14 voi­tures qui ont chan­gé le monde

De­puis plus d’un siècle, l’automobile prend une énorme place dans notre ci­vi­li­sa­tion. Si cer­tains mo­dèles sont ra­pi­de­ment tom­bés dans l’ou­bli, d’autres ont at­teint le sta­tut de lé­gendes de la route. Voi­ci 14 voi­tures qui ont toutes trans­for­mé à leur fa­çon

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - LA UNE - FRÉ­DÉ­RIC MER­CIER Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

FORD MODEL T

Au dé­but du XX e siècle, l’automobile était en­core ré­ser­vée aux plus nan­tis. Grâce à sa tech­nique ré­vo­lu­tion­naire d’as­sem­blage à la chaîne, Henry Ford al­lait tou­te­fois chan­ger les choses à tout ja­mais. La Ford Model T, lan­cée en 1908, est consi­dé­rée par plu­sieurs comme la pre­mière voi­ture abor­dable au monde. Son im­pact sur le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique amé­ri­cain va bien au-de­là du monde de l’automobile.

« JEEP » WILLYS

D’abord construit spé­cia­le­ment pour les Forces ar­mées amé­ri­caines, le Willys MB (qu’on a mys­té­rieu­se­ment fi­ni par sur­nom­mer Jeep) a ai­dé les sol­dats amé­ri­cains lors de la Se­conde Guerre mon­diale. Une fois la guerre ter­mi­née, une ver­sion ci­vile du Willys fut fa­bri­quée et de­vint ra­pi­de­ment une icône de l’automobile. En­core au­jourd’hui, le Jeep Wran­gler conti­nue de faire vivre la lé­gende.

BENZ PATENT-MOTORWAGEN

C’est là que tout a com­men­cé. En 1885, en Al­le­magne, un cer­tain Karl Benz a construit ce qui est consi­dé­ré comme la toute pre­mière automobile au monde. Ani­mée par un mo­teur à com­bus­tion in­terne à un cy­lindre, la Patent-Motorwagen avait des al­lures de ca­lèche. Elle fut of­fi­ciel­le­ment pré­sen­tée au pu­blic en 1886 et fut construite jus­qu’en 1893. C’était le dé­but d’une longue histoire pour la marque qui al­lait éven­tuel­le­ment de­ve­nir Mer­cedes-Benz.

VOLKSWAGEN TYPE 1

Croyez-le ou non, mais c’est Fer­di­nand Porsche qui est à l’ori­gine de la voi­ture qui al­lait de­ve­nir la fa­meuse « Coc­ci­nelle ». En 1934, Adolf Hit­ler a man­da­té Porsche pour des­si­ner et construire une « voi­ture du peuple ». Prête dès 1938, la toute pre­mière Volkswagen a tou­te­fois dû at­tendre à la fin de la Se­conde Guerre mon­diale, en 1945, pour connaître un vé­ri­table suc­cès com­mer­cial.

CITROËN 2CV

Si la Volkswagen Type 1 a mis l’Al­le­magne sur quatre roues, la Citroën 2CV a le mé­rite d’avoir fait la même chose pour la France. Avec ce vé­hi­cule, Citroën a per­mis à des mil­liers de fer­miers fran­çais de pas­ser des ca­lèches aux vé­hi­cules mo­to­ri­sés. Cette icône fran­çaise fut pro­duite pen­dant plus de 40 ans, de 1948 à 1990.

TRABANT

Au temps où l’Al­le­magne était di­vi­sée en deux, l’Est com­mu­niste pro­dui­sait des bo­lides pas mal moins ex­ci­tants que les BMW et Mer­cedes-Benz de l’Ouest. Reste que la Trabant, dans toute sa rus­ti­ci­té, est de­ve­nue un sym­bole de la di­vi­sion de l’Al­le­magne.

CHE­VRO­LET CORVAIR

La Che­vro­let Corvair est tris­te­ment cé­lèbre pour avoir été mise en ve­dette dans l’ou­vrage Un­safe at Any Speed , où l’au­teur Ralph Na­der ac­cu­sait les construc­teurs au­to­mo­biles de s’op­po­ser à l’amé­lio­ra­tion de la sé­cu­ri­té dans leurs voi­tures. Les failles de la Corvair ont per­mis d’ou­vrir le dé­bat sur la place de la sé­cu­ri­té dans le dé­ve­lop­pe­ment des au­to­mo­biles.

JA­GUAR E-TYPE

La lé­gende veut qu’en l’aper­ce­vant à son lan­ce­ment en 1961, En­zo Fer­ra­ri ait qua­li­fié la Ja­guar E-Type de « plus belle voi­ture ja­mais construite ». Cin­quante-six ans plus tard, cet hon­neur colle en­core à la peau de la ru­ti­lante Ja­guar, que plu­sieurs consi­dèrent comme une vé­ri­table oeuvre d’art sur quatre roues.

MINI

L’ico­nique pe­tite voi­ture an­glaise est as­su­ré­ment l’une des voi­tures les plus in­fluentes du XXe siècle. Dans un pal­ma­rès en ce sens dé­voi­lé en 1999, la Mini s’est d’ailleurs clas­sée deuxième, tout juste der­rière la Ford Model T. Au­jourd’hui, la marque Mini ap­par­tient au groupe BMW.

CITROËN DS

Après la 2CV, la Citroën DS (1955-1975) a pous­sé la note beau­coup plus loin en in­té­grant une pa­no­plie de tech­no­lo­gies ré­vo­lu­tion­naires pour l’époque. Par­mi celles-ci, no­tons la di­rec­tion as­sis­tée, les freins à disque à l’avant ain­si qu’une sus­pen­sion hy­dro­pneu­ma­tique qui lui ont va­lu le sta­tut de voi­ture la plus con­for­table au monde.

PORSCHE 911

Im­pos­sible de par­ler de voi­tures sport sans glis­ser un mot sur la Porsche 911. Lan­cé en 1963, ce bo­lide al­le­mand re­pré­sente la voi­ture sport à quatre places par ex­cel­lence, tous mo­dèles confon­dus. Et même si, au­jourd’hui, Porsche vend da­van­tage de Cayenne et de Ma­can, c’est la 911 qui de­meure l’âme de la pres­ti­gieuse marque.

TESLA MODEL S

C’est vrai, il est en­core très tôt pour af­fir­mer que la Tesla Model S a mar­qué l’histoire automobile. Reste que, de­puis le dé­but de la dé­cen­nie, la Model S a réus­si à rendre la voi­ture élec­trique dé­si­rable aux yeux du grand pu­blic. En réa­li­sant ce­la, Tesla a réus­si là où tous les autres construc­teurs ont échoué. Tout un ex­ploit, pour une marque dont per­sonne ne connais­sait l’exis­tence il y a quelques an­nées à peine !

FORD MUSTANG

Ford a frap­pé un vé­ri­table coup de cir­cuit en lan­çant la Mustang, en 1964. En pro­po­sant un vé­hi­cule à la fois per­for­mant et abor­dable, Ford a car­ré­ment créé une icône de li­ber­té qui al­lait faire rê­ver des gé­né­ra­tions d’au­to­mo­bi­listes. Un de­mi-siècle plus tard, la Mustang de­meure l’une des voi­tures sport les plus po­pu­laires de la pla­nète.

GENERAL MOTORS EV1

L’EV1 est un vé­hi­cule en­tiè­re­ment élec­trique construit par General Motors entre 1996 et 1999. Pour tes­ter le pro­duit, GM l’a loué à quelques ré­si­dents de la Ca­li­for­nie et de l’Ari­zo­na afin de re­cueillir leurs com­men­taires. Puis, GM a ra­pa­trié toutes les uni­tés et les a dé­truites, pré­tex­tant que le vé­hi­cule n’était pas viable fi­nan­ciè­re­ment. Plu­sieurs croient en­core que les lob­bys pé­tro­liers ont eu leur rôle à jouer dans cette dé­ci­sion…

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.