UNE PRE­MIÈRE EN EU­ROPE

Foo­die no­toire et re­con­nu, il n’y a pas de ca­chette, Ch­ris­tian Bé­gin adore la bonne bouffe et les bons vins. Il aime tel­le­ment cet uni­vers qu’il n’hé­si­te­rait pas à oc­cu­per un em­ploi de ser­veur, s’il ne pou­vait plus ga­gner sa vie comme ani­ma­teur ou co­mé­die

Le Journal de Montreal - Weekend - - TÉLÉVISION - YVES LECLERC

« Je suis un pas­sion­né de res­tau­ra­tion. J’ai été ser­veur pen­dant des an­nées et je re­tour­ne­rais exer­cer ce mé­tier, si de­main, je n’avais plus de job. Et je se­rais heu­reux », a-t-il lais­sé tom­ber, au cours d’un en­tre­tien.

Une chose qui n’est pas sur le point d’ar­ri­ver, à court et moyen terme, avec son tra­vail à l’ani­ma­tion de l’émis­sion Y’a du monde à messe, une nou­velle sai­son de Cu­rieux Bé­gin, dont le tour­nage re­pren­dra dans quelques se­maines, et un tout pre­mier rôle au ci­né­ma dans Le pro­blème d’in­fil­tra­tion, nou­veau long-mé­trage du ci­néaste Ro­bert Mo­rin. Pour la dixième sai­son de Cu­rieux

Bé­gin, qui en­tre­ra en ondes à l’au­tomne à Té­lé-Qué­bec, l’ani­ma­teur a vé­cu une aven­ture to­ta­le­ment in­at­ten­due, lorsque l’équipe a été en France, à Pa­ris et dans la val­lée de la Loire, pour le tour­nage de deux émis­sions.

On est loin des pre­mières sai­sons de l’émis­sion où l’ani­ma­teur cir­cu­lait en scoo­ter dans les vil­lages du Qué­bec.

« Il s’agit, pour nous, d’une pre­mière en dix ans. C’est quelque chose qu’on nous a pro­po­sé. Hon­nê­te­ment, je n’ai ja­mais pensé qu’on irait, un jour, tour­ner en Eu­rope. Je me di­sais que c’était plus le ter­rain de Jo­sée Di Sta­sio qui a été à Pa­ris, en Ita­lie et à San Fran­cis­co. On était très éton­nés et sur­tout contents de pou­voir al­ler voir ailleurs si on était là » a-t-il fait re­mar­quer.

La som­me­lière Ethi­liya Ha­na­no­va, qui a fait par­tie de l’équipe de Cu­rieux Bé­gin, a été le point de contact pour ce pé­riple gas­tro­no­mique de l’autre cô­té de l’At­lan­tique.

« Elle vit main­te­nant à Pa­ris. Elle a été notre fixer et elle nous a trou­vé des en­droits qui res­semblent à l’es­prit de Cu­rieux Bé­gin. Ce fut deux jour­nées de tour­nage ex­tra­or­di­naires », a lan­cé Ch­ris­tian Bé­gin.

UNE MESSE PO­PU­LAIRE

Après neuf ans sur les ondes, l’ani­ma­teur pré­cise qu’il est tou­jours fa­cile de bâ­tir des sai­sons qui ont au­jourd’hui 23 épi­sodes.

« La ré­ponse du pu­blic conti­nue d’aug­men­ter. Ha­bi­tuel­le­ment, après 10 ans, tu at­teins un pla­teau et tu te pré­pares à ti­rer la plogue. Les gens sont en­core au ren­dez-vous et ça, c’est une belle sur­prise. Je suis vrai­ment pri­vi­lé­gié de ga­gner ma vie en man­geant bien, en bu­vant bien et en ren­con­trant des gens al­lu­més. Je dis mer­ci tous les jours que je vais tra­vailler », a-t-il fait sa­voir.

Ch­ris­tian Bé­gin in­dique que l’émis­sion a des in­vi­tés chou­chous et fa­vo­ris, qui re­viennent chaque an­née comme les Co­lombe Saint-Pierre, Isa­belle Ri­cher, Nor­mand D’Amour, Dan­ny Saint-Pierre et autres.

« La talle est grande au Qué­bec. Il y a mille pos­si­bi­li­tés d’in­vi­tés et il y a tou­jours de nou­veaux chefs. On a trou­vé ce qui fonc­tion­nait et ce ren­dez-vous-là plaît en­core aux gens. On ne cherche pas à se re­nou­ve­ler. C’est une re­cette qui fonc­tionne bien », a-t-il dit.

VRAIES REN­CONTRES

Le co­mé­dien avoue se plaire dans le siège d’ani­ma­teur de la nou­velle émis­sion Y’a du monde à messe, sur les ondes de Té­lé-Qué­bec. « Je n’ai ja­mais pensé que c’était pour m’ar­ri­ver, une af­faire de même. La ré­ponse est au-de­là de toute es­pé­rance. On es­père, lorsque l’on part une émis­sion, que ça va mar­cher, mais on ne pen­sait pas que la ré­ponse était pour être aus­si forte que ça. C’était un défi et un pari as­sez osé de pré­sen­ter une émis­sion es­ti­vale avec du conte­nu », a-t-il men­tion­né.

Une des re­cettes de ce suc­cès, outre le dé­cor d’une an­cienne église, l’as­pect convi­vial et le choeur gos­pel qui chante les noms des in­vi­tés, re­pose sur le fait que les ar­tistes ne vont pas là pour faire de l’au­to­pro­mo­tion.

« Ça change tout », a pré­ci­sé l’ani­ma­teur, ajou­tant que les élé­ments en place fa­vo­ri­saient une vraie ren­contre avec les in­vi­tés et de vraies discussions.

Y’a du monde à messe est pré­sen­té les ven­dre­dis à 21 h, avec des re­dif­fu­sions les di­manches à 19 h 30 et les lun­dis après le ci­né­ma.

Le long-mé­trage Le pro­blème d’in­fil­tra­tion se­ra à l’af­fiche à comp­ter du 25 août.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.