Pe­tit guide pour les proches de pa­rents en­deuillés

Le Journal de Montreal - - OPINIONS -

Quand ma fille est morte, ce qui m’a fait le plus de bien a été les gestes du quo­ti­dien que les autres ont pris en charge pour moi. Les re­pas que mon amie lais­sait dans un sac en plas­tique ac­cro­ché à ma clô­ture, la bras­sée de linge sale que ma mère pliait par­fois, le pain au ci­tron qu’une autre amie m’ap­por­tait, le di­manche ma­tin. Je trou­vais émou­vant que des per­sonnes prennent du temps de leur quo­ti­dien dé­bor­dé pour m’en­le­ver un peu de poids sur les épaules. »

MI­CHÈLE TOUSIGNANT

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.