Re­dé­cou­vrir la marque Al­fa Ro­meo

Jacques Du­val

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - LA UNE - JACQUES DU­VAL jacques.du­val@que­be­cor­me­dia.com

Mon col­lègue et ami re­gret­té Paul Frère, cou­reur automobile, in­gé­nieur et pro­ba­ble­ment le plus ver­sé de tous les chro­ni­queurs au­to­mo­biles, n’avait pas la plus haute es­time pour les pro­duits Al­fa Ro­meo. Ceux des an­nées 60, par­ti­cu­liè­re­ment.

On ri­go­lait beau­coup en­semble du fait que l’on par­ta­geait des car­rières pa­ral­lèles et que l’on avait ache­té tous deux la même Al­fa Ro­meo, une Sprint Ve­loce que Paul dé­cri­vait dans ses mé­moires comme la voi­ture la moins fiable qu’il ait ache­tée au cours de sa vie.

Pour ma part, je n’étais guère plus flat­teur à l’égard de la même voi­ture, qui exi­geait de fré­quentes mises au point de ses car­bu­ra­teurs double corps We­ber. J’avais écrit que ceux-ci étaient si ca­pri­cieux qu’il suf­fi­sait de quit­ter le site du conces­sion­naire et de fran­chir 2 ou 3 miles (c’était avant le sys­tème mé­trique) pour que le mo­teur se mette à ca­fouiller comme un vieux ta­cot.

QU’EN PEN­SEZ-VOUS

Ce­la dé­montre as­sez clai­re­ment que la marque Al­fa Ro­meo souf­frait d’une li­ta­nie de pro­blèmes qui, en­core au­jourd’hui, en­tachent, à tort sans doute, la ré­pu­ta­tion du construc­teur.

De re­tour sur le mar­ché ca­na­dien de­puis près de deux ans, le road­ster 4C et la ber­line Giu­lia sont des mo­dèles de faible dif­fu­sion, ce qui n’aide pas l’ob­ten­tion de don­nées sur leur ren­de­ment glo­bal. J’in­vi­te­rais même les pro­prié­taires de ces mo­dèles à nous faire part de leur ex­pé­rience, tant du 4C que de la Giu­lia. Il est sans doute trop tôt pour éva­luer le com­por­te­ment du nou­veau VUS Stel­vio, qui vient juste d’ar­ri­ver sur le mar­ché.

ROUTE ET PISTE

Pour l’ins­tant, quelques cen­taines de ki­lo­mètres au vo­lant d’une Al­fa Ro­meo 4C sur la route et le cir­cuit de Mont­ma­gny ont dé­mon­tré la spor­ti­vi­té in­car­née de ce mo­dèle, qui est in­du­bi­ta­ble­ment la voi­ture de route qui est la plus près d’une voi­ture de piste, mais dont le confort est, quant à lui, une en­ti­té in­con­nue. Même s’ins­tal­ler au vo­lant n’est pas une si­né­cure.

Pour ce qui est du Stel­vio, je le consi­dère comme une ex­tra­po­la­tion d’une ber­line dont on a gon­flé les contours. Mais di­sons que je ne m’élan­ce­rais pas par monts et par vaux à son vo­lant sans une car­gai­son de pièces de re­change.

De­puis le temps loin­tain où les Al­fa étaient consi­dé­rés comme « ca­pri­cieuses », ces ra­vis­santes ita­liennes ont faits des pro­grès, mais il vaut tou­jours mieux pré­ve­nir que gué­rir. Il n’en reste pas moins que les Al­fa sont des voi­tures qui ont du ca­rac­tère.

Il ne sau­rait en être au­tre­ment quand on sait que la 8C (dont la pro­duc­tion est ter­mi­née) em­prun­tait un V8 de 4,7 litres et 450 che­vaux pro­ve­nant de chez Ma­se­ra­ti, marque soeur d’Al­fa. Bref, ces voi­tures ont du ca­rac­tère et le son de leur mo­teur en té­moigne brillam­ment.

As­sez pour que mon ami Paul Frère par­tage mon opi­nion, du plus loin où il se trouve.

Ces voi­tures ont du ca­rac­tère et le son de leur mo­teur en té­moigne brillam­ment

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.