après l’opé­ra­tion Dy­na­mo. Mais c’était un moyen ef­fi­cace pour le ci­néaste de per­mettre au pu­blic de re­con­naître les aé­ro­nefs en­ne­mis en un coup d’oeil.

Afin que Hans Zim­mer com­pose une mu­sique de cir­cons­tance, le ci­néaste lui a don­né sa montre pour qu’il en en­re­gistre le tic-tac.

Tous les cos­tumes ont été fa­bri­qués. Au­cune pièce de vê­te­ment n’a été louée par Jef­frey Kur­land, le cos­tu­mier en chef. En ef­fet, il avait peur de les en­dom­ma­ger.

Avant de tour­ner sur la plage de Dun­kerque, il a fal­lu que l’équipe de pro­duc­tion s’as­sure qu’il ne res­tait pas de mines al­le­mandes qui au­raient pu ex­plo­ser au mo­ment du tour­nage des scènes de ba­taille.

La pro­duc­tion a ache­té un yacht de 40 pieds qui est de­ve­nu le

Moons­tone com­man­dé par Daw­son (Mark Ry­lance) !

Pour les sé­quences aé­riennes, Ch­ris­to­pher No­lan a pla­cé la ca­mé­ra IMAX sur l’aile des ap­pa­reils.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.