Des en­re­gis­tre­ments sur la mort de Kha­shog­gi par­ta­gés

Le jour­na­liste a été tué par un com­man­do au consu­lat saou­dien d’Is­tan­bul

Le Journal de Montreal - - MONDE -

ANKARA | (AFP) Le pré­sident turc Re­cep Tayyip Er­do­gan a confir­mé hier l’exis­tence d’en­re­gis­tre­ments por­tant sur le meurtre du jour­na­liste Ja­mal Kha­shog­gi le 2 oc­tobre dans le consu­lat saou­dien d’Is­tan­bul, af­fir­mant les avoir par­ta­gés no­tam­ment avec Riyad, Wa­shing­ton et Pa­ris.

« Nous avons don­né les en­re­gis­tre­ments, nous les avons don­nés à l’Ara­bie saou­dite, nous les avons don­nés à Wa­shing­ton, aux Al­le­mands, aux Fran­çais, aux An­glais », a dé­cla­ré le chef de l’État lors d’une confé­rence de presse té­lé­vi­sée.

La pré­si­dence a en­suite pré­ci­sé que les en­re­gis­tre­ments ont été écou­tés, mais qu’au­cun do­cu­ment écrit n’a été par­ta­gé.

« Ils ont écou­té les conver­sa­tions qui ont eu lieu ici, ils savent », a pour­sui­vi M. Er­do­gan, sans pour­tant don­ner de dé­tails sur le conte­nu de ces en­re­gis­tre­ments.

L’édi­to­ria­liste Ja­mal Kha­shog­gi, col­la­bo­ra­teur du Wa­shing­ton Post, a été tué par un com­man­do saou­dien le 2 oc­tobre au consu­lat saou­dien d’Is­tan­bul, où il s’était ren­du pour des dé­marches ad­mi­nis­tra­tives.

« NON AU­TO­RI­SÉE »

Après avoir d’abord fer­me­ment nié son meurtre, les au­to­ri­tés saou­diennes ont fi­ni par af­fir­mer que le jour­na­liste a été tué au cours d’une opé­ra­tion « non au­to­ri­sée » par Riyad.

Mais dans une tri­bune pu­bliée le 2 no­vembre par le Wa­shing­ton Post, le pré­sident Er­do­gan a ac­cu­sé les « plus hauts ni­veaux du gou­ver­ne­ment saou­dien » d’avoir com­man­di­té le meurtre, tout en ex­cluant le roi Sal­mane.

Si le di­ri­geant turc prend garde à ne pas nom­mer di­rec­te­ment de cou­pables, la presse turque proche du pou­voir et des res­pon­sables turcs s’ex­pri­mant sous cou­vert d’ano­ny­mat n’ont eu de cesse d’im­pli­quer le prince hé­ri­tier, Mo­ham­med ben Sal­mane.

Cer­tains mé­dias et res­pon­sables turcs ont par ailleurs ra­pi­de­ment af­fir­mé qu’Ankara dé­te­nait un en­re­gis­tre­ment au­dio du meurtre et qu’il avait été par­ta­gé avec la di­rec­trice de la CIA, Gi­na Has­pel, lors d’un dé­pla­ce­ment en Tur­quie fin oc­tobre. Mais l’exis­tence de tels en­re­gis­tre­ments n’avait pas en­core été confir­mée of­fi­ciel­le­ment.

EN­QUÊTES

La Tur­quie et l’Ara­bie saou­dite ont ou­vert des en­quêtes sur ce meurtre, mais une ex­trême mé­fiance règne entre les au­to­ri­tés de ces deux pays ri­vaux.

Le pré­sident turc a ain­si in­sis­té hier, di­sant que les quinze per­sonnes en­voyées à Is­tan­bul pour per­pé­trer le meurtre et qui sont ac­tuel­le­ment dé­te­nues en Ara­bie saou­dite « connaissent très bien le ou les meur­triers ».

« Et les au­to­ri­tés saou­diennes de­vraient réus­sir à ré­vé­ler ce­la en les fai­sant par­ler », a-t-il ajou­té.

Ankara a de­man­dé l’ex­tra­di­tion de ces sus­pects, sans suc­cès.

JA­MAL KHA­SHOG­GI Jour­na­liste tué

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.