NIS­SAN AL­TI­MA 2013

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - ESSAI ROUTIER - PAR MA­RIE-EVE CÔ­TÉ

Au Ca­na­da, il s’est ven­du pas moins de 230 000 uni­tés de­puis sa créa­tion en 1 992. Dé­cli­née en ver­sions ber­line et cou­pé, l’an­née 2013 pré­sen­te­ra tou­te­fois la re­fonte d’une seule de ces ver­sions : la ber­line. Le cou­pé conser­ve­ra donc son al­lure ac­tuelle pour l e mo­ment, ce qui est tout l e contraire pour son aco­lyte. La ber­line a été re­vue, amé­lio­rée et mo­der­ni­sée en ce qui concerne le style, mais aus­si en ce qui a trait aux tech­no­lo­gies in­té­grées et à la conduite.

KAMISHIMO

D’un point de vue ex­té­rieur, les de­si­gners de chez Nis­san ont vou­lu lui don­ner une per­son­na­li­té plus émo­tion­nelle et évo­ca­trice : on mise no­tam­ment sur la nou­velle grille en forme d’ailes en alu­mi­nium po­li ins­pi­rée par le kamishimo, un clin d’oeil aux sa­mou­raïs dont c’était l e cos­tume tra­di­tion­nel. C’est d’ailleurs la même ins­pi­ra­tion que le concept El­lure dé­voi­lé au Sa­lon de l’au­to de Los An­geles à l'au­tomne 2010. En fait, l es gens de chez Nis­san veulent don­ner une ex­pres­sion plus pro­non­cée à cette ber­line. Des phares avec DEL ap­portent à coup sûr un look des plus agréables et j’aime beau­coup qu’ils se pro­longent sur les cô­tés. La ligne de toit à l'arrière est plus longue, des gar­ni­tures de chrome ont été ajou­tées ici et là, par exemple aux poi­gnées, ce qui ap­porte beau­coup d’élé­gance et qui est tou­jours un atout. En fait, le de­si­gn res­semble beau­coup à ce­lui d'In­fi­ni­ti.

LE CONFORT AU PRE­MIER PLAN

À l’in­té­rieur de l’ha­bi­tacle, il est évident que le confort a été un élé­ment im­por­tant dans la concep­tion, on a même l’im­pres­sion que la voi­ture a été agran­die, mais non. En fait, seule­ment 2,5 cm ont été ajou­tés en lar­geur, mais l’es­pace in­té­rieur pa­raît dé­fi­ni­ti­ve­ment plus grand. Avec le ta­bleau de bord plus éle­vé, on a la sen­sa­tion d’être à bord d’une grosse ber­line.

ELLE EN EST DÉ­JÀ À SA CIN­QUIÈME GÉ­NÉ­RA­TION, MAIS CETTE VOI­TURE RESTE EN­CORE AU CA­NA­DA UNE DES VOI­TURES LES PLUS VEN­DUES DU CONSTRUC­TEUR NIP­PON. CHEZ NIS­SAN, ON FÊTE D’AILLEURS SON VING­TIÈME AN­NI­VER­SAIRE ET L’OC­CA­SION ÉTAIT IDÉALE POUR RE­FAIRE UNE BEAU­TÉ À L’AL­TI­MA 2013.

Les sièges « zé­ro gra­vi­té » ont été in­fluen­cés par les re­cherches de la NASA, ce qui aug­mente d’un cran le bien-être à ce ni­veau. Ils per­mettent un sou­tien cons­tant, ce qui amé­liore la cir­cu­la­tion san­guine et ré­duit la fa­tigue que pro­curent les longues heures de route. Ils offrent éga­le­ment, se­lon la ver­sion (S,SV,SL, Na­vi­ga­tion ou Tech­no­lo­gie), une gar­ni­ture de cuir per­fo­ré que j’ai beau­coup ai­mé ou en­core un tis­su res­sem­blant au suède que j’ai moins ai­mé. Ce type de tis­su ra­masse très bien la pous­sière, ce qui peut être désa­gréable à long terme. Si­non, l’in­té­rieur est élé­gant et de bon goût, j’ai beau­coup ap­pré­cié la qua­li­té de l’in­so­no­ri­sa­tion, mais j’au­rais ai­mé avoir plus de com­par­ti­ments de ran­ge­ment. Le coffre arrière est tou­te­fois de bonne di­men­sion.

L’Al­ti­ma 2013 est éga­le­ment le pre­mier vé­hi­cule de la com­pa­gnie à être mu­ni du nou­veau sys­tème Nis­sanCon­nect. Cette tech­no­lo­gie in­tègre le sys­tème mains libres Blue­tooth, les prises USB et iPod, la ra­dio sa­tel­lite, et ce, grâce à un écran tac­tile de cinq pouces. La na­vi­ga­tion est en op­tion.

DEUX VER­SIONS, UNE CVT

Le groupe mo­to­pro­pul­seur a été re­des­si­né pour ré­duire le poids du vé­hi­cule et ac­croître l’ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique, une des ca­rac­té­ris­tiques pri­sées et très de­man­dées chez les consom­ma­teurs. Afin de ré­pondre à cette re­quête, c’est donc un mo­teur de quatre cy­lindres de 2,5 litres qui prend place sous le ca­pot, cou­plé à une boîte de vi­tesses XTRONIC CVT (trans­mis­sion à va­ria­tion conti­nue) de nou­velle gé­né­ra­tion. En fait, 70 % des com­po­santes de la CVT ont été re­des­si­nées. Ceci lui per­met donc un maxi­mum de 182 ch. et de 180 lb-pi. Le mode manuel a été lais­sé de cô­té pour le mo­dèle ber­line. Ce type de mo­teur offre donc à son pro­prié­taire une moyenne de consom­ma­tion en­vi­ron­nant les 8,7 L/100 km en ville et 6,2 L/100 km sur l’au­to­route, ce qui est très bien. L’éco­no­mie d’es­sence pro­vient ma­jo­ri­tai­re­ment de la re­fonte des com­po­santes de la CVT (40 %), de la ré­duc­tion du poids (15 %) et de ca­rac­té­ris­tiques plus aé­ro­dy­na­miques (15 %).

En ce qui concerne la conduite, la nou­velle Al­ti­ma a, se­lon moi, ac­quis de la ma­tu­ri­té. Elle a lais­sé tom­ber son cô­té plus spor­tif pour de­ve­nir une par­faite aco­lyte de la vie de tous les jours. Confor­table, as­sez spa­cieuse et éco­nome, l’Al­ti­ma re­joint as­sez bien mon­sieur et ma­dame Tout-le-monde! Mon bé­mol reste en­core et tou­jours cette fa­meuse CVT. Bien qu’amé­lio­rée, il reste qu’elle est en­core bruyante et les ac­cé­lé­ra­tions ne sont pas son do­maine d’ex­cel­lence. Et je n’ai sen­ti au­cune dif­fé­rence entre le mode Nor­mal et Sport… Tou­te­fois, j’ai été agréa­ble­ment sur­prise par l’autre ver­sion

of­ferte de la nou­velle Al­ti­ma, soit celle mu­nie d’un mo­teur V6 de 3,5 litres of­frant 270 ch. et 258 lb-pi. Bien qu’il s’agisse de la même CVT, elle a été confi­gu­rée dif­fé­rem­ment, ce qui rend le bruit da­van­tage « sport » et les ac­cé­lé­ra­tions s’ef­fec­tuent très bien; bref, son cô­té CVT est moins fla­grant et est plu­tôt agréable. La ver­sion 3,5 (avec le mo­teur V6) offre plus de couple et est plus spor­tive : là est la vé­ri­table dif­fé­rence entre les deux. Seule cette ver­sion est dis­po­nible avec les pa­lettes au vo­lant.

La nou­velle ber­line Al­ti­ma a donc re­vê­tu, pour 2013, une al­lure plus raf­fi­née, mo­derne, a mi­sé sur un confort ac­cru et a lais­sé les ca­rac­té­ris­tiques spor­tives à son confrère, le cou­pé.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.