Tou­jours la reine des­sous-com­pactes

Dans le monde des­sous- com­pactes, la Hyun­dai Ac­cent est la reine in­con­tes­tée au pays.

Le Journal de Quebec - Autonet.ca - - LA UNE - FRÉ­DÉ­RIC MER­CIER

Quand on re­garde les chiffres de ventes, en tout cas, c’est as­sez clair. Avec tout près de 20 000 uni­tés ven­dues l’an­née der­nière au Ca­na­da, l’Ac­cent compte à elle seule plus de ventes que la Hon­da Fit et la Toyo­ta Ya­ris réunies. Faut le faire.

Et c’est au Qué­bec que cette popularité se fait le plus sen­tir. À elle seule, la grande ré­gion de Mon­tréal compte pour 30 % des ventes to­tales de l’Ac­cent au pays.

Mal­gré ces chiffres élo­quents, il était temps pour Hyun­dai d’ap­por­ter un peu de nou­veau­té à sa voi­ture la plus abor­dable. Et c’est exac­te­ment ce qu’on a fait en pré­sen­tant une toute nou­velle gé­né­ra­tion du mo­dèle, la cin­quième de­puis ses dé­buts en 1995. DE MOINS EN MOINS SOUS-COM­PACTE

Dif­fi­cile, en je­tant un oeil à l’Ac­cent 2018, de lui trou­ver une quel­conque si­mi­li­tude avec le mo­dèle qu’elle rem­place. En fait, la nou­velle Ac­cent res­semble comme deux gouttes d’eau à l’Elan­tra. Ça en de­vient mê­lant, même pour les plus ob­ser­va­teurs.

Plus longue, plus haute et plus large qu’au­pa­ra­vant, la Hyun­dai Ac­cent n’a plus grand-chose à voir avec une sous-com­pacte.

Évi­dem­ment, son ga­ba­rit re­vu à la hausse lui per­met un plus grand confort, un meilleur es­pace de char­ge­ment et une te­nue de route amé­lio­rée. Sauf que pour les uti­li­sa­teurs ur­bains, un tel em­bour­geoi­se­ment peut aus­si être un in­con­vé­nient. Après tout, n’achète-t-on pas un tel vé­hi- cule en rai­son de sa fa­ci­li­té à se fau­fi­ler en ville ?

Le mo­dèle de base dé­laisse les roues de 14 pouces pour celles de 15 pouces. Et avec le mo­dèle GLS, le plus hup­pé de la gamme, vous pou­vez dé­sor­mais pas­ser à des se­melles de 17 pouces. Oui, des roues de 17 pouces sur une Hyun­dai Ac­cent !

Même dans sa ver­sion de base, la pe­tite co­réenne est dé­sor­mais li­vrée avec un écran tac­tile de 5 pouces et une ca­mé­ra de re­cul. Tou­te­fois, les vitres ma­nuelles et les freins à tam­bour sont en­core au me­nu. Drôle de com­bi­nai­son.

Avec les ver­sions mieux équi­pées, l’écran tac­tile passe de 5 à 7 pouces et de­vient com­pa­tible avec les sys­tèmes An­droid Au­to et Apple CarP­lay. On offre aus­si des com­mo­di­tés comme les sièges et le vo­lant chauf­fants, un bou­ton-pous­soir au dé­mar­rage et des tech­no­lo­gies de sé­cu­ri­té comme le frei­nage d’ur­gence au­to­ma­tique en cas de col­li­sion im­mi­nente. On n’a plus les sous-com­pactes qu’on avait !

UNE CONSOM­MA­TION QUI DÉÇOIT

Sous le ca­pot, l’Ac­cent conti­nue de faire ap­pel au même mo­teur et aux mêmes trans­mis­sions qui étaient au me­nu avec la gé­né­ra­tion pré­cé­dente. Toutes les ver­sions sont ain­si équi­pées d’un bloc à quatre cy­lindres de 1,6 litre. C’est là notre plus grande dé­cep­tion. En omet­tant de mo­der­ni­ser sa mé­ca­nique, Hyun­dai est pas­sée à cô­té d’une ex­cel­lente oc­ca­sion d’amé­lio­rer ra­di­ca­le­ment la consom­ma­tion d’es­sence de l’Ac­cent. Certes, les cotes com­bi­nées ville/ route de 7,3 L/100 km de l’Ac­cent 2018 sont lé­gè­re­ment meilleures que celles de 2017. Sauf qu’on est en­core bien loin de ce qu’af­fichent la Hon­da Fit (6,5 L/100 km) et la Nis­san Ver­sa Note (7,0 L/100 km).

Après une jour­née pas­sée à bord de l’Ac­cent 2018 équi­pée d’une trans­mis­sion au­to­ma­tique à six rap­ports, j’ai com­pi­lé une moyenne de 7,7 L/100 km. La même se­maine, j’ai réa­li­sé exac­te­ment la même consom­ma­tion avec une Hon­da Ac­cord. Pas nor­mal…

Cô­té per­for­mances, au moins l’Ac­cent n’a rien à en­vier à ses concur­rentes. Même avec une lé­gère baisse de puis­sance par rap­port à 2017, l’Ac­cent 2018 de­meure pas mal plus vi­gou­reuse que la plu­part de ses ri­vales. Ce n’est pas une voi­ture de course, on s’en­tend, mais pour une sous-com­pacte,

les 130 che­vaux et 119 livres-pied de couple de l’Ac­cent sont am­ple­ment suf­fi­sants.

Plus im­po­sante qu’au­pa­ra­vant, la nou­velle Ac­cent 2018 offre en plus da­van­tage d’es­pace à bord. Ça se prend bien, sur­tout si vous avez des pas­sa­gers à l’arrière. Les 29 mil­li­mètres de lar­geur qu’on a ajou­tés per­mettent aus­si une meilleure co­ha­bi­ta­tion entre le conduc­teur et la per­sonne qui prend place à sa droite.

Dans le coffre, l’Ac­cent sur­prend aus­si par une ca­pa­ci­té de char­ge­ment plu­tôt gé­né­reuse. Avec la ver­sion à hayon, les 616 litres sont su­pé­rieurs à cer­tains mo­dèles pas mal plus gros comme le Nis­san Qa­sh­qai ou le Jeep Re­ne­gade.

PLUS CHÈRE, MAIS DE COM­BIEN ?

La Hyun­dai Ac­cent 2018 n’ar­ri­ve­ra pas chez les conces­sion­naires avant le dé­but de 2018. Pour la ver­sion à hayon, il fau­dra même at­tendre à la fin de l’hi­ver.

En at­ten­dant, Hyun­dai n’a tou­jours pas an­non­cé le prix de cette nou­velle mou­ture de l’Ac­cent. On nous a confir­mé que le prix al­lait être re­vu à la hausse, mais im­pos­sible de sa­voir de com­bien. On s’at­tend à un prix si­mi­laire à ce que la concur­rence pro­pose, pro­ba­ble­ment avec un PDSF en de­çà de la barre des 15 000 $.

Elle n’est pas par­faite, l’Ac­cent 2018, mais avec une fac­ture aus­si basse, une ga­ran­tie de base so­lide et un éven­tail de nou­veau­tés, elle a tout ce qu’il faut pour de­meu­rer la reine des sous-com­pactes.

Même si elle est de moins en moins sous-com­pacte…

HYUN­DAI ACCENT2018

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.