METTRE SA VIE DANS LES MAINS DE

MARKWEBBER

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - SPORT MOTORISÉ -

LE CASQUE SUR LA TÊTE SOI­GNEU­SE­MENT EN­FON­CÉ, J’AT­TENDS MON TOUR, LE LONG DE LA PISTE ICAR À MI­RA­BEL. SUR LA PISTE, LE PI­LOTE DE FOR­MULE 1 MARK WEB­BER, AU VO­LANT D’UNE IN­FI­NI­TI G37 BER­LINE, EN­CHAÎNE LES TOURS RA­PIDES; À SON BORD, DES PAS­SA­GERS PEU FA­MI­LIERS AVEC CE GENRE DE MA­NOEUVRE.

Cer­tains sont ner­veux, d’autres semblent plus re­lax, mais bien peu sortent de la voi­ture sans un pe­tit air exal­té, un peu comme on le fait à la sor­tie d’une mon­tagne russe. Une jeune jour­na­liste n’a d’ailleurs pas été ca­pable de com­plé­ter toute la ran­don­née et a dû s’ex­tir­per du cock­pit après un seul tour !

Puis vient mon tour ! Je prends place à bord de la voi­ture, m’at­tache, sa­lue le pi­lote aus­tra­lien, et nous voi­là par­tis. Mais parce que mon mé­tier m’a dé­jà per­mis de vivre ce genre d’ex­pé­rience, je suis moins fé­brile. J’ad­mire la pré­ci­sion de la tra­jec­toire, la flui­di­té des chan­ge­ments de rap­ports et j’en pro­fite même pour re­cueillir les in­quié­tudes de Mark Web­ber, pi­lote Red Bull, pour le Grand Prix du Ca­na­da.

Il me ré­pond – sans sur­prise, il at­tend une course ser­rée et n’en re­vient pas de la pa­ri­té des écu­ries cette an­née –, mais semble un peu dé­çu de voir que je suis moins im­pres­sion­nable. Il tente alors de pous­ser, un peu plus fort, his­toire de me faire un peu peur. Et nous fi­ni­rons par faire un tête-à-queue com­plet dans le der­nier vi­rage du cir­cuit, le pi­lote ayant pous­sé la ma­chine un peu fort.

J’en suis res­sor­ti im­pres­sion­né (même si je ne le

mon­trais pas) de la qua­li­té du pi­lo­tage. Et de l a sou­plesse de la voi­ture. À plus de 150 km/h, je me sen­tais ce­pen­dant to­ta­le­ment en confiance. Et l a voi­ture a fait preuve de beau­coup plus de sta­bi­li­té qu’on ne pou­vait l’es­pé­rer. Évi­de­ment, cette ran­don­née, à la veille du Grand Prix, était un beau pré­texte pour van­ter les pro­duits In­fi­ni­ti. Mais aus­si et sur­tout, elle était le pré­lude à un tour­nage spec­ta­cu­laire. Web­ber, au vo­lant de la G37, a ac­cep­té de se li­vrer à une course in­usi­tée pour les fins d’un film : il a pris le dé­part au vo­lant de sa voi­ture, ten­tant de ral­lier le fil d’ar­ri­vée avant un pa­ra­chu­tiste sor­ti de son hé­li­co­ptère à la même dis­tance. Alors chute libre ou ac­cé­lé­ra­tion franche, l aquelle l’em­por­te­ra ? Il fau­dra at­tendre quelques jours pour voir le film com­plet, mais sa­chez que l’ar­ri­vée est ser­rée… comme en té­moignent les pho­tos ! Pour une ga­le­rie de pho­tos com­plètes et une vi­déo de notre tour de piste, vi­si­tez le www.autonet.ca.

@marc_­bou­chard

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.