Le trou de la couche d’ozone se re­ferme len­te­ment

Le Journal de Montreal - - ACTUALITÉS -

AGENCE QMI | Le trou de la couche d’ozone se re­ferme len­te­ment, mais sû­re­ment, a in­di­qué un rap­port d’ex­perts man­da­tés par les Na­tions unies.

De­puis la fin des an­nées 1970, la couche d’ozone est scru­pu­leu­se­ment ob­ser­vée, en rai­son de son amin­cis­se­ment. La faute aux aé­ro­sols conte­nant des chlo­ro­fluo­ro­car­bures (CFC), in­ter­dits de­puis 1987 par le pro­to­cole de Mon­tréal.

Cette en­tente in­ter­na­tio­nale porte donc ses fruits. Se­lon le rap­port de l’ONU, la couche d’ozone se­rait ré­pa­rée dans l’hé­mi­sphère nord d’ici à 2030, 2050 pour l’hé­mi­sphère sud, et d’ici à 2060 pour le trou de l’An­tarc­tique.

De­puis l’an 2000, la couche d’ozone a ré­cu­pé­ré entre 1 et 3 % de sa cons­ti­tu­tion par dé­cen­nie, après avoir at­teint un creux dans les an­nées 1990.

À ce mo­ment, 10 % de la couche d’ozone avait dis­pa­ru.

« Il ne faut pas crier vic­toire trop vite », ont tou­te­fois in­di­qué les cher­cheurs qui ont par­ti­ci­pé au rap­port, puisque des études ré­centes in­diquent une aug­men­ta­tion im­por­tante de l’uti­li­sa­tion de CFC-11 en Chine, alors que le pro­duit est in­ter­dit par le pro­to­cole.

La couche d’ozone est une bar­rière na­tu­relle in­co­lore de 40 km de large qui filtre les rayons ul­tra-vio­lets du So­leil, source de can­cers pour les es­pèces vi­vantes sur Terre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.