IL AU­RAIT PRÉ­FÉ­RÉ DRAKE À JUS­TIN BIEBER POUR DES­PA­CI­TO

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND -

RELAXNEWS | Luis Fon­si vou­lait faire ap­pel à Drake ou JAY-Z plu­tôt qu’à Jus­tin Bieber pour son fea­tu­ring sur Des­pa­ci­to. La ver­sion es­pa­gnole du hit de l’été, si­gné Luis Fon­si et Dad­dy Yan­kee, date de jan­vier der­nier.

Si elle avait dé­jà connu un suc­cès consé­quent, c’est seule­ment quand Jus­tin Bieber lui a prê­té sa voix que le mor­ceau s’est taillé le suc­cès mon­dial qu’on lui connaît au­jourd’hui. Mal­gré ses 13 se­maines au som­met des charts US, Luis Fon­si re­con­naît que Jus­tin Bieber n’avait pas été son pre­mier choix quand il avait com­men­cé à cher­cher un ar­tiste amé­ri­cain pour pla­quer sa voix sur son mor­ceau. Il au­rait pré­fé­ré un rap­peur comme Drake ou JAY-Z. « On avait dé­jà par­lé d’une col­la­bo­ra­tion avec un ar­tiste US avant de tra­vailler avec Jus­tin, a-t-il ex­pli­qué au Times. Nous pen­sions à un ar­tiste un peu plus hip-hop, mais je n’avais pas de piste pour contac­ter Drake ou JAY-Z. On ne pen­sait même pas à Jus­tin à l’époque. »

UNE COL­LA­BO­RA­TION ÉTON­NANTE

D’après The Times, c’est Jus­tin Bieber qui a en­ten­du la ver­sion ori­gi­nale du mor­ceau alors qu’il tour­nait en Co­lom­bie et son gé­rant a contac­té ce­lui de Luis Fon­si. Ce der­nier a su dès la pre­mière écoute que leur col­la­bo­ra­tion fonc­tion­ne­rait. « Je m’at­ten­dais à en­tendre une ver­sion du mor­ceau in­té­gra­le­ment en an­glais, a-t-il ex­pli­qué. Tout d’un coup, j’en­tends Jus­tin chan­ter en es­pa­gnol. Je me suis dit, “C’est énorme !” »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.