CHAR­LE­VOIX EN 10 SE­CRETS

La ré­gion de Char­le­voix a ses clas­siques : le Ma­noir Ri­che­lieu à La Mal­baie, l’hô­tel le Ger­main et le centre-ville de Baie-SaintPaul, la mon­tagne du Mas­sif et, dé­sor­mais, l’épous­tou­flant voyage en train de Qué­bec à La Mal­baie. Mais la ré­gion re­gorge aus­si

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES - VÉ­RO­NIQUE LEDUC Agence QMI

LE MU­SÉE DE CHAR­LE­VOIX ET SA TERRASSE SUR LE TOIT

À La Mal­baie, le Mu­sée de Char­le­voix est l’en­droit idéal pour em­bras­ser l’his­toire et la culture de la ré­gion grâce à des ex­po­si­tions sur l’art po­pu­laire char­le­voi­sien. Les fa­milles y trou­ve­ront leur compte grâce à des ac­ti­vi­tés qui de­mandent une col­la­bo­ra­tion entre pa­rents et en­fants. À l’oc­ca­sion d’une vi­site, il ne faut pas man­quer de faire un tour sur la terrasse du toit du mu­sée, qui offre une belle vue sur le fleuve et les mon­tagnes. www.mu­see­de­char­le­voix.qc.ca

LE VIL­LAGE DE PORT-AU-PERSIL

Le pe­tit vil­lage de Port-au-Persil est char­mant et cer­tains lo­caux en parlent même comme de leur coin pré­fé­ré de la ré­gion. Un peu à l’écart de la route 138, au bas d’une côte im­pres­sion­nante et sur les rives du Saint-Laurent, se trouvent un quai où il fait bon flâ­ner, des sen­tiers, une chute d’eau pour se ra­fraî­chir, une église an­gli­cane, quelques pe­tits com­merces et une vue sur des pay­sages ma­gni­fiques. Ce n’est pas pour rien que l’en­droit fait par­tie de l’As­so­cia­tion des plus beaux vil­lages du Qué­bec ! www.saint­si­meon.ca/tou­risme/ tou­risme-port-au-persil

LES OURS NOIRS DU DO­MAINE LE PIC-BOIS

« Les Qué­bé­cois croient connaître l’ours, mais en fait, ils ne l’ont ja­mais vu dans son mi­lieu na­tu­rel », af­firme De­nis La­li­ber­té, guide na­tu­ra­liste au Do­maine Le Pic-Bois. À Notre-Dame-des-Monts, cette pour­voi­rie pro­pose une ac­ti­vi­té hors du com­mun : l’ob­ser­va­tion de l’ours noir. Chaque jour, d’avril à oc­tobre, de pe­tits groupes de vi­si­teurs ont droit à une pré­sen­ta­tion sur l’ani­mal avant de s’ins­tal­ler dans le mi­ra­dor d’où ils peuvent ob­ser­ver à une ving­taine de mètres d’eux, le com­por­te­ment des ours dans leur ha­bi­tat. www.le­pic­bois.com

LES COUCHERS ET LES LEVERS DE SO­LEIL SUR L’ISLE-AUX-COUDRES

La plus belle fa­çon de dé­cou­vrir L’Is­leaux-Coudres est de faire le tour des ar­ti­sans pour faire pro­vi­sion de pain, de pâ­tis­se­ries, de fruits frais, de ge­lées, de miel, de mous­seux et de cidres pour s’im­pro­vi­ser un pique-nique à la pointe de l’île afin d’ob­ser­ver le cou­cher du so­leil. Ou en­core, faites des achats pour le len­de­main ma­tin. On dit que les levers de so­leil sont ma­gni­fiques de la pointe du Bout d’en Bas. www.tou­ris­meis­leaux­coudres.com

5 LES MUL­TIPLES POSSIBILITÉS DE RANDONNÉES

Les Char­le­voi­siens adorent pro­fi­ter des sen­tiers de ran­don­née de la ré­gion, qui vont du plus ac­ces­sible au plus spor­tif. Pen­sez à La Tra­ver­sée de Char­le­voix, au sen­tier de la Fo­rêt ma­rine, au mont des Mo­rios, au Parc na­tio­nal des Grand­sJar­dins ou au Parc na­tio­nal des Hau­tesGorges-de-la-Ri­vière-Mal­baie. Les possibilités sont qua­si in­fi­nies. www.tou­risme-char­le­voix.com/quoi­faire/na­ture-et-plein-air/sen­tiers

6 LE CAM­PING ET RANCH DU FJORD

Pour les mor­dus de cam­ping et d’équi­ta­tion, le Cam­ping et Ranch du Fjord est l’en­droit rê­vé. Une cin­quan­taine de sites dont cer­tains avec vue sur le fleuve, des randonnées équestres gui­dées puis des for­faits cam­ping et équi­ta­tion, et le tour est joué pour un sé­jour ori­gi­nal. www.cam­pin­ge­tran­ch­duf­jord.com

7 LES PETITES ROUTES À EX­PLO­RER

La jux­ta­po­si­tion des mon­tagnes et du fleuve est cer­tai­ne­ment le point fort de la ré­gion et pour bien pro­fi­ter des pa­no­ra­mas va­riés, il faut sor­tir des routes prin­ci­pales pour em­prun­ter les pe­tits che­mins qui offrent des points de vue ma­gni­fiques. Sur la route des Mon­tagnes, la par­tie entre Notre-Dame-des-Monts et Saint-Ur­bain est par­ti­cu­liè­re­ment spec­ta­cu­laire. www.tou­risme-char­le­voix.com/quoi­faire/routes-et-cir­cuits/route-des-mon­tagnes

8 LE QUAI DE POINTE-AU-PIC

À La Mal­baie, tout près du Ma­noir Ri­che­lieu, le quai de Pointe-au-Pic est char­mant. Entre le fleuve et le che­min de fer, on y trouve un sa­lon de thé ju­me­lé à un an­ti­quaire, un casse-croûte, une ga­le­rie d’art et une bou­tique d’ar­ti­sa­nat. Puis il y a la je­tée qui avance dans l’eau et qui ap­pelle à la pro­me­nade.

9 LE CENTRE DE L’ÉMEU DE CHAR­LE­VOIX

À Saint-Ur­bain se trouve l’une des plus grandes fermes d’émeus au Ca­na­da. De­puis 20 ans, Ray­monde Tremblay et sa fa­mille y font dé­cou­vrir la viande d’émeu et offrent des vi­sites afin de fa­vo­ri­ser la ren­contre avec ce grand ani­mal ve­nu d’Aus­tra­lie. Pour va­lo­ri­ser la to­ta­li­té de l’émeu, des pro­duits pour le corps ont aus­si été créés. Le Centre de l’émeu et ses 300 oi­seaux font par­tie de la Route des sa­veurs de Char­le­voix. www.emeu­char­le­voix.com www. tou­risme-char­le­voix.com/quoi-faire/ routes-et-cir­cuits/route-des-sa­veurs

0 LES JAR­DINS DE QUATRE-VENTS

Il faut être très chan­ceux pour vi­si­ter les jar­dins de Quatre-Vents puisque le site, qui ac­cueille ce qui est consi­dé­ré comme l’un des plus grands et ma­jes­tueux jar­dins de notre époque, n’est ou­vert au pu­blic que quatre jours par an­née. Bien sûr, il faut ré­ser­ver et pour 2018, c’est dès dé­cembre qu’il faut mettre la main sur des billets si l’on sou­haite vivre cette ex­pé­rience unique. www.ce­pas.qc.ca/jar­dins-de-quatre-vents

Le vil­lage de Port-au-Persil, dans Char­le­voix.

La terrasse du Mu­sée de Char­le­voix, La Mal­baie.

Le vil­lage de Pointe-au-Pic.

Le parc na­tio­nal des Hautes-Gor­gesde-la-Ri­vière-Mal­baie.

Le Do­maine Le Pic-Bois, à Notre-Da­medes-Monts.

Les Ébou­le­ments.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.