Le cou­teau de Phi­lippe Couillard

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - RI­CHARD MAR­TI­NEAU ri­chard.mar­ti­neau@que­be­cor­me­dia.com

Vous ne com­pre­nez pas comment vont se dé­rou­ler les au­diences de la Com­mis­sion sur le ra­cisme et la dis­cri­mi­na­tion, que Couillard a mise en oeuvre pour dia­bo­li­ser ses ad­ver­saires po­li­tiques ? C’est pour­tant simple. La mi­nistre Kath­leen Weil l’a ex­pli­qué l’autre jour.

LE PU­BLIC ET LE PRI­VÉ

Les au­diences pri­vées se­ront pri­vées de pu­blic et le pu­blic se­ra pré­sent en pri­vé. Euh, non, c’est pas ça… Ah oui, ça me re­vient ! Les au­diences pri­vées se fe­ront en pri­vé, mais le pu­blic se­ra in­vi­té à as­sis­ter pu­bli­que­ment aux séances pri­vées, pour­vu qu’elles soient pu­bliques.

Non, non, dé­so­lé, c’est pas ça non plus…

Les au­diences pu­bliques se dé­rou­le­ront en pu­blic, mais… Ah, merde, j’com­prends rien ! C’était pour­tant simple quand ma­dame la mi­nistre l’ex­pli­quait, avan­thier.

« Les té­moi­gnages au­ront lieu en pri­vé, mais ça ne veut pas dire que ce n’est pas pu­blic », a dit ma­dame Weil. Vous com­pre­nez ? Moi non plus. Une chose est sûre : pen­dant des jours et des jours, des gens vont dé­fi­ler pour dire à quel point le Qué­bec est ra­ciste.

C’est Phi­lippe Couillard qui se­ra content. Car lui, il n’est pas ra­ciste, oh non ! La preuve : sa can­di­date dans Louis-Hé­bert est pour le port de la bur­qa et du ni­qab.

Ça, c’est de l’ou­ver­ture à l’autre, mes­dames et mes­sieurs ! Ça, c’est de la to­lé­rance ! Ça, c’est ac­cep­ter les dif­fé­rences !

Pas comme les mau­dits na­tio­na­lisssssses qui veulent in­ter­dire aux ma­ris de voi­ler leurs femmes de pied en cap quand il fait 29 de­grés à l’ombre !

La can­di­date li­bé­rale, elle, trouve ça su­per co­ol qu’une femme ait re­fu­sé de mon­trer son vi­sage lors de sa cé­ré­mo­nie de ci­toyen­ne­té. Par­lez-moi d’un par­ti ou­vert ! Tel­le­ment ou­vert qu’il s’ouvre même à la fer­me­ture !

QUI EX­PLOITE LES FRAC­TURES ?

Quand la CAQ a dé­voi­lé les po­si­tions pro-ni­qab et pro-bur­qa de la can­di­date li­bé­rale dans Louis-Hé­bert, Phi­lippe Couillard est mon­té sur ses grands che­vaux.

« S’il y a une frac­ture dans notre so­cié­té, mon­sieur Le­gault veut y mettre un cou­teau et le tour­ner pour la rendre en­core plus dou­lou­reuse », a-t-il lan­cé. Euh… Qui veut par­ler de ra­cisme pen­dant des se­maines, mon­sieur le pre­mier mi­nistre ? Qui veut tour­ner le fer dans la plaie ? Qui va ex­ploi­ter cy­ni­que­ment les frac­tures de la so­cié­té qué­bé­coise pour se faire du ca­pi­tal po­li­tique ?

Qui va se frot­ter les mains de joie pen­dant que le Qué­bec va s’au­to­fla­gel­ler sur la place pu­blique ? Qui a mis sur pied une com­mis­sion bi­don dé­non­cée par tous les édi­to­ria­listes et chro­ni­queurs po­li­tiques ? Qui va se­mer le vent ? Fran­çois Le­gault ? Jean-Fran­çois Li­sée ?

Non, c’est vous, mon­sieur Couillard. Vous al­lez je­ter de l’huile sur le feu et ali­men­ter l’hys­té­rie des mi­li­tants pro­fes­sion­nels pour ga­gner des votes dans cer­taines com­mu­nau­tés.

Et vous osez faire la le­çon aux autres ?

Vous qui pré­sen­tez une can­di­date qui trouve par­fai­te­ment nor­mal qu’une femme cache son vi­sage, sa sil­houette, ses che­veux, sa beau­té, ses formes, juste parce que des fon­da­men­ta­listes re­li­gieux ob­sé­dés par le sexe jugent que le corps fé­mi­nin est un ins­tru­ment du diable ? Honte à vous, mon­sieur Couillard. Si ça dé­rape au cours des pro­chaines se­maines, vous se­rez le seul et unique res­pon­sable.

Qui va ex­ploi­ter les frac­tures du Qué­bec ? Vous, mon­sieur Couillard !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.