La Flo­ride or­donne un re­comp­tage des voix

Le Journal de Montreal - - MONDE -

MIA­MI | (AFP) La Flo­ride a or­don­né hier un re­comp­tage des voix dans le cadre de l’élec­tion ser­rée du gou­ver­neur de l’État et d’un sé­na­teur, mar­quée par des dys­fonc­tion­ne­ments, Do­nald Trump évo­quant des fraudes sans preuve.

Les ré­sul­tats de ce nou­veau dé­compte, or­don­né par le se­cré­taire d’État de Flo­ride, Ken Detz­ner, en ap­pli­ca­tion des textes en vi­gueur, de­vront être trans­mis aux au­to­ri­tés lo­cales au plus tard jeu­di à 15 h.

Pour l’élec­tion du gou­ver­neur, des ré­sul­tats non of­fi­ciels pu­bliés hier montrent que le ré­pu­bli­cain Ron DeSan­tis, qui a été ap­puyé par Do­nald Trump, de­vance le can­di­dat dé­mo­crate An­drew Gillum, l’un des nou­veaux vi­sages très mé­dia­ti­sés du par­ti d’op­po­si­tion, de seule­ment 33 684 voix sur plus de 8,2 mil­lions de bul­le­tins, soit de 0,41 %.

CLI­MAT TEN­DU

La course entre le sé­na­teur dé­mo­crate Bill Nel­son et son ri­val ré­pu­bli­cain Rick Scott, l’ac­tuel gou­ver­neur de Flo­ride, était en­core plus ser­rée : l’avance de M. Scott consiste en 12 562 votes, soit une marge de 0,15 point de pour­cen­tage (50,07 % contre 49,92 %).

Le cli­mat est très ten­du de­puis mar­di soir en Flo­ride, État ha­bi­tué aux dé­pouille­ments à ral­longe et aux contro­verses.

Après l’an­nonce d’un nou­veau dé­compte, An­drew Gillum est re­ve­nu sur son dis­cours de mar­di, dans le­quel il re­con­nais­sait sa dé­faite, pour ap­pe­ler dé­sor­mais à « re­comp­ter tous les bul­le­tins ».

Do­nald Trump a de son cô­té fait état d’un risque de ma­ni­pu­la­tion élec­to­rale, qu’au­cun élé­ment avé­ré ne per­met de jus­ti­fier à ce stade. « Ils es­sayent de VO­LER deux scru­tins en Flo­ride ! », a twee­té le pré­sident amé­ri­cain, de­puis la France.

« HONTE POUR NOTRE PAYS »

De­puis mar­di, Do­nald Trump a plu­sieurs fois sous-en­ten­du que cer­tains res­pon­sables lo­caux de Flo­ride cher­chaient à tru­quer les ré­sul­tats en fa­veur des dé­mo­crates, par­lant de « honte pour notre pays et pour la dé­mo­cra­tie ».

Il a prin­ci­pa­le­ment ac­cu­sé les com­tés de Bro­ward et de Palm Beach, dont les élec­teurs ont pla­cé lar­ge­ment en tête Hilla­ry Clin­ton lors de l’élec­tion pré­si­den­tielle de 2016.

Pour ne rien ar­ran­ger, la res­pon­sable des élec­tions dans le com­té de Bro­ward, Bren­da Snipes, a ad­mis ven­dre­di avoir mé­lan­gé in­vo­lon­tai­re­ment quelques di­zaines de bul­le­tins nuls avec des votes conformes lors du dé­pouille­ment. La cam­pagne de Rick Scott a as­si­gné en jus­tice Bren­da Snipes et son ho­mo­logue du com­té de Palm Beach pour in­frac­tion au code élec­to­ral.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.