AU BAS DE LA CHAÎNE ALI­MEN­TAIRE

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - VOITURES D’OCCASION - Che­vro­let Aveo 2005 Che­vro­let Aveo 2011

Le trio Che­vro­let Aveo, Pon­tiac Wave et Su­zu­ki Swift+ est en bas de l’échelle ali­men­taire automobile, en at­ten­dant d’ache­ter mieux. Le style est simple, mais ef­fi­cace et, comme beau­coup de ses com­pé­ti­trices, les Che­vro­let et Pon­tiac sont dis­po­nibles en ber­line et en hayon à cinq portes. Du cô­té de la Su­zu­ki, seul le hayon est per­mis.

PRE­MIÈRE GÉ­NÉ­RA­TION (2004-2006)

L’as­sem­blage est as­sez ru­di­men­taire avec une uti­li­sa­tion de plas­tiques durs de qua­li­té moindre. Les cra­que­ments ap­pa­raissent sou­vent pré­ma­tu­ré­ment, mal­gré le jeune âge de cer­taines voi­tures. Il faut ad­mettre que l’en­tre­tien est as­sez fa­cile. En ma­tière d’équi­pe­ment, on ne re­trouve es­sen­tiel­le­ment que des ver­sions de base où les glaces élec­triques pour­ront être l’un des seuls élé­ments de luxe à bord avec l’air cli­ma­ti­sé. Grâce à la confi­gu­ra­tion haute de la sil­houette, on ar­rive avec un dé­ga­ge­ment in­té­rieur très in­té­res­sant pour les per­sonnes de grande taille,

DEUXIÈME GÉ­NÉ­RA­TION (2007-2011)

par­ti­cu­liè­re­ment au ni­veau de la tête. L’es­pace arrière est très bien en gé­né­ral, à l’ex­cep­tion du dé­ga­ge­ment pour les jambes qui est plus juste. Les per­sonnes ayant be­soin d’es­pace se­ront heu­reuses de sa­voir que le coffre de la ber­line est très gé­né­reux et le hayon im­pres­sion­nant avec la ban­quette arrière ra­bat­tue. En ma­tière de mo­to­ri­sa­tion, une seule offre avec le quatre cy­lindres de 1,6 litre d’une puis­sance de 103 che­vaux. Dans l’en­semble, il fait un bon tra­vail. Cer­taines per­sonnes lui font tou­te­fois la cri­tique d’être bruyant et d’avoir une consom­ma­tion d’es­sence un peu plus éle­vée que la moyenne de la ca­té­go­rie. Consi­dé­rant la tailledes roues en fonc­tion de la hau­teur, on peut dif­fi­ci­le­ment par­ler de te­nue de route. Ce trio est très sen­sible aux vents la­té­raux. Il faut por­ter une at­ten­tion par­ti­cu­lière à la cor­ro­sion, la trans­mis­sion, la di­rec­tion et les freins. Dans les faits, il ne s’agit pas d’un mo­dèle en­viable et il est pré­fé­ré d’évi­ter cette gé­né­ra­tion mal­gré un bas prix au ra­chat. GM af­firme ar­ri­ver avec une toute nou­velle voi­ture. En re­gar­dant sous les vé­hi­cules on dé­couvre ra­pi­de­ment que ce n’est pas réel­le­ment le cas. La car­ros­se­rie est bien mo­der­ni­sée avec des dif­fé­rences no­tables, la qua­li­té de fa­bri­ca­tion est amé­lio­rée, mais il reste en­core beau­coup de tra­vail à faire pour s’ap­pro­cher du ni­veau at­teint par la com­pé­ti­tion. L’in­té­rieur est aus­si net­te­ment amé­lio­ré. La pré­sen­ta­tion est plus mo­derne et l’er­go­no­mie fait un bond de géant. Comme la vo­ca­tion de la voi­ture est es­sen­tiel­le­ment éco­no­mique, on re­trouve peu de mo­dèles avec un équi­pe­ment gé­né­reux et les pos­si­bi­li­tés d’op­tions sont pra­ti­que­ment in­exis­tantes. Le mo­teur de 1,6 litre est re­con­duit avec une lé­gère ma­jo­ra­tion de la puis­sance à 108 che­vaux. Il faut sa­voir que la ver­sion de Pon­tiac, la Wave G3, a dis­pa­ru en même temps que la marque en 2008. En ma­tière de fia­bi­li­té, étant une ver­sion amé­lio­rée de la pre­mière gé­né­ra­tion, on constate sen­si­ble­ment les mêmes pro­blèmes.

CONCLU­SION

Ce trio de voi­tures fait ce qu’on lui de­mande, sans plus : il s’agit d’un moyen de trans­port à la base de l’échelle automobile. Ce n’est pas un dé­faut en soi, mais sa tech­no­lo­gie désuète lui en­lève beau­coup de charme. Il est pré­fé­rable de faire un es­sai sé­rieux et de re­cher­cher un mo­dèle avec le plus bas ki­lo­mé­trage pos­sible. Dans l’en­semble, il est sug­gé­ré de re­gar­der d’abord et avant tout chez la com­pé­ti­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.