LA MUSE DES JEUNES CI­NÉASTES

Il suf­fit de je­ter un coup d’oeil sur sa fil­mo­gra­phie pour consta­ter que Pas­cale Bus­sières n’a ja­mais eu peur de tra­vailler avec de jeunes ci­néastes. De De­nis Ville­neuve à Guy Édoin, en pas­sant main­te­nant par Jean-Fran­çois As­se­lin, l’ac­trice a sou­vent jou

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - MAXIME DE­MERS Le Jour­nal de Mon­tréal maxime.de­mers @que­be­cor­me­dia.com

« C’est vrai que ça m’est sou­vent ar­ri­vé, lance Pas­cale Bus­sières, ren­con­trée la se­maine pas­sée à l’oc­ca­sion de la sor­tie du film Nous sommes

les autres, le pre­mier long mé­trage du réa­li­sa­teur Jean-Fran­çois As­se­lin (Plan B, Fran­çois en sé­rie)

« Ce n’est pas vrai­ment un ha­sard : j’aime jouer dans des pre­miers films. J’ai même été dans le pre­mier film d’un cer­tain réa­li­sa­teur qui s’ap­pelle De­nis Ville­neuve, lance-t-elle en riant.

L’ac­trice fait évi­dem­ment ré­fé­rence à Un 32 août sur Terre, pre­mier long mé­trage de Ville­neuve (sor­ti en 1998) dans le­quel elle jouait aux cô­tés d’Alexis Mar­tin. Tour­né à Mon­tréal et dans le dé­sert de l’Utah, ce film ra­conte l’his­toire d’une jeune man­ne­quin (Bus­sières) qui dé­sire avoir un en­fant et qui de­mande à son meilleur ami (Mar­tin) de lui faire. Ce­lui-ci ac­cep­te­ra en im­po­sant une seule condi­tion : que cet en­fant soit conçu dans le dé­sert.

Si elle avait dé­jà per­çu l’énorme ta­lent de Ville­neuve à l’époque, Pas­cale Bus­sières avoue être sur­prise de le voir au­jourd’hui être aux com­mandes de grandes pro­duc­tions hol­ly­woo­diennes comme Blade Run­ner 2049.

« C’est as­sez in­at­ten­du. On ne pou­vait pas pré­dire ce­la. Mais il y avait cer­tai­ne­ment en lui dé­jà à l’époque un cô­té for­mel qu’on re­trouve en­core dans son ci­né­ma au­jourd’hui. Ça pou­vait même être un peu mal per­çu à l’époque parce le ci­né­ma qué­bé­cois pro­vient beau­coup du ci­né­ma vé­ri­té et que le cô­té es­thé­ti­sant du ci­né­ma de De­nis était dif­fé­rent.

« Pour Un 32 août sur Terre, on a beau­coup tour­né dans le dé­sert. Et en voyant les plans qu’il tour­nait, on voyait qu’on était dé­jà dans le ci­né­ma. On pou­vait voir qu’il avait énor­mé­ment de ta­lent. Mais après, on ne pou­vait pas sa­voir qu’il irait aus­si loin. Au­jourd’hui, il se re­trouve à la tête de pro­jets énormes. Il doit avoir des dé­ci­sions à prendre à chaque ins­tant et cha­cune de ces dé­ci­sions doivent être ex­trê­me­ment lourdes de consé­quences. Au de­là du ta­lent, ça prend énor­mé­ment d’éner­gie, de cou­rage et de convic­tion de faire en­tendre sa voix jus­qu’au bout et de te­nir son bout jus­qu’à la fin. Je trouve ce­la ex­tra­or­di­naire. Cha­peau à lui ! »

LE RE­GARD DES AUTRES

Dans le thril­ler psy­cho­lo­gique Nous

sommes les autres, le pre­mier long mé­trage du réa­li­sa­teur Jean-Fran­çois As­se­lin, Pas­cale Bus­sières se glisse dans la peau de My­riam, une femme qui par­tage sa vie avec un ar­chi­tecte de re­nom. Le jour où ce­lui-ci dis­pa­raî­tra de fa­çon mys­té­rieuse, elle ten­te­ra du mieux qu’elle peut de le rem­pla­cer dans sa vie en je­tant son dé­vo­lu sur un jeune ar­chi­tecte (Émile Proulx-Clou­tier) qu’elle vient d’en­ga­ger pour pour­suivre le tra­vail de son men­tor.

« Quand un vide se crée, on a ten­dance à vou­loir le com­bler hu­mai­ne­ment et à y mettre toutes ses pro­jec­tions, ses dé­si­rs et ses fan­tasmes sur quel­qu’un d’autre, ex­plique Pas­cale Bus­sières. Je trou­vais ce­la in­té­res­sant que le per­son­nage de My­riam vive à la fois le deuil de l’aban­don de cet homme-là, mais qu’elle sente aus­si le be­soin de le rem­pla­cer très ra­pi­de­ment par un autre homme, un jeune ar­chi­tecte avec qui elle tente d’avoir un lien si­mi­laire.

« My­riam est un per­son­nage un peu triste, presque en­fan­tin. Elle est très dé­pen­dante, mais aus­si en même temps très contrô­lante. Elle a énor­mé­ment de pou­voir et elle ar­rive à in­jec­ter dans l’autre toute sa propre his­toire et ses dé­si­rs. Pour moi, c’est une femme qui est en mode sur­vie. Et sa sur­vie dé­pend de l’exis­tence de l’autre. Et le re­gard de l’autre, c’est beau­coup le su­jet du film de Jean-Fran­çois (As­se­lin). » Le film Nous sommes les autres a pris l’af­fiche hier.

PAS­CALE BUS­SIÈRES

Pas­cale Bus­sières est l’hé­roïne dans le thril­ler psy­cho­lo­gique Nous sommes les autres, pre­mier long mé­trage du réa­li­sa­teur Jean-Fran­çois As­se­lin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.