JJoon­neesst­toowwnn ::quand­le­bon­heu­rest conte­nu­dans­la­pa­ro­led’un­mé­ga­lo­mane

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION -

MON­TRÉAL — Cette se­maine, il y au­ra trente ans que Jim Jones en­traî­nait plus de 900 per­sonnes dans la mort. RDI pré­sente Jo­nes­town:vieet­mortd’une­secte, les lun­di et mar­di 17 et 18 no­vembre, à 20 h, un do­cu­men­taire re­la­tant ces évé­ne­ments tra­giques or­ches­trés par un seul homme.

Le mys­tère se si­tue dans la per­son­na­li­té de ces lea­ders au cha­risme in­con­tes­table qui, avec la plus grande fa­ci­li­té, at­ti- rent les per­sonnes qui as­pirent à une vie meilleure. À celles-là, ils pro­mettent de les lo­ger, les nour­rir, les vê­tir, les ai­mer dans un cli­mat de sol­li­ci­tude et de gé­né­ro­si­té in­com­pa­rables. Et ça marche, pour un temps. Quand le maître de­vient plus exi­geant, on ne peut que se sou­mettre puis­qu’on lui a tout cé­dé, ar­gent et biens, le prix d’en­trée dans l’an­ti­chambre de la fé­li­ci­té. Puis, un jour, le gou­rou se met à pres­sen­tir l’apo­ca­lypse nu­cléaire.

Il réus­si­ra donc à convaincre 914 per­sonnes, dans le cas de Jo­nes­town, à in­gur­gi­ter du cya­nure pour ne pas être em­por­tés dans cette fin du monde ima­gi­naire. Peut-être que ces fi­dèles ont pré­fé­ré la mort aux vio­lences, à l’en­doc­tri­ne­ment in­ten­sif, aux fan­tai­sies sexuelles de Jones et à ses faux mi­racles — D a n iè le L .G a u th ie r

La P re sse C a n a d ie n n e

Jim Jones, le gou­rou de Jo­nes­town.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.