Un sus­pense lou­foque

Tan­dis que la plu­part des théâtres d’été pré­sentent des co­mé­dies ro­cam­bo­lesques, le Théâtre de l’Île, à Ga­ti­neau, fait fi­gure d’ex­cep­tion en of­frant à ses spec­ta­teurs un sus­pense po­li­cier. C’est la pièce Le re­vers du crime, si­gnée par le dra­ma­turge Fre­der

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE -

LOUISE BOUR­BON­NAIS Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

La pièce, qui a fait l’ob­jet d’une adap­ta­tion ci­né­ma­to­gra­phique en 1954 – Le crime était presque par­fait (Dial

M For Mur­der) avec Grace Kel­ly –, ra­conte un plan ma­chia­vé­lique pour sup­pri­mer quel­qu’un. C’est la met­teuse en scène et di­rec­trice ar­tis­tique du Théâtre de l’Île, Syl­vie Du­four, qui a choi­si cette in­trigue po­li­cière afin de pré­sen­ter à ses spec­ta­teurs une pièce qui sor­tait du re­gistre ha­bi­tuel. À l’ins­tar du scé­na­rio ori­gi­nal, la pièce, qui est pré­sen­tée pour la pre­mière fois en fran­çais, est cam­pée à Londres en 1953. Elle a néan­moins été mo­der­ni­sée par Jo­sée La Bos­sière qui en a fait la tra­duc­tion et l’adap­ta­tion. « Elle s’est da­van­tage ins­pi­rée de la ver­sion ci­né­ma­to­gra­phie que de la ver­sion théâ­trale », fait re­mar­quer le co­mé­dien Ni­co­las Des­fos­sés, qui prend part à la dis­tri­bu­tion d’une pièce au Théâtre de l’Île pour la sep­tième fois.

C’est aus­si lui qui tient le rôle prin­ci­pal, per­son­ni­fiant Tony, un an­cien cham­pion de tennis qui a épou­sé une femme pour sa for­tune. « Il veut as­sas­si­ner sa femme pour s’en dé­bar­ras­ser dé­fi­ni­ti­ve­ment », lance-t-il.

UN MEURTRE PLA­NI­FIÉ

Si Tony veut faire as­sas­si­ner sa femme Mar­got, c’est qu’il se trouve au coeur d’un tri­angle amou­reux. La femme for­tu­née a pro­fi­té de l’ab­sence de son ma­ri, en voyage à l’étran­ger, pour se trou­ver un amant. L’élu de son coeur est un jeune au­teur de ro­mans po­li­ciers. « Il craint que sa femme le quitte et le laisse sans le sou », pré­cise le co­mé­dien. Ain­si, pen­dant un an, Tony va peau­fi­ner son plan pour faire tuer sa femme. Il pren­dra éga­le­ment soin de se for­ger un ali­bi en bé­ton.

CHAN­TAGE

Pour mettre son plan à exé­cu­tion, il sol­li­ci­te­ra l’aide d’un an­cien ami de l’uni­ver­si­té qui n’est pas blanc comme neige. « Il va se ser­vir de lui pour faire as­sas­si­ner sa femme », an­nonce l’ac­teur.

Étant au cou­rant des ma­gouilles de son ami, qui a no­tam­ment vo­lé l’ar­gent d’une vieille dame, Tony le fe­ra chan­ter et l’obli­ge­ra à de­ve­nir un tueur à gages.

« S’il ne l’aide pas à tuer sa femme, il me­nace de le dé­non­cer », ré­vèle Ni­co­las Des­fos­sés. S’ajou­te­ra aux per­son­nages un ins­pec­teur de po­lice plu­tôt fu­té.

Bien que nous soyons dans un sus­pense, la pièce compte éga­le­ment quelques mo­ments lou­foques. « Il y a un cô­té lé­ger et co­mique qui est ap­pré­cié des spec­ta­teurs », sou­ligne le co­mé­dien.

Comme dans tout bon sus­pense, rien ne se pas­se­ra comme pré­vu et le grand per­dant ne se­ra peut-être pas ce­lui que l’on croyait.

LE RE­VERS DU CRIME

DU CRIME LE RE­VERS

Knott Fre­de­rick Au­teur : : adap­ta­tion et Tra­duc­tion Bos­sière Jo­sée La : Syl­vie Du­four Mise en scène Bé­nard, : Ri­chard Dis­tri­bu­tion Ben­ja­min Gaillard, Des­fos­sés, Ni­co­las An­drée Rain­ville Dave Jen­niss, 26 août jus­qu’au À l’af­fiche (Ga­ti­neau) de l’Île Au Théâtre

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.