Le drame fa­mi­lial de Mar­cel Du­bé

Cin­quante ans plus tard, la pièce Bi­lan de Mar­cel Du­bé fait un re­tour très at­ten­du sur la scène du TNM. En­tou­rées de dix co­mé­diens, les deux têtes d’af­fiche Guy Jo­doin et Syl­vie Léo­nard cam­pe­ront le couple William et Mar­got La­rose, qui a connu des an­nées

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE - LOUISE BOUR­BON­NAIS Col­la­bo­ra­tion spé­ciale louise.bour­bon­nais @que­be­cor­me­dia.com Syl­vie Léo­nard par­ti­ra en tour­née en dé­but d’an­née pour pré­sen­ter Bi­lan. On la re­trouve éga­le­ment dès jan­vier dans la sé­rie Lâ­cher prise.

Après avoir vu le jour à la té­lé­vi­sion en 1960 dans le cadre des té­lé-théâtres,

Bi­lan a été pré­sen­tée au théâtre pour la toute pre­mière fois en 1968 par le TNM. Met­tant en ve­dette à l’époque Jean Du­ceppe et Ja­nine Sut­to, Bi­lan n’a ja­mais été re­mon­tée de­puis.

« C’est un hon­neur pour moi de jouer le rôle que Ja­nine Sut­to avait créé, confie la co­mé­dienne Syl­vie Léo­nard, qui in­ter­pré­te­ra Mar­got La­rose. Elle a été une source d’ins­pi­ra­tion, tout comme Le monde de Mar­cel Du­bé que je re­gar­dais de fa­çon as­si­due du­rant ma jeune ado­les­cence, vou­lant dé­jà de­ve­nir co­mé­dienne. »

Cam­pée en 1960, la pièce nous plon­ge­ra dans l’uni­vers de la fa­mille La­rose, à l’aube de la Ré­vo­lu­tion tran­quille, deux mois après l’élec­tion de Jean Le­sage.

Outre la po­li­tique, il se­ra ques­tion des femmes qui ai­me­raient prendre leur place et d’un homme de pou­voir qui, par­ti de rien, est de­ve­nu en­tre­pre­neur en cons­truc­tion pour fi­na­le­ment se his­ser au som­met de la bour­geoi­sie. « Mar­got a des four­rures, un chauf­feur et tout ce qu’elle sou­haite », lance la co­mé­dienne.

UNE CAGE DO­RÉE

Si l’ar­gent coule à flots pour Mar­got, le bon­heur fait dé­faut.

« C’est une femme qui, à part le ma­riage, n’avait pas beau­coup de choix pour s’épa­nouir et s’éman­ci­per, fait re­mar­quer Syl­vie Léo­nard. Elle s’est fait choi­sir par un homme de pou­voir, mais c’est une cage do­rée. »

Si le ma­ri de Mar­got se per­met de sor­tir dans les bars avec des femmes plus jeunes, elle, de son cô­té va se rendre compte qu’elle est beau­coup plus amou­reuse de Gas­ton (Phi­lippe Cou­si­neau) l’ami et as­so­cié de William. « Elle a fait le mau­vais choix en lais­sant de cô­té le ro­man­tisme », sou­ligne la co­mé­dienne.

LA DÉ­CHÉANCE D’UNE FA­MILLE

As­sez ra­pi­de­ment, on ver­ra que le pa­triarche n’au­ra plus d’au­to­ri­té sur sa fa­mille. Ce­lui-ci réa­li­se­ra qu’il est confron­té à l’échec de sa vie pri­vée. Il y au­ra sa fille Su­zie (Ra­chel Gra­ton) prête à lais­ser son ma­ri. « Son père n’est pas d’ac­cord, ex­plique-t-elle. Le di­vorce n’exis­tait pas. »

Son fils Guillaume (Mi­ckaël Gouin) n’a au­cu­ne­ment l’am­bi­tion de suivre les tra­ces de son père et sou­haite épou­ser Mo­nique (Ch­ris­tine Beau­lieu), une fille au rang so­cial in­fé­rieur au sien. L’ar­gent se­ra uti­li­sé pour chan­ger le cours du des­tin, mais les ef­forts se­ront vains. Quant à Étienne, le fils ca­det (Jo­na­than Mo­rier), il se­ra tué tra­gi­que­ment dans un ac­ci­dent de voi­ture.

« Cette pièce est aus­si une le­çon d’his­toire, ajoute Syl­vie Léo­nard. Les an­nées 1960 re­pré­sentent une énorme ré­vo­lu­tion. »

Néan­moins, on réa­li­se­ra que la po­li­tique et le dis­cours sur le pou­voir n’ont pas beau­coup chan­gé en 50 ans. « Le pou­voir était cor­rom­pu. En re­vanche, on consta­te­ra tout le che­min par­cou­ru par les femmes, car en 1960, elles n’avaient au­cun droit, pas même ce­lui de pos­sé­der un compte ban­caire », rap­pelle la co­mé­dienne.

BI­LANAu­teur : Mar­cel Du­bé Mise en scène : Be­noît Ver­meu­len Dis­tri­bu­tion : Ch­ris­tine Beau­lieu, Jo­seph Bel­le­rose, Phi­lippe Cou­si­neau, Mi­ckaël Gouin, Ra­chel Gra­ton, Guy Jo­doin, Syl­vie Léo­nard, Jo­na­than Mo­rier, Jean-Phi­lippe Per­ras, Ma­thieu Ques­nel, De­nis Tru­del et Re­bec­ca Va­chon Du 13 no­vembre au 8 dé­cembre au TNM Une tour­née au Qué­bec sui­vra.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.