LES PRO­MESSES D’EN­FANTS

Avec Les Rois mon­gols, son qua­trième film comme réa­li­sa­teur, Luc Pi­card porte à l’écran le ro­man Sa­lut mon roi mon­gol ! de l’au­teure Ni­cole Bé­lan­ger, un ré­cit tou­chant sur l’en­fance et la perte d’in­no­cence se dé­rou­lant sur fond de crise d’Oc­tobre 1970 : «

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - MAXIME DEMERS

Luc Pi­card était âgé de 9 ans quand l’ar­mée a dé­bar­qué dans les rues de Mon­tréal, pen­dant la crise d’Oc­tobre. L’ac­teur et réa­li­sa­teur de 55 ans se sou­vient avoir sui­vi ces évé­ne­ments d’un re­gard cu­rieux et naïf, sans vrai­ment com­prendre ce qui se pas­sait.

« Les jeunes qu’on voit dans le film, c’est ma génération, rap­pelle Luc Pi­card. Je viens de La­chine, alors la vie de ruelle qu’on voit dans le film, je connais ça. J’y ai mis beau­coup de sou­ve­nirs d’en­fance. Dans le livre de Ni­cole Bé­lan­ger, j’ai ai­mé le re­gard des en­fants qui ob­servent les évé­ne­ments d’oc­tobre 1970 sans trop com­prendre ce qui se passe. C’est un peu comme ça que j’avais vé­cu ça à l’époque »

Le film Les Rois mon­gols ra­conte donc l’his­toire de Ma­non (Mi­lya Cor­beil-Gau­vreau), une ado­les­cente de 12 ans qui tente du mieux qu’elle peut de s’oc­cu­per de son pe­tit frère Mi­mi (An­tho­ny Bou­chard). Avec un père at­teint d’un can­cer et une mère qui n’a pas les moyens de s’oc­cu­per seule des en­fants, Ma­non s’at­tend à ce qu’elle et Mi­mi soient en­voyés d’un jour à l’autre dans des fa­milles d’ac­cueil.

Pour évi­ter d’être sé­pa­rée de Mi­mi, elle éla­bore un plan en s’ins­pi­rant des évé­ne­ments de la crise d’Oc­tobre. Avec leurs deux cou­sins Mar­tin (Hen­ri Pi­card) et De­nis (Alexis Guay), Ma­non et Mi­mi kid­nap­pe­ront une vieille dame et s’en­fui­ront en cam­pagne avec elle, dans l’es­poir d’y vivre tous en­semble sans craindre d’être sé­pa­rés.

« Ce sont les pro­duc­teurs du film qui m’ont ap­pro­ché il y a trois ou quatre ans pour me par­ler de ce pro­jet, ex­plique Luc Pi­card. J’avais bien ai­mé le ro­man. Je trou­vais qu’il y avait quelque chose de l’uni­vers de Ré­jean Du­charme dans ce livre, et c’est quelque chose qui me touche beau­coup. L’idée des pro­messes d’en­fant quand on de­vient adulte était dé­jà pré­sente dans mon pre­mier film

L’au­di­tion (sor­ti en 2005). Donc, c’est ve­nu me cher­cher ».

SIX SE­MAINES D’AU­DI­TIONS

Luc Pi­card sa­vait dès le dé­part que l’une des clés de la réus­site de son film se­rait de trou­ver les quatre jeunes ac­teurs pour jouer les rôles prin­ci­paux de son film. « Je sa­vais dès le dé­part que si je ne trou­vais pas les ac­teurs, je n’avais pas de film, a ex­pli­qué le ci­néaste. Il fal­lait non seule­ment en trou­ver quatre qui étaient ca­pables d’être là et d’être vrais, mais il fal­lait aus­si qu’ils soient bons et qu’il y ait une chi­mie entre eux. » C’est la rai­son pour la­quelle le pro­ces­sus d’au­di­tion a du­ré plus de six se­maines : w« Dès que j’ai trou­vé les quatre ac­teurs, je les ai in­vi­tés à quelques re­prises chez moi pour qu’ils passent du temps en­semble et pour leur mon­trer des films dont je vou­lais qu’on s’ins­pire comme Stand By Me ou Les

Ordres. J’ai été chan­ceux parce que la chi­mie s’est tout de suite ins­tal­lée entre eux. Ils se sont ai­més tout de suite. Il me res­tait juste à fil­mer ça et à les lais­ser vivre de­vant la ca­mé­ra. »

Le tour­nage du film a aus­si été émou­vant pour Luc Pi­card dans la me­sure où le ci­néaste y a di­ri­gé pour la pre­mière fois son fils de 16 ans, Hen­ri, qui joue le per­son­nage de Mar­tin. Comme les autres ac­teurs du film, Hen­ri a dû faire ses preuves avant d’ob­te­nir le rôle.

« Il a pas­sé les deux au­di­tions et il a été ex­cellent, re­late Luc Pi­card. Les filles qui fai­saient le cas­ting du film m’ont dit : dé­so­lé, Luc, mais c’est lui le meilleur pour le rôle. Hen­ri a un tem­pé­ra­ment ar­tis­tique et il m’a tou­jours po­sé des ques­tions sur le jeu. J’ai eu des in­quié­tudes avant de lui confier le rôle, mais c’était sur­tout des in­quié­tudes de père parce qu’il al­lait de­voir man­quer l’école pen­dant plu­sieurs jours. Mais il a bien fait ça. » Le film Les Rois mon­gols prend l’af­fiche ven­dre­di pro­chain (le 22 sep­tembre)

Luc Pi­card en com­pa­gnie des quatre ac­teurs prin­ci­paux de son film, An­tho­ny Bou­chard, Alexis Guay, Mi­lya Cor­beil-Gau­vreau et Hen­ri Pi­card.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.