La fosse conti­nue son avan­cée vers leur mai­son

Un glis­se­ment de ter­rain pour­rait pous­ser les pro­prié­taires à la faillite

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS - MA­GA­LIE LA­POINTE

SAINT-ROCH-DE-RI­CHE­LIEU | Le glis­se­ment de ter­rain qui me­nace de­puis di­manche une mai­son de la Mon­té­ré­gie a conti­nué sa pro­gres­sion du­rant la jour­née hier, si bien qu’une par­tie de la ga­le­rie se re­trouve dans le vide.

Deux jours après qu’une par­tie du ter­rain de Do­mi­nique Feuil­tault et Ma­rie-Ève Le­blond se fut ef­fon­dré, ils ne cessent de se ré­pé­ter à quel point ils sont chan­ceux que ni eux, ni leurs deux en­fants ni les deux chiens ne soient dé­cé­dés.

NE PAS Y PEN­SER

Do­mi­nique se re­voit en train de tondre son ga­zon quelques jours avant l’évé­ne­ment.

« Je pré­fère ne pas pen­ser à ça », a dit le pro­prié­taire, qui rêve de pou­voir de­meu­rer à cet en­droit tel­le­ment lui, sa femme, ses en­fants et leurs deux chiens sont bien.

Le couple est dans le néant et se de­mande jus­qu’où le trou va s’agran­dir. S’ils ne peuvent pas sau­ver leur mai­son ni leurs biens, tou­jours dans la ré­si­dence, ils craignent de de­voir faire faillite, leur as­su­reur re­fu­sant de les in­dem­ni­ser.

IRO­NIE

La veille du glis­se­ment, M. Feuil­tault a re­çu une for­ma­tion de pom­piers de 15 heures en sau­ve­tage ri­ve­rain. C’est lui qui gé­rait les com­mu­ni­ca­tions du poste de com­man­de­ment lors de la for­ma­tion.

« Le len­de­main ma­tin, j’étais en­core sur l’adré­na­line de ma for­ma­tion. Tu vis beau­coup de stress dans ce genre de cours. Et là, pouf. Je suis de­ve­nu la vic­time au lieu d’être l’in­ter­ve­nant », ex­plique l’homme de 48 ans.

Le couple n’a au­cune idée de ce qui ad­vien­dra de sa mai­son. Se­lon M. Feuil­tault, trois pos­si­bi­li­tés lui au­raient été pro­po­sées par la Sé­cu­ri­té ci­vile : le dé­pla­ce­ment de la ré­si­dence, la so­li­di­fi­ca­tion du sol ou dé­cla­rer la pro­prié­té perte to­tale.

« Est-ce à nos frais? À leurs frais? Au­cune idée », dit M. Feuil­tault.

PRÉ­CI­PI­TA­TIONS

Les pré­ci­pi­ta­tions an­non­cées au cours des pro­chains jours ne sont pas très en­cou­ra­geantes pour le couple.

Or, le di­rec­teur ré­gio­nal de la Sé­cu­ri­té ci­vile de la Mon­té­ré­gie et de l’Es­trie, Jean-Sé­bas­tien Fo­rest, a men­tion­né que la pluie pour­rait au contraire ai­der à adou­cir la pente et qu’elle pour­rait être bé­né­fique.

Alors que le glis­se­ment s’est agran­di d’en­vi­ron 20 pieds en 24 heures, le pro­prié­taire de­meure très scep­tique.

« Est-ce qu’on doit se louer une chambre d’hô­tel à court terme? Est-ce qu’on doit se trouver un ap­par­te­ment? Est-ce que notre mai­son se­ra dé­pla­cée ? Est-ce qu’elle tom­be­ra ? Nous n’avons au­cune ré­ponse et nous nous sen­tons très seuls », dit Do­mi­nique Feuil­tault.

L’im­mense cra­tère qui s’est for­mé di­manche se rap­proche de leur ré­si­dence de Saint-Roch-sur-Ri­che­lieu, en Mon­té­ré­gie. PHO­TOS COUR­TOI­SIE DI­MANCHE CET ÉTÉ HIER LUN­DI

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.