ON FÊTE LA POMME À CAP-SAINT-IGNACE

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES -

« La pomme est la der­nière ré­colte de l’au­tomne. Alors, pour­quoi ne pas la cé­lé­brer et lui faire une fête ? » lance Louis Couillard, pro­prié­taire de la Pom­me­raie des Couillard, à CapSaint-Ignace, une vieille mu­ni­ci­pa­li­té si­tuée sur la rive sud du fleuve SaintLaurent, à l’est de Mont­ma­gny.

Louis Couillard a eu cette idée il y a 36 ans. Et de­puis, chaque au­tomne, à la fin de sep­tembre, c’est lit­té­ra­le­ment la fête dans le Ver­ger de la fa­mille Couillard. « Les gens viennent faire des ba­lades en trac­teur, ils tra­versent une fo­rêt en­chan­tée pour ar­ri­ver dans un beau ver­ger qui a comme ho­ri­zon des mas­sifs mon­ta­gneux. Ils font la cueillette des pommes et ils pique-niquent dans le ver­ger », ra­conte Mon­sieur Couillard. Son ver­ger est consti­tué d’en­vi­ron 1000 pom­miers, dont quelques vieux pom­miers tout tor­dus qui ont été plan­tés il y a plus de cent ans.

CUISINE MAI­SON

Ma­dame Jeanne D’Arc Couillard, 91 ans et mère de Louis, est aux chau­drons une bonne par­tie de l’au­tomne pour trans­for­mer la pomme en mar­me­lades, en beurres, en ge­lées… Louis, pour sa part, tra­vaille en col­la­bo­ra­tion avec des pro­duc­teurs de sa ré­gion pour faire des pâ­tés de foie, pâ­tés de cam­pagne et sau­cisses à base de pommes.

Louis Couillard a été un pré­cur­seur sur le Che­min Bel­le­vue à Cap-SaintI­gnace, une belle route de cam­pagne où les ver­gers s’alignent de­vant la longue plaine do­mi­nant le fleuve Saint-Laurent. C’est grâce à lui si la vi­site des ver­gers est de­ve­nue une belle tra­di­tion en au­tomne.

Avec les sept ver­gers qui s’alignent le long du che­min et les 10 000 pom­miers qu’ils re­groupent (une tren­taine de va­rié­tés), Cap-Saint-Ignace est un peu de­ve­nue la ca­pi­tale de la pomme dans l’Est-du-Qué­bec.

DES PAS­SION­NÉS

Et voi­là l’oc­ca­sion de ren­con­trer des gens pas­sion­nés. Aux Ver­gers du Cap, Fran­cine Saint-Pierre et Ray­mond Ouel­let cultivent 13 va­rié­tés de pommes qu’ils trans­forment en beurres, en tar­ti­nades, en ge­lées, en confi­tures… etc. Ils offrent aus­si une belle va­rié­té de lé­gumes frais et des herbes sé­chées à l’équi­noxe d’été… Il s’agit du seul ver­ger cer­ti­fié bio­lo­gique de cette route des pommes. On n’y fait pas seule­ment l’au­to­cueillette des pommes, mais aus­si celle des prunes et des ce­rises.

À quelques pas de là, Su­zanne Ga­gné et son conjoint, Gilles, di­rigent avec suc­cès l’en­tre­prise La Ci­dre­rie La Pomme du Saint-Laurent. « Il y avait dé­jà des pom­miers au dé­but du siècle, ra­conte Su­zanne, qui a re­don­né vie au ver­ger de son grand-père, puis qui s’est lan­cée dans la pro­duc­tion de cidre ar­ti­sa­nal. Su­zanne a été la pre­mière femme au Qué­bec à ob­te­nir un per­mis de pro­duc­tion de cidre.

Sur son ver­ger, qui compte 4000 pom­miers, elle cé­lèbre aus­si la pomme du­rant la fin de semaine du 30 sep­tembre. Les vi­si­teurs y font des ba­lades en trac­teur, de l’au­to­cueillette et aus­si des dé­gus­ta­tions. Il y a éga­le­ment une mi­ni-ferme pour amu­ser les en­fants.

Sur le Che­min Bel­le­vue, on peut cueillir la pomme jus­qu’à l’Ac­tion de grâces.

Ci­dre­die la Pomme du Saint-Laurent.

Les ver­gers du cap.

Des pro­duc­teurs de la ré­gion font di­vers pâ­tés et sau­cisses à base de pommes.

Fran­cine Saint-Pierre et Ray­mond Ouel­let, pro­prié­taires des ver­gers du cap.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.