INS­PI­RA­TION MAN­GA

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA -

Le genre si par­ti­cu­lier du man­ga a don­né lieu à des bandes des­si­nées, à des films d’ani­ma­tion ain­si qu’à un culte ob­ser­vé par des ama­teurs, par­tout sur la pla­nète. Ghost in the Shell, pa­ru cette se­maine en for­mat nu­mé­rique, est ti­ré d’un film ja­po­nais lui­même ti­ré d’un man­ga. On peut re­mon­ter le che­min pour plu­sieurs pro­duc­tions oc­ci­den­tales. En voi­ci quatre, dignes de men­tion.

3 KILL BILL VOL. 1 ET 2

Lais­sée pour morte le jour de son ma­riage par les membres de son an­cienne or­ga­ni­sa­tion cri­mi­nelle, une tueuse pro­fes­sion­nelle (Uma Thur­man) exerce sur eux une ter­rible ven­geance. C’est là le point de dé­part de ce for­mi­dable dip­tyque par le­quel Quen­tin Ta­ran­ti­no

(Fic­tion pul­peuse) rend un hom­mage aus­si dé­rou­tant que lu­dique aux films de sa­mou­raï et aux wes­terns spa­ghet­tis, tout en s’im­pré­gnant to­ta­le­ment de la culture nip­ponne, al­lant jus­qu’à pro­po­ser de longs seg­ments dia­lo­gués en ja­po­nais et un des­sin ani­mé d’ins­pi­ra­tion man­ga d’une ex­trême bru­ta­li­té.

4 OLD BOY - LE JOUR DE LA VEN­GEANCE

Grand prix du ju­ry à Cannes en 2004, Old Boy de Park Chan-wook, adap­ta­tion ul­tra­vio­lente et hy­per-sty­li­sée d’un man­ga ja­po­nais, a fait l’ob­jet de ce re­make amé­ri­cain si­gné Spike Lee. Bien qu’il s’agisse pour lui d’un film de com­mande, le réa­li­sa­teur de La piz­zé­ria en ré­volte et Mal­colm X mène ce ré­cit de ven­geance sa­dique avec l’éner­gie et le sa­voir-faire re­quis, mé­na­geant çà et là quelques belles trou­vailles vi­suelles. En outre, Josh Bro­lin est très so­lide en père in­digne et ivrogne trans­for­mé par sa cap­ti­vi­té.

4 SCOTT PIL­GRIM VS. LE MONDE

Afin de conqué­rir une jeune femme, le bas­siste d’un groupe rock doit af­fron­ter les sept an­ciens amou­reux ma­lé­fiques de cette der­nière dans cette adap­ta­tion des ro­mans gra­phiques de Bryan Lee O’Mal­ley. Ed­gar Wright

(Ba­by le chauf­feur) s’est as­tu­cieu­se­ment ap­pro­prié l’es­thé­tique et les codes du jeu vi­déo, du man­ga et du vi­déo­clip, entre autres, pour illus­trer le com­bat (au sens propre) des pro­ta­go­nistes pour trou­ver le bon­heur et contour­ner les obs­tacles.

4 SPEED RACER

Les au­teurs de la tri­lo­gie

Ma­trix nous ont offert, en 2008, ce car­toon ba­roque ha­chu­ré de longues traî­nées au néon, dans le­quel un jeune cou­reur au­to­mo­bile in­tègre s’at­tire les foudres d’un mil­liar­daire cor­rom­pu après avoir re­fu­sé de joindre sa pres­ti­gieuse écu­rie. La source ori­gi­nelle du film, un « anime » de Tat­suo Yo­shi­da, est on ne peut plus ins­pi­rante et per­cep­tible à l’écran. Mais la plas­tique in­ven­tive du film ren­voie éga­le­ment à tout un éven­tail d’icônes ré­tro de la pop-culture oc­ci­den­tale.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.