L’ÎLE JAPONAISE INTERDITE AUX VI­SI­TEURS

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES -

RELAXNEWS | Plus au­cune vi­site ne se­ra au­to­ri­sée dans l’île d’Oki­no­shi­ma, l’un des lieux les plus sa­crés du Ja­pon ré­cem­ment ins­crit au pa­tri­moine mon­dial de l’hu­ma­ni­té de l’UNESCO, et jus­qu’à pré­sent in­ter­dit aux seules femmes, a an­non­cé samedi un res­pon­sable.

L’île de la mer du Ja­pon ne re­ce­vait des vi­si­teurs ex­té­rieurs qu’un jour par an, le 27 mai. Leur nombre était li­mi­té à 200 hommes qui de­vaient au­pa­ra­vant ac­com­plir des ablu­tions dans la mer.

Mais le com­plexe de temples Mu­na­ka­ta Tai­sha, pro­prié­taire de l’île, a dé­ci­dé d’in­ter­dire à par­tir de l’an­née pro­chaine les vi­sites de tous laïcs, femmes comme hommes, afin de pro­té­ger les lieux, a dé­cla­ré un porte-pa­role.

Seuls les prêtres shin­toïstes pour­ront y ac­cé­der, ain­si que des cher­cheurs tra­vaillant sur la pré­ser­va­tion du site.

« Une pré­ser­va­tion stricte est re­quise main­te­nant que l’île est sur la liste de l’UNESCO », a dé­cla­ré le porte-pa­role.

« Il se­rait ris­qué de conti­nuer à avoir 200 vi­si­teurs dans l’île », a-t-il dit, ajou­tant qu’Oki­no­shi­ma est « l’île pro­té­gée par les prêtres shin­toïstes ».

Seul un prêtre ré­side sur l’île, se­lon la tra­di­tion.

Le Co­mi­té du pa­tri­moine mon­dial de l’agence onu­sienne a ins­crit les lieux di­manche der­nier sur sa liste des sites cultu­rels les plus pré­cieux de la pla­nète.

L’île, si­tuée sur la route vers la Co­rée, en face de Kyu­shu, la plus mé­ri­dio­nale des quatre plus grandes îles de l’ar­chi­pel nip­pon, a au­tre­fois été un lieu d’échanges avec l’étran­ger et abrite de nom­breux ob­jets qui en té­moignent.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.