AUS­SI À L’AISE DER­RIÈRE UN MI­CRO

QUE DER­RIÈRE UN VO­LANT

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - SPORT MOTORISÉ - PAR JACQUES DESHAIES

VOUS MEN­TION­NEZ SON NOM ET VOTRE IN­TER­LO­CU­TEUR VOUS RÉ­POND : « LE COU­REUR AUTOMOBILE ! » POUR­TANT, IL A DÉ­BU­TÉ SA CAR­RIÈRE COMME ANI­MA­TEUR RA­DIO. DI­DIER SCHRAENEN A GRAN­DI AU MONT-SAINT-HI­LAIRE AVANT DE SE TOUR­NER VERS LA RÉ­GION DE L’OU­TAOUAIS POUR FAIRE DES ÉTUDES EN RADIOTÉLÉDIFFUSION.

Après avoir fait ses études, il se re­trouve der­rière le mi­cro de CJSA à Sainte-Agathe dans les Lau­ren­tides, au nord de Mon­tréal. Puis, c’est le che­mi­ne­ment de sta­tion en sta­tion, jus­qu’à son ar­ri­vée en 1985 à CKMF comme ani­ma­teur. Il oc­cupe ce poste pen­dant huit ans, mais conserve une re­la­tion pri­vi­lé­giée avec la sta­tion qui passe aux mains d’As­tral quelques an­nées plus tard sous la ban­nière Ra­dio Éner­gie.

Mais sa vé­ri­table pas­sion pour la course automobile dé­bute en 1988. Peu à peu, il de­vient un pi­lote pro­fes­sion­nel plu­tôt qu’un ani­ma­teur ra­dio de ré­pu­ta­tion. Sa car­rière en mo­no­place va se per­pé­tuer jus­qu’à main­te­nant : « Je suis choyé dans la vie. J’exerce un mé­tier qui me pas­sionne et je fais de la

course automobile de­puis 25 ans; l e rêve pour qui­conque adore les voi­tures. » Et il a rai­son. Sa plus belle course à vie de­meure celle de Mon­tréal pen­dant un week-end de la dé­funte sé­rie Champ Car. La course de For­mule 1600 avait clô­tu­ré cette fin de se­maine de com­pé­ti­tion : « Plus de la moi­tié des spec­ta­teurs était de­meu­rée sur place. Moi et mon ad­ver­saire, Phi­lippe Gé­li­nas, avions plus de 17 se­condes d’avance sur le reste du pe­lo­ton. Nous nous sommes bat­tus j us­qu’à l a fin. J’ai ter­mi­né 2e der­rière Gé­li­nas. Une course que je n’ou­blie­rai ja­mais. » Mais une aus­si longue car­rière de pi­lote n’est pas faite que de joies : « Ma plus grande dé­cep­tion est mon nombre de vic­toires à Mon­tréal. Plus de 13 po­diums et au­cune vic­toire. Dom­mage, n’est-ce pas ? » Mais notre ami Di­dier a goû­té à tout. Le rêve pour des ama­teurs comme vous et moi. Il a pi­lo­té des voi­tures des sé­ries Nas­car Canadian Tire, Hon­da Mi­che­lin, (Player`s) GM, Coupe Echo, Bar­ber Dodge et Coupe Mo­to­ro­la. Il a même eu la chance de rou­ler à bord de voi­tures des sé­ries In­dy Light, For­mule At­lan­tique et Champ Car. Rien de moins. Rares sont ceux qui ont connu une car­rière aus­si longue en sport automobile au Qué­bec. Plus de 25 ans en piste, des Cham­pion­nats en For­mule 1600 en 1998, 1999, 2006 et 2009. Il a ter­mi­né à dix-huit re­prises dans le Top 5. En 2010, il a su­bi un ma­laise au terme de sa course en For­mule 1600 sur le cir­cuit Gilles-Villeneuve. Notre ami Di­dier est trans­por­té d’ur­gence à l’hô­pi­tal du Sa­cré-Coeur. Il

est sauvé in ex­tre­mis. « Si ce­la m’était ar­ri­vé chez moi, je se­rais mort. En piste les ser­vices d’ur­gence sont om­ni­pré­sents et d’une ex­cep­tion­nelle ef­fi­ca­ci­té. C’est ce qui m’a sauvé la vie. » Mal­gré cette mésa­ven­ture, notre ani­ma­teur et pi­lote est tou­jours en piste et, sur­tout, tou­jours aus­si per­for­mant. De plus, il de­meure l’un de nos plus grands vul­ga­ri­sa­teurs comme com­men­ta­teur pen­dant une épreuve de sport automobile. Il pren­dra la piste en­core cette an­née dans sa sé­rie fé­tiche, la For­mule 1600, et nous pro­met quelques sur­prises.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.