Ford se sur­passe à nou­veau

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - LA UNE - Fran­cis La­Londe

De­puis mon plus ré­cent voyage en ca­li­for­nie, il y a deux choses qui me font quelque peu re­gret­ter d’ha­bi­ter au Qué­bec.

Tout d’abord, au mo­ment même où je rentre à la mai­son, l’hi­ver s’est confor­ta­ble­ment ins­tal­lé à Mon­tréal, ce qui fait que le chaud so­leil de l’État amé­ri­cain me manque consi­dé­ra­ble­ment.

Mais par-des­sus tout, de­puis que j’ai es­sayé le tout nou­veau F-150 Rap­tor 2017, ce sont les pistes dé­ser­tiques de la ré­gion d’Anza Bor­re­go qui me manquent ter­ri­ble­ment.

Alors que je me trou­vais dans cette ré­gion du sud de la Ca­li­for­nie, j’ai pu tes­ter les ca­pa­ci­tés hors route du 4x4 amé­ri­cain, et ce, tant dans des par­cours mon­ta­gneux que dans des che­mins ro­cailleux et sa­blon­neux com­plè­te­ment par­se­més de trous et de dé­ni­vel­la­tions.

L’IN­CROYABLE SUS­PEN­SION FOX

Ce qui frappe ins­tan­ta­né­ment lorsque l’on conduit ce Rap­tor, c’est sa ca­pa­ci­té à s’adap­ter à tous les types de condi­tions rou­tières. Il est tout aus­si confor­table à conduire sur les routes as­phal­tées que dans les sen­tiers les plus bru­taux.

Il faut sou­li­gner que le nou­veau ca­mion de Ford pro­fite d’une sus­pen­sion FOX qui fut spé­cia­le­ment conçue pour lui.

En com­pa­rai­son de l’an­cienne édi­tion du Rap­tor, ce nou­vel en­semble d’amor­tis­seurs est 44 % plus large, alors que l’on passe d’un dia­mètre de 2,5 po à 3 po. Le dé­bat­te­ment de la sus­pen­sion aug­mente quant à lui de 0,8 po à l’avant (13 po) et de 1,9 po à l’ar­rière (13,9 po).

Com­bi­nés à l’ajout de stop­peurs hy­drau­liques in­té­grés (In­te­gra­ted hy­drau­lic bump), ces chan­ge­ments ap­por­tés à la sus­pen­sion per­mettent une meilleure ab­sorp­tion des chocs, en plus d’une dou­ceur de rou­le­ment très ap­pré­ciable sur la route.

PNEUS UNIQUES BF GOODRICH

En plus de son as­so­cia­tion avec FOX, Ford s’est al­lié à BF Goodrich pour la concep­tion d’un pneu spé­cia­le­ment créé pour le Rap­tor.

Ce­lui-ci, qui équipe de fa­çon stan­dard les deux édi­tions of­fertes (Su­per Cab et Su­per Crew), pro­cure des per­for­mances ex­cep­tion­nelles sur l’en­semble des sur­faces rou­tières sur les­quelles j’ai pu rou­ler.

Bien le «KO2» soit en me­sure de four­nir une adhé­rence in­croyable en sen­tier hors route, et ce, même à près de 170 km/h sur des pistes sa­blon­neuses de type Ba­ja, il de­meure in­croya­ble­ment confor­table et si­len­cieux sur la route.

Il se­ra in­té­res­sant de voir com­ment ce pneu ho­mo­lo­gué pour l’hi­ver ré­pon­dra aux condi­tions hi­ver­nales de notre belle pro­vince.

TER­RAIN MA­NA­GE­MENT SYS­TEM

Au sein des nou­velles tech­no­lo­gies dont est do­té le Rap­tor 2017, l’on re­trouve le Ter­rain Ma­na­ge­ment Sys­tem.

Ce dis­po­si­tif per­met de ca­li­brer le mo­teur, la trans­mis­sion, le frei­nage et le sys­tème de contrôle de la sta­bi­li­té se­lon cinq ré­glages dif­fé­rents (Nor­mal, Wea­ther, Mud and Sand, Ba­ja, Rock Crawl) qui cor­res­pondent à des condi­tions rou­tières aux­quelles le conduc­teur au­rait à faire face.

NOUVELLE MO­TO­RI­SA­TION PLUS PUIS­SANTE

Par­mi les ajouts ma­jeurs, il est im­pos­sible de pas­ser sous si­lence le nou­veau mo­teur EcoBoost V6 à double tur­bo de 3,5 L qui rem­place la mo­to­ri­sa­tion V8 qui ha­bi­tait l’an­cienne gé­né­ra­tion du Rap­tor.

Bien que ce nou­veau bloc soit plus pe­tit, il gé­nère da­van­tage de puis­sance avec une force 450 ch ain­si qu’un couple de 510 lb-pi, com­pa­ra­ti­ve­ment à 411 che­vaux et 434 lb-pi pour le pré­cé­dent V8.

Une trans­mis­sion in­cons­tante

L’autre ajout d’im­por­tance est sans contre­dit la mise en place d’une trans­mis­sion au­to­ma­tique à 10 rap­ports, une pre­mière dans l’in­dus­trie de l’au­to­mo­bile. Dé­ve­lop­pée en par­te­na­riat avec GM, elle m’a lais­sé per­plexe.

Lorsque le vé­hi­cule est ré­glé en mode Ba­ja, les chan­ge­ments de vi­tesse sont par­fai­te­ment syn­chro­ni­sés et adap­tés à une de­mande à plein ré­gime.

Tou­te­fois, lorsque le Rap­tor se trouve en mode Nor­mal, les pas­sages sont plus ha­sar­deux, sur­tout entre la 4e et la 5e vi­tesse. L’on re­marque ai­sé­ment que ceux­ci sont trop brusques, sur­tout à bas ré­gime.

On sent alors que les in­gé­nieurs de Ford ont pré­fé­ré pri­vi­lé­gier des ra­tios fa­vo­ri­sant des per­for­mances spor­tives ac­cen­tuées, plu­tôt qu’une conduite ré­gu­lière.

Un Beau de­si­gn Qui Manque de fi­ni­tion

Pour ce qui est du de­si­gn, le construc­teur amé­ri­cain semble avoir fait les choses en deux temps.

Lorsque l’on re­garde l’es­thé­tique ex­té­rieure, il est dif­fi­cile de ne pas ai­mer le Rap­tor 2017. Il a beau­coup de gueule, sur­tout avec cette nouvelle grille avant ain­si que la porte du coffre qui ar­borent le gros lo­go «FORD».

En plus de l’in­té­rieur des feux avant DEL qui a été noir­ci, les roues en al­liage d’alu­mi­nium de 17 pouces (of­fertes en noir ou ar­gent) donnent un style agres­sif et ro­buste au ca­mion.

À l’in­té­rieur, trop peu de mo­di­fi­ca­tions ont été ap­por­tées par les concep­teurs de Ford. Un nou­veau vo­lant a bel et bien été ins­tal­lé, mais ce der­nier est pour­vu d’une la­nière de cuir rouge qui sert à re­pé­rer le centre du vo­lant, ce qui n’est pas très joli, voire aga­çant dans le champ de vi­sion.

On a aus­si in­té­gré le lo­go «RAP­TOR» dans les sièges avant, mais pas dans ceux à l’ar­rière. Un manque de fi­ni­tion qui s’ajoute à un ta­bleau de bord qui au­rait lui aus­si bé­né­fi­cié d’un lo­go ou d’une touche es­thé­tique par­ti­cu­lière.

Mais est-ce que tout ce­la me fe­rait hé­si­ter à ache­ter un Rap­tor ? Eh bien, non !

Ford s’est en­core une fois sur­pas­sé dans la concep­tion de son ca­mion. Il reste que j’ai un peu de dif­fi­cul­té à voir com­ment je par­vien­drais à ex­ploi­ter ce­lui-ci à son po­ten­tiel maxi­mum dans notre belle pro­vince.

Il y a bien ici quelques pits de sable et sen­tiers hors route à em­prun­ter avec le Rap­tor, mais je doute fort que ceux-ci puissent me pro­cu­rer toute l’exal­ta­tion des pistes Ba­ja de la Ca­li­for­nie.

Ven­du à par­tir de 67 899 $ (Su­per Cab), il se­ra in­té­res­sant de voir si ce ma­gni­fique jou­jou réus­si­ra à sé­duire les consom­ma­teurs qué­bé­cois.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.