Tas­sez-vous de là, LA DODGE CHAR­GER RAL­LYE EST LÀ

Ja­mais en une se­maine d’es­sai je n’ai eu au­tant de ré­ac­tions de la part des autres usa­gers de la route. Tout s’ex­plique: j’étais au vo­lant de la Dodge Char­ger 2016 Ral­lye.

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - LA UNE -

Pa­rez-vous, vous n’au­rez plus le même pare-chocs dans votre ré­tro­vi­seur la pro­chaine fois qu’on vous ar­rê­te­ra pour ex­cès de vi­tesse! Re­des­si­née pour 2016, la Dodge Char­ger offre une ca­landre plus agres­sive et li­néaire. La fa­meuse croix Dodge, si­gna­ture des mo­dèles de­puis tou­jours, mais sous sa forme ac­tuelle à doubles lignes de­puis 2011, se fait beau­coup plus dis­crète. La grille s’amin­cit et re­lie dé­sor­mais les phares.

L’amin­cis­se­ment de ces der­niers contri­bue éga­le­ment à un as­pect plus mus­clé. Nous ne sommes pas loin de la Dodge Char­ger que l’on connaît, mais celle-ci est fran­che­ment plus jo­lie et af­fir­mée! Peu de chan­ge­ments ont été ap­por­tés aux pan­neaux la­té­raux du vé­hi­cule, et pour l’ar­rière, on ob­serve un amin­cis­se­ment de la barre à DEL. Plus ça change, plus c’est pa­reil quoi!

LE PLAI­SIR EST DER­RIÈRE LE VO­LANT

J’ai été éton­née de la sa­tis­fac­tion que j’ai res­sen­tie à conduire ce mas­to­donte de la route. D’un pre­mier abord, grâce au rouage in­té­gral dont la ré­par­ti­tion 40% à l’avant et 60% à l’ar­rière offre un ef­fet de pro­pul­sion avec la sta­bi­li­té d’ac­cé­lé­ra­tion du rouage in­té­gral. D’un autre point, la mo­to­ri­sa­tion V6 de 3,6 litres (292 che­vaux, 260 lb­pi de couple) est la plus pe­tite of­ferte, et mal­gré ce­la, ja­mais on n’a l’im­pres­sion qu’elle ne s’es­souffle à l’ef­fort. La di­rec­tion a vite vo­lé mon coeur. Elle est ra­pide, sen­sible et concise. On réa­lise sa ra­pi­di­té et sa sen­si­bi­li­té dès que les yeux se dé­tournent de notre voie, l’im­per­cep­tible mou­ve­ment de nos mains sur le vo­lant se tra­duit au­to­ma­ti­que­ment par un chan­ge­ment de di­rec­tion. Non, ce n’est pas le temps de sif­fler les filles au vo­lant de la Dodge Char­ger Ral­lye 2016!

Ce n’est pas non plus le temps de faire de­mi-tour pour les sa­luer: le rayon de bra­quage est pro­por­tion­nel au vé­hi­cule, c’est-à-dire un peu trop grand pour être confor­table en ville.

J’ai ap­pré­cié le tra­vail de la boîte de vi­tesse au­to­ma­tique à huit rap­ports. Contrai­re­ment à la neuf qui donne des maux de tête, la boîte à huit

rap­ports est bien éta­gée et l’or­di­na­teur la contrôle mer­veilleu­se­ment bien. Mal­gré le grand poids du vé­hi­cule, on ar­rive à op­ti­mi­ser la puis­sance du V6 grâce à cette der­nière. Une réus­site.

Le vé­hi­cule pré­sente une belle lon­gueur et un em­pat­te­ment qui amène une dou­ceur de rou­le­ment. On est en con­tact avec la route, mais on a un amor­tis­se­ment qui garde une note confor­table.

VIVRE DANS SA VOI­TURE

La voi­ture al­lie un as­pect mas­cu­lin, une conduite mus­clée, une consom­ma­tion d’es­sence moyenne (7,7 L/100km sur route, 12,4/100km en ville), et le confort d’un sa­lon. Bref, si vous êtes tra­vailleur sur route ou grand rou­tier de na­ture, cette voi­ture vous est tout des­ti­née.

Dans son édi­tion Ral­lye, elle pré­sente le meilleur des mondes des vé­hi­cules grande taille. Rouage in­té­gral, mo­to­ri­sa­tion V6, dou­ceur de rou­le­ment exem­plaire, puis­sance au be­soin. De l’in­té­rieur, les sièges de cuirs per­fo­rés en­ve­loppent bien les oc­cu­pants grâce aux sup­ports la­té­raux. Le vo­lant a une belle di­men­sion et le dia­mètre de la prise offre une poigne er­go­no­mique.

Les ma­té­riaux de cette hui­tième gé­né­ra­tion de Dodge Char­ger ont pris un peu de gal­lons. Ils sont de meilleure qua­li­té et l’as­sem­blage semble plus so­lide que dans les gé­né­ra­tions pré­cé­dentes.

Le sys­tème d’in­fo­di­ver­tis­se­ment a été mis à jour. Il n’est plus aus­si simple et er­go­no­mique que sa ver­sion pré­cé­dente. L’ajout de «Apps» sur ce der­nier pour­rait vous don­ner quelques plis sur le front. Mais, ce der­nier per­met de créer des rac­cour­cis au bas de l’écran. Votre pre­mière mis­sion à l’achat du vé­hi­cule est donc de per­son­na­li­ser votre écran de bord. Une fois ceci fait, et une pe­tite se­maine d’ajus­te­ment par la suite, vous au­rez in­té­gré comment ma­ni­pu­ler le sys­tème.

Puis, fi­na­le­ment, l’es­pace. L’ha­bi­tacle du vé­hi­cule est très spa­cieux. On re­grette seule­ment l’em­pla­ce­ment des porte-go­be­lets. C’est le cô­té moins pra­tique pour les no­mades des grandes dis­tances. À l’ar­rière, deux places sur trois sont confor­tables. On ne s’en tire pas, le plan­cher doit re­mon­ter au centre pour l’arbre d’en­traî­ne­ment, que l’on choi­sisse la dé­cli­nai­son à pro­pul­sion ou in­té­grale.

ANEC­DOTE DE LA SE­MAINE

J’aime bien voir les ré­ac­tions des autres au­to­mo­bi­listes face aux vé­hi­cules tes­tés. On ne parle pas que de faire tour­ner les têtes face à une McLa­ren 570S, ça c’est fa­cile. C’est plu­tôt les sub­ti­li­tés de la conduite quo­ti­dienne qui sur­prennent à chaque fois. Si on n’a au­cun res­pect de la part des autres quand on roule un Kia Soul, ou une Toyo­ta Co­rol­la, la Dodge Char­ger a sus­ci­té une ré­ac­tion tout autre. Mal­gré que le mo­dèle soit nou­veau et qu’il n’ait pas en­core été in­té­gré au corps po­li­cier, les usa­gers de la route ont ré­agi tout comme à mon ap­proche.

Ain­si, en ville, j’ai vu les gens ra­len­tir, à la li­mite de pa­ni­quer, et ce­la for­mait lit­té­ra­le­ment des bou­chons de cir­cu­la­tion au­tour de moi. Sur l’au­to­route, j’ai eu tout l’ef­fet contraire. Il me suf­fi­sait de me pla­cer dans la voie de gauche à un rythme constant, et tous, sans ex­cep­tion, ont li­bé­ré la voie bien avant que j’aie à le­ver le pied à leur ap­proche. Comme quoi vous ap­pré­cie­rez cette voi­ture comme grande rou­tière en blanc ou en bleu fon­cé. Si vous faites de la ville, op­tez pour une cou­leur moins neutre! La Dodge Char­ger Ral­lye est une voi­ture au com­por­te­ment pro­por­tion­né, agréable, confor­table, ac­ces­sible fi­nan­ciè­re­ment, et qui offre un sen­ti­ment de do­mi­nance de la route.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.