LES BAGARRES SE MUL­TI­PLIENT

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - FRONT PAGE - PAR JACQUES DESHAIES

LE CHAM­PION­NAT DU MONDE 2012 S’AN­NONCE DES PLUS IN­TÉ­RES­SANTS AVEC LES NOM­BREUX CHAN­GE­MENTS DE GARDE DE­PUIS LE DÉ­BUT. IL Y A BIEN SIX GA­GNANTS AU TA­BLEAU DE CHASSE EN SIX GRAND PRIX, MAIS LES ÉQUIPES À SUR­VEILLER SE RÉSUMENT AU NOMBRE DE TROIS.

L’ équipe Red Bull est tou­jours dans le coup. Ses pi­lotes sont ex­pé­ri­men­tés et par­fai­te­ment in­té­grés au sein de l’équipe. De plus, la di­rec­tion a de quoi in­ti­mi­der n’im­porte quelle des équipes en place au cham­pion­nat. Le fin re­nard, Ch­ris­tian Hor­ner est l e plus re­dou­table di­rec­teur d’équipe du pla­teau. Il a l e sens de l’or­ga­ni­sa­tion et de­meure l’un des plus ha­biles stra­tèges du grand cirque. De plus, il est ap­puyé par le meilleur in­gé­nieur de la For­mule 1, Adrian Ne­wey. Il ne faut ce­pen­dant pas sous-es­ti­mer le po­ten­tiel de l’équipe bri­tan­nique McLa­ren. Avec un en­semble de pi­lotes à l’im­mense ta­lent, le po­ten­tiel tech­nique et fi­nan­cier est presque illi­mi­té. Pen­dant que l’an­cien pa­tron F1 de McLa­ren, Ron Den­nis, dé­ve­loppe le sec­teur voi­tures de tou­risme, Mar­tin Whit­marsh, le pa­tron ac­tuel, dé­montre tout le ta­lent qu’il a ac­quis au fils des an­nées. L’équipe bri­tan­nique de­meure l’une des plus re­dou­tables des équipes en place. Pen­dant ce temps, la Scu­de­ria Fer­ra­ri cherche tou­jours. Les voi­tures rouges ne sont peut-être pas à la hau­teur des es­pé­rances des ama­teurs ou des

in­con­di­tion­nels de la marque, mais l e po­ten­tiel im­mense de Fer­nan­do Alon­so donne de l’es­poir à l’équipe ita­lienne. Et mal­gré les dé­boires de dé­but de sai­son, elle se classe au 3e rang du Cham­pion­nat des construc­teurs. Et la sai­son est loin d’être ter­mi­née. Mais il ne faut pas né­gli­ger Lo­tus Re­nault qui dé­montre beau­coup de po­ten­tiel. Les pi­lotes Ro­main Gros­jean et Ki­mi Räikkö­nen, qui ef­fec­tue un re­tour cette an­née, l’on prou­vé de­puis quelques Grands Prix. Les voi­tures sont per­for­mantes et pour­raient bien s’im­po­ser ra­pi­de­ment. Ils pour­raient même da­mer le pion aux Fer­ra­ri. Ce n’est pas peu dire ! En ter­mi­nant, il y a bien Mer­cedes-Benz qui a toutes les rai­sons du monde pour do­mi­ner. Ross Brawn est l’un des grands in­gé­nieurs du monde de la For­mule 1. De plus, la firme de Stutt­gart pos­sède la tech­no­lo­gie et les res­sources né­ces­saires pour pro­duire des voi­tures im­bat­tables. Et c’est sans comp­ter sur le ta­lent de leurs deux pi­lotes ! En­core une fois, la lutte de­vrait être fé­roce et sans mer­ci à Mon­tréal. Ces équipes de­vraient of­frir, en­core une fois, le meilleur spec­tacle de la sai­son 2012… comme c’est le cas de­puis bien des an­nées !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.