JACQUES DU­VAL Les dé­fis de la For­mule E

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - LA UNE - JACQUES DU­VAL jacques.du­val@que­be­cor­me­dia.com

Au mo­ment où la For­mule E en­va­hit le cir­cuit ur­bain amé­na­gé dans cer­taines rues de la mé­tro­pole, plu­sieurs s’in­ter­rogent sur la ren­ta­bi­li­té de l’évé­ne­ment et sur le nombre de spec­ta­teurs que l’évé­ne­ment sau­ra ral­lier.

Chose cer­taine, les fa­na­tiques de la For­mule 1 qui convergent vers le cir­cuit Gilles Villeneuve chaque an­née lors de la pré­sen­ta­tion du Grand Prix du Ca­na­da risquent de ne pas être au ren­dez-vous si l’on tient compte de leurs im­pres­sions de la For­mule E gla­nées ça et là. Pre­mière ob­jec­tion : le bruit qua­si in­exis­tant de leur mé­ca­nique et une bro­chette de pi­lotes pas très connus.

LE BRUIT DU MO­TEUR

Le bruit des mo­teurs joue ef­fec­ti­ve­ment un rôle ma­jeur dans l’ap­pré­cia­tion du spec­tacle. Ce n’est tou­te­fois pas la seule chose qui manque à la For­mule E, dont l’in­té­rêt ne se­ra re­haus­sé que le jour où l’on pour­ra as­sis­ter à une lutte entre di­vers ma­nu­fac­tu­riers, comme c’est le cas en For­mule 1. La lutte entre Fer­ra­ri et Mer­cedes ou en­core Williams et Red Bull double l’in­té­rêt du spec­ta­teur, qui a non seule­ment ses pi­lotes pré­fé­rés, mais aus­si son construc­teur fa­vo­ri.

L’ab­sence de marques en For­mule E est, se­lon moi, une grave la­cune qui pour­rait être com­blée par la créa­tion d’un cham­pion­nat qui met­trait aux prises tous les ma­nu­fac­tu­riers d’au­tos élec­triques, avec des voi­tures illus­trant leur maî­trise et leur pro­grès, dans la mise au point de pro­to­types ca­pables de par­ti­ci­per à la lutte pour l’élec­tri­fi­ca­tion des tran­sports.

Mieux en­core, les voi­tures pour­raient res­sem­bler à des mo­dèles de sé­rie, comme c’est le cas en Nas­car, même si les au­tos en piste sont bien loin du mo­dèle de sé­rie qu’elles af­fichent.

L’in­té­rêt pour la For­mule E fe­rait ain­si un pas de géant vers la mise au point d’une tech­no­lo­gie de pointe dans le do­maine.

Ima­gi­nez un peu une grille de dé­part ali­gnant des Nis­san, des Che­vro­let, des Ford, des Tes­la, des Volks­wa­gen et toutes les marques qui vou­draient bien se don­ner la peine de par­ti­ci­per plei­ne­ment à l’élec­tri­fi­ca­tion des tran­sports. Les es­trades se­raient pleines. Alors, au bou­lot, mes­sieurs les in­gé­nieurs.

L’ab­sence de marques est se­lon moi une grave la­cune

Le VUS com­pact de Hon­da a fait l’ob­jet d’im­por­tants chan­ge­ments en 2017, adop­tant no­tam­ment un nou­veau mo­teur tur­bo­com­pres­sé de 1,5 litre. Les consom­ma­teurs ca­na­diens semblent ap­pré­cier, puisque le CR-V a dé­jà en­re­gis­tré 23 833 ventes de­puis le dé­but de 2017.

Éter­nel ri­val du Hon­da CR-V, le Toyo­ta RAV4 est le VUS com­pact le plus ven­du au Ca­na­da au cours des six der­niers mois. Uni­tés ven­dues : 25 295.

De­puis le dé­but de l’an­née, Hyun­dai a cu­mu­lé 23 722 ventes avec la ber­line Elan­tra. Il s’agit du vé­hi­cule le plus ven­du du construc­teur au­to­mo­bile co­réen au pays. En 2016, l’Elan­tra s’est écou­lée à 48 875 exem­plaires. 10. HYUN­DAI ELAN­TRA

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.