Dé­bou­chez sans pa­ni­quer

Vous êtes en plein sou­per de fa­mille, un beau sa­me­di soir, et c’est main­te­nant l’heure d’al­ler cher­cher le des­sert que vous avez en­tre­po­sé dans le ré­fri­gé­ra­teur du sous-sol. Vous des­cen­dez quelques marches avant d’aper­ce­voir une flaque d’eau en pro­ve­nance

Le Journal de Quebec - CASA - - CONSEIL - Vé­ro­nique Har­vey Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

En tout pre­mier lieu, rien ne sert de pa­ni­quer! Pre­nez une bonne res­pi­ra­tion, et voi­ci quelques pe­tites étapes qui vous ai­de­ront à pa­tien­ter en at­ten­dant le plom­bier.

Si l’eau pro­vient de la toi­lette ou de l’évier, la pre­mière chose qui vous pas­se­ra par la tête se­ra sans doute d’uti­li­ser la ven­touse. Bon ré­flexe! Pa r contre, si la fuite pro­vient de la cu­vette de la la­veuse, cette tech­nique se­ra to­ta­le­ment in­ef­fi­cace.

Une deuxième so­lu­tion consiste à uti­li­ser un pro­duit chi­mique, de type Dra­no, qui ai­de­ra à dé­bou­cher le conduit. Se­lon Jean-Yves Pa­quet, plom­bier et pro­prié­taire de Plom­be­rie JY Pa­quet, l’im­por­tant, lors de l’uti­li­sa­tion de pro­duits chi­miques, est de bien suivre le mode d’em­ploi ins­crit sur la bou­teille. « J’ai dé­jà vu des gens ver­ser une et même deux bou­teilles com­plètes dans un tuyau bou­ché, et je vous jure que la mai­son au grand com­plet reste avec une odeur pen­dant des se­maines », pré­cise-t-il.

No­tez qu’il existe des re­cettes mai­son qui rem­placent ces pro­duits chi­miques qui peuvent par­fois être no­cifs pour l’en­vi­ron­ne­ment et les tuyaux. Le CAA pro­pose d’ailleurs la so­lu­tion mai­son sui­vante : re­ti­rez le plus d’eau pos­sible du tuyau avant d’y ver­ser ½ tasse de bi­car­bo­nate de so­dium. Ver­sez en­suite ½ tasse de vi­naigre et vous de­vriez en­tendre un gar­gouille­ment qui si­gni­fie que le mé­lange agit. At­ten­dez quelques mi­nutes puis rin­cez. Beau­coup plus éco­lo­gique et sans dan­ger pour les drains et tuyaux.

M. Pa­quet pré­cise éga­le­ment que si vous vous sen­tez ha­bile et cou­ra­geux, vous pou­vez éga­le­ment vous rendre dans un centre de lo­ca­tion d’ou­tils et louer un fu­ret de dé­bou­chage qui pour­rait vous être très utile. Mais rap­pe­lez­vous tou­jours que toute bonne en­tre­prise de plom­be­rie offre un ser­vice d’ur­gence 24 heures sur 24 et sept jours sur sept, moyen­nant quelques frais sup­plé­men­taires. Dites-vous que vous êtes tou­jours mieux de faire ap­pel à un pro­fes­sion­nel et dé­bour­ser en­vi­ron 70 $ l’heure que d’en­dom­ma­ger vos conduits, qui risquent de vous coû­ter beau­coup plus cher qu’un plom­bier.

PHOTO LES ARCHIVES

Lorsque sur­vient un dé­gât d’eau, il est im­por­tant de bien suivre le mode d’em­ploi ins­crit sur la bou­teille de pro­duit chi­mique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.