Le pré­su­mé agres­seur de l’uni­ver­si­té li­bé­ré

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - Kath­leen Frenette

QUÉ­BEC | Le pré­su­mé agres­seur de l’Uni­ver­si­té La­val, Thier­no Ou­ry-Bar­ry, a été re­mis en li­ber­té, hier, mais il de­vra suivre des condi­tions strictes.

Il y a une se­maine, le jeune homme de 19 ans a été ame­né de­vant la juge Chan­tale Pel­le­tier pour y su­bir son en­quête sur re­mise en li­ber­té.

Après réflexion, la juge Pel­le­tier en est ve­nue à la conclu­sion que le jeune homme peut re­prendre sa li­ber­té en ob­ser­vant tou­te­fois des condi­tions strictes.

Il a dû s’en­ga­ger pour un mon­tant de 5000$, et ses pa­rents, ve­nus de France, ont dé­po­sé la somme de 10 000 $ pour ga­ran­tir la li­ber­té de leur fils.

Il de­vra tou­jours être en com­pa­gnie de son père ou de sa mère, et ce, qu’il se trouve à son ap­par­te­ment du sec­teur des Quatre-Bour­geois ou qu’il soit en dé­pla­ce­ment à tra­vers la ville.

Il de­vra aus­si se rap­por­ter une fois par se­maine au poste de police de la Ville de Qué­bec et la juge lui a in­ter­dit de se trou­ver sur les ter­rains du cam­pus de l’Uni­ver­si­té La­val. Il ne pour­ra pas non plus en­trer en contact avec ses pré­su­mées vic­times, pas plus qu’il ne pour­ra consom­mer de l’al­cool ou se trou­ver dans un bar.

PAS­SE­PORT DÉ­PO­SÉ

Fi­na­le­ment, le jeune homme a dû dé­po­ser son pas­se­port fran­çais et il s’est en­ga­gé, d’ici le dé­but de la se­maine pro­chaine, à dé­po­ser son pas­se­port gui­néen.

Rap­pe­lons que le mi­nis­tère pu­blic re­proche à Thier­no Ou­ry-Bar­ry de s’être in­tro­duit à l’in­té­rieur du pa­villon Al­phonse-Ma­rie Pa­rent, dans la nuit du 15oc­tobre, pour y «com­mettre une agres­sion sexuelle» à l’égard de quatre plai­gnantes âgées de 18 à 20 ans.

Il re­vien­dra en cour le 7 dé­cembre pro­chain.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.