À la croi­sée des che­mins

L’an pro­chain mar­que­ra les 20 ans de la sor­tie du pre­mier al­bum de Da­niel Bou­cher, Dix mille ma­tins. Avant de sou­li­gner cet an­ni­ver­saire, l’au­teur-com­po­si­teur se lance dans une tour­née qui ras­semble ses plus grands suc­cès, mais aus­si quelques nou­veaux tit

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND MUSIQUE - RA­PHAEL GENDRON-MAR­TIN Le Jour­nal de Mon­tréal ra­phael.gendron-mar­tin @que­be­cor­me­dia.com

De­puis l’an der­nier, Da­niel Bou­cher a vou­lu tes­ter un mo­dèle de créa­tion dif­fé­rent. Exit les ha­bi­tuelles sor­ties d’al­bum tous les cinq ans, le chan­teur de 47 ans a dé­ci­dé de mettre en ligne ses nou­velles chan­sons dès qu’elles étaient prêtes. En un peu plus d’un an, il a ain­si lan­cé six mor­ceaux.

« Ça me ten­tait d’es­sayer ça comme ça, dit-il. Mais je pen­sais qu’on était ren­du un peu plus loin dans le nu­mé­rique qu’on l’est. Pour les gens qui m’écoutent, je suis peut-être al­lé un peu vite. C’est cor­rect, c’est un test. »

« Je re­çois des mes­sages Fa­ce­book de gens qui me de­mandent quand estce que je vais sor­tir ça en phy­sique. Mais j’avais le goût d’al­ler vrai­ment en nu­mé­rique. C’est la li­ber­té to­tale, ou à peu près. Aus­si­tôt que la toune est prête, tu choi­sis quand tu la lances et tu le fais. La struc­ture est com­plè­te­ment écla­tée. »

INS­PI­RANT VI­GNEAULT

En jan­vier 2017, Bou­cher a par­ti­ci­pé à l’ate­lier an­nuel d’écri­ture of­fert par Gilles Vi­gneault. Cette se­maine de créa­tion s’adresse gé­né­ra­le­ment aux jeunes ar­tistes qui com­mencent dans le mi­lieu. Mais l’au­teur-com­po­si­teur sen­tait qu’il avait des choses à ap­prendre de cet exer­cice.

« C’est un bon temps pour al­ler pas­ser une se­maine avec un maître, dit-il. T’as un peu de mé­tier, t’as un peu vu com­ment ça se passe. Je suis sor­ti de là rem­pli d’éner­gie et d’idées. J’avais le goût d’écrire. J’avais été émer­veillé par le bon­homme. »

Dans quelques jours, à la Cin­quième salle de la Place des Arts, il joue­ra de­vant pu­blic les six pièces qu’il a com­po­sées dans les der­niers mois. « Ce se­ra un spec­tacle en deux par­ties, dit-il. Je fe­rai les nou­velles tounes en com­men­çant, pour per­mettre aux gens de les dé­cou­vrir. Et dans la deuxième par­tie, je fe­rai juste les de­mandes spé­ciales du monde. Je de­mande aux gens de m’écrire pour nous pré­pa­rer. C’est tri­pant, car on ne joue ja­mais exac­te­ment la même chose. »

LE PAR­TI QUÉ­BÉ­COIS

Quand on de­mande à Da­niel Bou­cher s’il a quelque chose de spé­cial en tête pour cé­lé­brer les 20 ans de Dix mille

ma­tins en oc­tobre 2019, le chan­teur ré­pond qu’il prend en note les sug­ges­tions. Un concert dans le­quel il joue­rait l’in­té­gra­li­té de l’al­bum ? Pour­quoi pas ?

Bien sûr, on ne peut s’en­tre­te­nir avec Da­niel Bou­cher sans lui de­man­der com­ment il a vé­cu la soi­rée du 1er oc­tobre der­nier, avec la dé­bâcle du Par­ti qué­bé­cois aux élec­tions pro­vin­ciales. Le chan­teur s’était per­son­nel­le­ment im­pli­qué dans la cam­pagne de Jean-Fran­çois Li­sée.

« Ce n’est pas la pre­mière dé­barque du PQ, dit-il. Mais c’en est une bonne. Je trouve qu’on s’acharne beau­coup sur le PQ. » Quel est l’ave­nir pour ce par­ti ? « Ça dé­pend de nous autres, ré­pond-il. Si on veut que le PQ nous res­semble, il faut qu’on s’im­plique. »

Quant à l’in­dé­pen­dance, il ne perd pas es­poir de voir le Qué­bec de­ve­nir un pays. « Mais c’est comme si on avan­çait avec un mous­ti­quaire dans le vi­sage. On est dans un cul-de-sac. »

Da­niel Bou­cher pré­sen­te­ra son spec­tacle À grands coups de tounes les 9 et 10 no­vembre, à la Cin­quième salle de la Place des Arts. Pour toutes les dates de la tour­née : fa­ce­book.com/ DanBou­cherOf­fi­ciel.

Da­niel Bou­cher joue­ra ses grands suc­cès et quelques nou­veaux titres, dans le cadre de sa tour­née À grands coups de tounes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.