Une au­baine pour le mar­ché des avions d'af­faires ?

Le Journal de Montreal - - ARGENT -

AGENCE QMI | Le PDG de Bom­bar­dier, Alain Bel­le­mare, es­time qu’il est trop tôt pour éva­luer si le pré­sident dé­si­gné, Do­nald Trump, au­ra un im­pact né­ga­tif sur les af­faires de la mul­ti­na­tio­nale.

Dans une en­tre­vue ac­cor­dée à BNN, M. Bel­le­mare a tou­te­fois dé­cla­ré que Trump pour­rait être une au­baine pour le mar­ché plus spé­ci­fique des avions d'af­faires. La po­si­tion «pro­bu­si­ness» de Trump pour­rait ai­der le seg­ment des jets d'af­faires du géant de l’aéronautique, mis à mal ces der­nières an­nées en rai­son de la baisse de la de­mande qui a sui­vi la crise fi­nan­cière, a dé­cla­ré M. Bel­le­mare.

«Nous ap­plau­di­rons un pro­gramme qui en­cou­ra­ge­ra les af­faires et la crois­sance, a-t-il dit. Tout ce qui sti­mu­le­ra l'éco­no­mie des ÉtatsU­nis, et celle du reste du monde se­ra bon, et par­ti­cu­liè­re­ment pour nos avions d'af­faires.»

« TROP TÔT »

Au­tre­ment, Alain Bel­le­mare ne sou­haite pas spé­cu­ler à sa­voir si de nou­velles po­li­tiques se­ront adop­tées par les États-Unis sur les bar­rières ta­ri­faires. «Il fau­dra du temps à la nou­velle ad­mi­nis­tra­tion pour dé­ci­der de leurs nou­velles po­li­tiques sur l’éco­no­mie, l'im­mi­gra­tion et la fis­ca­li­té, a-t-il dit. Je ne vois pas d'im­pact à court terme. Va-t-il y avoir des dé­fis? Peut-être, mais à ce stade, il est trop tôt pour spé­cu­ler.»

Alain Bel­le­mare a dé­cla­ré que la na­ture mon­diale de l'in­dus­trie aéronautique rend peu pro­bable l’en­ga­ge­ment de Do­nald Trump dans une ba­taille ta­ri­faire poin­tue pour pro­té­ger Boeing, ba­sée à Wa­shing­ton.

«Boeing vend aus­si des avions par­tout dans le monde, comme nous le fai­sons», a sou­li­gné Alain Bel­le­mare.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.