LES 25 ANS DE L’AL­BUM RACINE

Le 31 mars 1992 pa­rais­sait l’al­bum Racine, de la chan­teuse bri­tan­ni­co-ca­na­dienne, Sass Jor­dan. Ce disque rock, por­té par plu­sieurs pièces à suc­cès, al­lait pro­pul­ser la car­rière de l’ar­tiste. Vingt-cinq ans plus tard, Sass Jor­dan a dé­ci­dé de re­vi­si­ter chac

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - RA­PHAEL GEN­DRON-MAR­TIN Le Jour­nal de Mon­tréal ra­phael.gen­dron-mar­tin @que­be­cor­me­dia.com

Pour­quoi avoir vou­lu re­vi­si­ter ce disque-là, qui a 25 ans cette an­née ?

« Ce n’était vrai­ment pas mon idée ! D’abord, c’était une im­mense sur­prise pour moi d’ap­prendre que l’al­bum avait 25 ans. (rires) C’est mon nou­veau gé­rant, Pe­ter, qui m’a dit que Racine al­lait fê­ter son 25e an­ni­ver­saire cette an­née et que nous de­vions faire quelque chose pour le cé­lé­brer. Il m’a alors don­né l’idée de ré­en­re­gis­trer l’al­bum au com­plet. Je n’étais vrai­ment pas cer­taine au dé­but. Mais plus j’y ai pen­sé, plus je trou­vais ça in­té­res­sant. Avant de com­men­cer le pro­jet, j’ai de­man­dé à mes fans, sur les ré­seaux so­ciaux, ce qu’ils en pen­saient. La ré­ponse a été tel­le­ment po­si­tive que j’ai dé­ci­dé de le faire. »

Com­ment avez-vous re­tra­vaillé les chan­sons ?

« Je ne vou­lais pas qu’elles soient trop exac­te­ment comme les ver­sions ori­gi­nales. Mais en même temps, je ne vou­lais pas les faire trop dif­fé­rentes. C’était le prin­ci­pal pro­blème. Fi­na­le­ment, j’ai es­sayé de faire les chan­sons comme si je les avais écrites dans les an­nées 1970. Ç’a été une fa­çon totalement dif­fé­rente d’en­re­gis­trer. Avec les mu­si­ciens, nous avons ré­pé­té tous en­semble dans un stu­dio à l’ex­té­rieur de Cal­ga­ry. »

Trou­vez-vous que l’al­bum ori­gi­nal a bien vieilli ?

« Je ne suis pas du genre à ré­écou­ter mes al­bums, mais pour le bien de ce pro­jet, il a fal­lu que je le fasse. Et je n’en re­ve­nais pas à quel point il était bon. Wow! C’était la pre­mière fois que je com­pre­nais pour­quoi l’al­bum avait si bien réus­si avec les fans. Bien sûr, quand je l’ai fait à l’époque, je pen­sais que c’était le meilleur al­bum au monde. Mais même à ce mo­ment-là, il y a quelques chan­sons que j’au­rais vou­lu amé­lio­rer, car j’avais trou­vé de meilleurs ar­ran­ge­ments par la suite en concert. »

La der­nière chanson de l’al­bum,

Time Flies (le temps passe), a-telle une si­gni­fi­ca­tion dif­fé­rente au­jourd’hui ?

« Le titre a une si­gni­fi­ca­tion en­core

plus im­por­tante, en fait. Je ne peux pas croire que je suis si vieille au­jourd’hui. Mais si je ne vou­lais pas vivre aus­si vieille, la seule autre op­tion était la mort. (rires) »

Quand vous pen­sez au dé­but des an­nées 1990, êtes-vous par­fois nos­tal­gique de cette pé­riode ?

« Non, non, oh mon Dieu ! Je n’ai au­cun dé­sir à vou­loir re­tour­ner dans cette pé­riode, sur­tout pas pour re­trou­ver la fille que j’étais à ce mo­ment-là. Ja­mais ! [...] C’était une pé­riode très dif­fi­cile pour moi. Je n’ai pas beau­coup ai­mé ça. Dans ce temps-là, je ne sa­vais pas com­ment dire non. Je di­sais oui à tout et je me suis com­plè­te­ment vi­dée. Il faut être ca­pable de se pro­té­ger soi-même, car tout le monde au­tour de toi veut quelque chose de toi. Je ne sais pas com­ment des jeunes comme Jus­tin Bie­ber font pour sur­vivre au­jourd’hui. »

Votre par­ti­ci­pa­tion à l’émis­sion

Ca­na­dian Idol s’est ter­mi­née en 2008. Qu’avez-vous fait ces der­nières an­nées ?

« J’ai fait un pro­jet mu­si­cal avec des amis, ap­pe­lé So­me­thing Un­to

No­thing, ou S.U.N. C’est vrai­ment bon, mais nous avons été idiots, car nous n’avons pas re­gar­dé com­ment bien pro­mou­voir l’al­bum. Alors, il est un peu ca­ché, en ce mo­ment. Mais nous avons des vi­déos sur YouTube [...]. Je suis en train de voir com­ment ve­nir don­ner des concerts au Qué­bec en jan­vier. Les gens n’ont qu’à surveiller mon site web pour les dates. » L’al­bum Racine Re­vi­si­ted, de Sass Jor­dan, est pré­sen­te­ment sur le mar­ché. Pour plus de dé­tails : sass­jor­dan.com

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.