LE WEEK-END CULTU­REL DE ...

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE - ALEX GODBOUT LOUISE BOURBONNAIS Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Quel est votre ré­cent coup de coeur lit­té­raire ?

Des gens très bien, un livre fan­tas­tique écrit par Alexandre Jar­din. Lorsque j’ai en­ten­du l’au­teur par­ler de ce livre en en­tre­vue, un livre sur son grand-père, je me suis sen­ti par­ti­cu­liè­re­ment in­ter­pel­lé. Il se ques­tionne sur la part de res­pon­sa­bi­li­té qu’a eue son an­cêtre sur la dé­por­ta­tion des juifs fran­çais vers les camps de concen­tra­tion na­zie, pen­dant la Se­conde Guerre mon­diale. En re­gar­dant l’en­tre­vue, on constate que l’au­teur a été trans­for­mé et bou­le­ver­sé par cette dé­cou­verte. On com­prend, en li­sant ce livre, que l’on réus­sit à faire croire à des gens très bien que ce qu’ils font, ils le font pour le bien. C’est très in­té­res­sant de lire sur ce cô­té de l’hu­ma­ni­té.

Quel film conseillez-vous ?

J’ai été im­pres­sion­né par le drame po­li­cier de Luc Be­son, Léon : The Pro­fes­sio­nal avec Jean Re­no et Na­ta­lie Port­man. C’est un ex­cellent film, dont la pré­misse est la ren­contre d’un tueur à gages qui pren­dra sous son aile une pe­tite fille de douze ans. Le jeu des ac­teurs, les éclai­rages et les am­biances qu’ils ont réus­si à créer sont in­croyables.

Un spec­tacle qui vous a in­ter­pel­lé ?

Je viens d’al­ler voir la pièce de théâtre

Les Bâ­tis­seurs d’em­pire ou le Schmürz au Théâtre De­nise-Pel­le­tier, une su­perbe adap­ta­tion théâ­trale du texte de Bo­ris Vian. La mise en scène de Mi­chel-Maxime Le­gault est très ori­gi­nale et vrai­ment réus­sie. Si­non, je compte al­ler voir la pièce L’Iliade éga­le­ment au Théâtre De­ni­sePel­le­tier,

qui vient tout juste de prendre l’af­fiche. La mise en scène est de Marc Beau­pré. Son tra­vail est tou­jours im­pres­sion­nant. Plu­sieurs co­mé­diens com­posent la dis­tri­bu­tion, dont Em­ma­nuel Sch­wartz. C’est un ac­teur in­croyable, qui a toute une pré­sence sur scène. J’ai bien hâte de voir ça !

Quelle sé­rie té­lé ai­mez-vous suivre ?

J’ai eu un coup de coeur pour la sé­rie Vic­tor Les­sard. Sur le plan de la di­rec­tion ar­tis­tique, on y re­trouve un sou­ci du dé­tail qui fait une dif­fé­rence et qui épaule le jeu des ac­teurs. Ce sont des choses que je re­marque beau­coup. J’at­ten­dais aus­si avec im­pa­tience le re­tour de la sé­rie amé­ri­caine, Stran­ger Things. Les jeunes co­mé­diens de la dis­tri­bu­tion ont un ni­veau de confiance éton­nant.

Qui, dans le mi­lieu ar­tis­tique, sus­cite votre ad­mi­ra­tion ?

J’ad­mire le co­mé­dien Jean-Fran­çois Ca­sa­bonne. Son jeu est in­croyable. Il sait par­ti­cu­liè­re­ment bien rendre ses per­son­nages, et ce, même dans des uni­vers plu­tôt an­gois­sants. Je l’ai vu dans la pièce L’avare et j’ai été im­pres­sion­né par la ma­nière dont il bou­geait son corps et la fa­çon qu’il fait ré­son­ner sa voix. Par son jeu si par­ti­cu­lier, il ob­tient toute notre at­ten­tion. Je l’ai cô­toyé lors du tour­nage du film La pe­tite fille qui ai­mait trop les al­lu­mettes et je l’ad­mire vrai­ment beau­coup.

BdeV Léon : The Pro­fes­sio­nal Les Bâ­tis­seurs d’em­pire Vic­tor Les­sard Jean-Fran­çois Ca­sa­bonne

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.