ELLES ONT LE NEZ FIN

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - FRONT PAGE - PAR JACQUES DESHAIES

1.2.VOUS L’AVEZ SANS DOUTE RE­MAR­QUÉ, LES F1 DE LA CU­VÉE 2012 OFFRENT UNE AL­LURE QUELQUE PEU DIF­FÉ­RENTE. EN AP­PA­RENCE, LE NEZ DES VOI­TURES EN DIT LONG SUR LA NOU­VELLE RÉ­GLE­MEN­TA­TION. MAIS IL N’Y PAS QUE L’AP­PA­RENCE QUI DOIT Y OBÉIR. VOI­CI DONC UN COURT RÉ­SU­MÉ DES CHAN­GE­MENTS AP­POR­TÉS AUX VOI­TURES CETTE SAI­SON.

Afin d’aug­men­ter la sé­cu­ri­té des pi­lotes, le fer de lance de la dis­ci­pline, le nez des voi­tures est pas­sé de 625 mm à 550 mm en hau­teur par rap­port au plan de ré­fé­rence. Cette mo­di­fi­ca­tion per­met d’ob­te­nir une hau­teur in­fé­rieure à celle des flancs de la voi­ture. Cette me­sure vise à évi­ter des pro­blèmes en cas de chocs la­té­raux à 90 de­grés. Voi­là la rai­son pour la­quelle les F1 de cette an­née ont une drôle d’al­lure. Seul McLa­ren a su adap­ter son style au nou­veau rè­gle­ment. Tou­jours dans le but de bien pro­té­ger le pi­lote, les pan­neaux la­té­raux offrent une hau­teur ac­crue à 550 mm.

3.Les aé­ro­dy­na­mi­ciens ne sont pas très heu­reux, mais l e nou­veau rè­gle­ment sti­pule que les bras de sus­pen­sion ar­rière ne doivent sor­tir que d’un seul ori­fice et non pas de plu­sieurs comme l’an der­nier. Il faut sa­voir qu’ils tra­vaillent avec l e plus d’ori­fices pos­sible pour amé­lio­rer l’aé­ro­dy­na­misme de la voi­ture. Deux câbles de re­te­nue par roue pour les voi­tures 2012. Ces câbles re­tiennent la roue en cas d’im­pact. Pour cette an­née, les points d’an­crage se doivent d’être dis­tincts pour cha­cun d’eux. Le plan­cher des F1 se doit d’être plat. C’est cet élé­ment de la struc­ture qui est le fa­meux plan de ré­fé­rence quand on parle du nez et des pon­tons ou flancs. Les to­lé­rances de fa­bri­ca­tion sont abais­sées à 3 mm cette an­née. Les to­lé­rances plus éle­vées ont per­mis à cer­taines équipes de contour­ner le rè­gle­ment l’an der­nier. D’autres mo­di­fi­ca­tions en­core plus tech­niques sont ap­por­tées aux voi­tures cette an­née, tant au cha­pitre des suspensions qu’à ce­lui des ca­mé­ras ins­tal­lées à bord. Dans ce der­nier cas, chaque équipe a l’obli­ga­tion d’ins­tal­ler des ca­mé­ras à bord de ses voi­tures. Toutes ces mo­di­fi­ca­tions qui sont ap­por­tées chaque an­née ont un but prin­ci­pal : em­pê­cher les équipes de ti­rer pro­fit des fai­blesses des rè­gle­ments. Chaque sai­son, une ou des équipes pro­fitent de zones obs­cures pour ap­por­ter des chan­ge­ments à leurs voi­tures et ain­si ga­gner des places sur la grille. Pas de place pour la triche ! Du moins, l’in­ten­tion est là.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.