Des risques de dé­raille­ment de train in­quiètent

Le Journal de Montreal - - MONDE -

PA­RIS | (AFP) Outre l’usage de vé­hi­cules bé­liers ou le ci­blage des forces de sé­cu­ri­té en uni­forme, les dji­ha­distes prônent ces der­niers temps le dé­raille­ment de train comme mode opé­ra­toire en Eu­rope, s’in­quiète la po­lice fran­çaise dans une note que l’AFP a pu consul­ter hier.

« En rai­son d’une in­ci­ta­tion ré­cente de la pro­pa­gande dji­ha­diste à pla­ni­fier un dé­raille­ment de train, une at­ten­tion toute par­ti­cu­lière doit être ac­cor­dée à toute re­mon­tée d’in­for­ma­tion re­la­tive à une in­tru­sion ou ten­ta­tive de sa­bo­tage dans les em­prises des­ti­nées à la cir­cu­la­tion des trains », peut-on lire dans ce té­lé­gramme de la Di­rec­tion gé­né­rale de la po­lice na­tio­nale (DGPN), en­voyé dé­but sep­tembre et ré­vé­lé par le jour­nal Le Pa­ri­sien.

« Il est im­por­tant de sou­li­gner les ap­pels ré­cents des or­ga­ni­sa­tions ter­ro­ristes ci­blant les “loups so­li­taires” et in­ci­tant à pro­vo­quer, en Eu­rope, des dé­raille­ments de train, des in­cen­dies de fo­rêt ou des em­poi­son­ne­ments de nour­ri­ture », in­dique éga­le­ment le do­cu­ment.

Les trans­ports « pré­sentent de nom­breuses vul­né­ra­bi­li­tés struc­tu­relles » et « consti­tuent une cible pri­vi­lé­giée », no­tam­ment dans les gares, où la vi­si­bi­li­té des forces de sé­cu­ri­té doit être ac­crue pour ren­for­cer « le ca­rac­tère dis­sua­sif du dis­po­si­tif », pointe le texte.

Les sites tou­ris­tiques et cultu­rels, parce qu’ils per­mettent « un bi­lan hu­main po­ten­tiel­le­ment lourd », doivent faire l’ob­jet de « vi­gi­lance », sou­ligne la note.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.