La per­for­mance à prix rai­son­nable

La Che­vro­let Cor­vette n’est pas une voi­ture qui fait l’una­ni­mi­té

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - LA UNE - FRÉ­DÉ­RIC MER­CIER Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Vé­ri­table ob­jet de dé­sir pour cer­taines per­sonnes, elle n’est qu’un jouet pour vieux riches pour bien des gens. Vous connais­sez tous la fa­meuse ex­pres­sion : grosse Cor­vette…

Ceux qui disent ça n’ont ja­mais pris le vo­lant d’une Cor­vette. Parce qu’au mo­ment où vous pre­nez place à bord de ce bo­lide, c’est là que vous com­pre­nez qu’au fond, vous n’avez ja­mais rien com­pris.

Non, les pro­prié­taires de Cor­vette ne sont pas que des ba­by-boo­mers qui ont be­soin d’une grosse voi­ture pour re­mon­ter leur es­time. Ce sont d’abord et avant tout des ama­teurs de per­for­mances qui ont com­pris qu’ils ne trou­ve­ront ja­mais un vé­hi­cule de ce ca­libre à un prix aus­si bas ailleurs sur le mar­ché.

GROSSE COR­VETTE, PE­TITE FAC­TURE

La per­for­mance à pe­tit prix. La Che­vro­let Cor­vette, de­puis plus de 60 ans, ç’a tou­jours été ça. Et même si la voi­ture a chan­gé du tout au tout de­puis ses dé­buts en 1953, un fait de­meure : la Cor­vette offre beau­coup de per­for­mances pour un prix dé­ri­soire.

Bon, le mot dé­ri­soire est peut-être exa­gé­ré, j’en conviens. À 67 145 $, la Cor­vette n’est pas pour tout le monde. Sauf que pour un bo­lide qui pro­pose une puis­sance et une te­nue de route com­pa­rables à celles d’une Fer­ra­ri, dif­fi­cile de trou­ver mieux ailleurs. Im­pos­sible, en fait.

Cher­chez où vous vou­lez, une voi­ture de ce ca­libre à ce prix, il n’y en a pas. Certes, vous pou­vez vous pro­cu­rer une Dodge Chal­len­ger Hell­cat pour une fac­ture si­mi­laire. Vous au­rez une puis­sance brute su­pé­rieure, mais c’est à peu près ça. Sur cir­cuit, c’est le jour et la nuit.

Sur­tout quand vous op­tez pour la Grand Sport, une ver­sion my­thique de la Cor­vette que Che­vro­let a brillam­ment re­nou­ve­lée pour 2017. Grâce à une char­pente al­lé­gée ju­me­lée à un puis­sant mo­teur V8 de 6,2 litres, la Grand Sport 2017 n’a pas grand-chose à en­vier aux meilleures voi­tures sport de la pla­nète. Ses 460 che­vaux et 465 livres-pieds de couple lui per­mettent de pas­ser de 0 à 96 km/h en 3,6 pe­tites se­condes.

Au-de­là des chiffres, la Cor­vette est do­tée d’un centre de gra­vi­té ri­di­cu­le­ment bas qui lui per­met de né­go­cier chaque courbe comme une vraie voi­ture de course. De quoi faire ju­bi­ler n’im­porte quel ama­teur de per­for­mances.

Et si vous en vou­lez en­core plus, il y a tou­jours la Z06, forte d’un mo­teur sur­com­pres­sé dé­ve­lop­pant 650 che­vaux. Avec un prix sous la barre des 100 000 $ et une ac­cé­lé­ra­tion de 0 à 96 km/h en 2,95 se­condes, les chiffres parlent d’eux-mêmes.

INTIMIDANT, TOUT SIM­PLE­MENT

Intimidant. C’est le meilleur mot pour dé­crire mes pre­miers mo­ments vé­cus à bord de la Cor­vette Grand Sport 2017.

La voi­ture est large, et chaque pe­tit terre-plein nous fait craindre d’ac­cro­cher

ses ma­gni­fiques bas de caisse en fibre de car­bone. Le genre d’ac­ces­soire qui est bien jo­li, mais qui coûte un bras et une jambe à rem­pla­cer…

À bord, on a l’im­pres­sion de se re­trou­ver dans un jet de l’ar­mée amé­ri­caine, avec cet ha­bi­tacle cen­tré sur le pi­lote et un af­fi­chage tête haute pro­je­tant quelques in­for­ma­tions à même le pa­re­brise du vé­hi­cule. Je me se­rais bien pas­sé des teintes bleu­tées de l’ha­bi­tacle de mon vé­hi­cule d’es­sai, mais pour le reste, c’est un sans-faute.

Les pre­miers ki­lo­mètres en Cor­vette, je les ai par­cou­rus avec des sou­liers de soie, sou­cieux d’ap­prendre à domp­ter la bête avant de li­bé­rer tout ce qu’elle a dans le ventre.

Et pour­tant, après quelques coins de rue, j’ai réa­li­sé que l’in­ti­mi­dante Cor­vette n’a rien de bien mé­chant. Certes, ses 460 che­vaux et sa boîte ma­nuelle à sept rap­ports (!) sont à prendre avec des pin­cettes. Sauf que la Cor­vette, avec le temps, s’est beau­coup ci­vi­li­sée.

En peu de temps, on de­vient à l’aise au vo­lant. Confiant, même. Parce qu’avec une di­rec­tion pré­cise comme un cou­teau suisse et un frei­nage car­ré­ment violent, la Cor­vette est la voi­ture idéale pour évi­ter les obs­tacles de la route. Et vous êtes aus­si bien de les évi­ter, parce que frap­per un nid-de-poule avec une sus­pen­sion aus­si ferme, ce n’est pas jo­li…

Ra­pi­de­ment, le cô­té intimidant de la Cor­vette fait place à un sen­ti­ment de confiance sur la route. Les ap­pré­hen­sions s’en­volent et laissent place à l’ex­tase. Ne reste qu’à s’ha­bi­tuer à la vi­si­bi­li­té exé­crable et aux gi­gan­tesques angles morts.

L’AMÉ­RI­CAINE LA PLUS ITA­LIENNE

Soyons clair, la Cor­vette n’au­ra ja­mais le pres­tige d’une Fer­ra­ri ou d’une Ma­se­ra­ti. Elle a beau être puis­sante et ma­gni­fique, pour le com­mun des mor­tels, ça de­meure une Che­vro­let.

Sauf que la sep­tième gé­né­ra­tion de la Cor­vette, celle qu’on nous vend de­puis 2014, res­semble da­van­tage à une voi­ture exo­tique qu’à une ba­gnole amé­ri­caine. Ca­chez le lo­go, et bien des gens pour­raient ju­rer qu’il s’agit d’une ita­lienne. Et ça pour­rait al­ler en­core plus loin.

De­puis un bout de temps, de per­sis­tantes ru­meurs laissent en­tendre que la pro­chaine gé­né­ra­tion de la Cor­vette pour­rait chan­ger de confi­gu­ra­tion et adop­ter une mo­to­ri­sa­tion à po­si­tion cen­trale. Il s’agi­rait d’une ré­vo­lu­tion dans l’his­toire de la Cor­vette, dont la mé­ca­nique a tou­jours été pla­cée à l’avant.

Avec un mo­teur pla­cé entre ses deux es­sieux, la Cor­vette pour­rait réel­le­ment de­ve­nir une me­nace sé­rieuse aux cou­pés exo­tiques de ce monde. À suivre…

En at­ten­dant, la Cor­vette de­meure une voi­ture qui at­tire tout de même les re­gards. C’est in­évi­table. Des pouces en l’air aux re­gards en­vieux, il ne faut pas avoir peur de l’at­ten­tion quand on roule dans un tel vé­hi­cule.

Mais ça, les vrais ama­teurs de Cor­vette s’en sou­cient peu. Ce qu’ils re­cherchent avant tout, c’est un bo­lide de per­for­mances à un prix hon­nête. Et ça, Che­vro­let l’a très bien com­pris.

PHO­TOS COURTOISIE

Grâce à une char­pente al­lé­gée ju­me­lée à un puis­sant mo­teur V8 de 6,2 L, la Grand Sport 2017 n’a pas grand-chose à en­vier aux meilleures voi­tures sport de la pla­nète.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.