Land Ro­ver De­fen­der 2018, un concept à toute épreuve

Si Land Ro­ver an­non­çait la fin de la pro­duc­tion de son ico­nique De­fen­der en jan­vier der­nier, son rem­pla­çant n’est pas très loin.

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - CONCEPT - AVEC MA­RIE-AN­DRÉE AYOTTE

C’était dé­jà ins­crit dans les étoiles que le ma­nu­fac­tu­rier d’ori­gine an­glaise n’aban­don­ne­rait pas le vé­hi­cule qui l’a mis sur la carte. Dé­jà en 2011, un concept avait été pré­sen­té lors du Sa­lon de Frank­fort. Le concept avait alors été for­te­ment dé­crié et cri­ti­qué. À un point tel que le de­si­gner-chef Ger­ry McGo­vern avait pu­blié un com­mu­ni­qué. «Ce­ci est le dé­but d’une longue jour­née de quatre ans». Fa­çon de sup­plier de lais­ser la chance au cou­reur.

PRÊT POUR 2019

Il fal­lait lais­ser mou­rir l’icône pour la faire re­vivre. C’est le cycle du de­si­gn. Tout par­ti­cu­liè­re­ment quand le nou­veau mo­dèle n’a pas un seul trait qui le rat­tache à l’an­cien. Un pro­ces­sus qui sou­lève beau­coup de pas­sion, comme il en a été de la fa­meuse Volks­wa­gen Beetle, la MI­NI Coo­per, et même un peu de la Fiat 500. Les pre­mières an­nées sont les plus dif­fi­ciles. Le nou­veau Land Ro­ver De­fen­der a ra­jeu­ni, il s’est connec­té, et conserve son es­prit ver­sa­tile qui lui a per­mis d’être dé­si­gné pour toutes les tâches. De l’al­lure bran­chée, reine des beaux quar­tiers de Londres, à pra­ti­co-pra­tique, pour les agri­cul­teurs de l’Ouest amé­ri­cain, le nou­veau Land Ro­ver De­fen­der de­vra s’adap­ter à tous les bou­lots et si­tua­tions. Telle était la rai­son d’être du De­fen­der ori­gi­nal.

C’est dans cet es­prit que quelques des­si­na­teurs se sont amu­sés à re­mettre en si­tua­tion dif­fé­rentes dé­cli­nai­sons dans les­quelles il se­ra of­fert. De mi­li­taire, à pe­tit ca­mion, en pas­sant par le VUS mo­derne, on peut ad­mi­rer le tra­vail des jeunes créa­tifs dans la ga­le­rie pho­to ci-bas.

Pour 2019, le construc­teur of­fri­ra deux mo­dèles cou­pés, dont, on sup­pose, l’un se­ra avec toit ri­gide et l’autre avec toit souple. Une dé­cli­nai­son quatre portes avec em­pat­te­ment long se­ra dis­po­nibles éga­le­ment, et on consi­dère éga­le­ment une ver­sion ca­mion à deux et quatre portes. Bref, de quoi cou­rir tout le mar­ché.

UN AN DE RE­TARD SUR LA PRO­DUC­TION

D’abord an­non­cé pour 2018, Land Ro­ver a dû ré­vi­ser son agen­da suite à quelques pro­blèmes ren­con­trés lors de la mise en oeuvre du concept. D’ailleurs en­core peu de dé­tails nous ont été par­ta­gés, à sa­voir si la nou­velle pla­te­forme adop­te­ra la même tech­no­lo­gie de mo­no­châs­sis d’alu­mi­nium que les autres vé­hi­cules de la gamme.

Les mo­to­ri­sa­tions dis­po­nibles chez le ma­nu­fac­tu­rier pour­raient dé­jà cou­vrir l’en­semble des be­soins. Avec un choix de V8 5.0L sur­ali­men­té, de V6 3.0L, ou même du nou­veau 4 cy­lindres de 2.0L à es­sence ou die­sel qui équi­pe­ra la Ja­guar XE, il y a de quoi ser­vir le De­fen­der à toutes les sauces.

Le Land Ro­ver De­fen­der n’a plus vrai­ment les al­lures de ma­chine de guerre. Qu’en pen­sez-vous?

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.