De­puis sa tendre en­fance

Par­ti­ci­peràu­ne­pro­duc­tion­deWalt Dis­ney­re­pré­sen­te­quel­que­cho­sede bien­par­ti­cu­lier­pourC­lau­deLe­gault, quia­gran­dia­vec­ces­des­sins ani­més.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - —Phi­lip­peRe­nault

« Il y avait deux af­faires sa­crées, le sa­me­di soir, pour moi. WaltDis­ney à7h et le ho­ckey à 8h!» lance-t-il.

C’est ain­si que la simple pro­non­cia­tion du­nomDis­neyé­vo­que­chez­lui­biendes sou­ve­nirs. «Je me sou­viens qu’il y avait tou­jours une pré­sen­ta­tion de Walt Dis­ney­lui-mê­mea­vant­le­film.Çam’amar­qué. Mes pre­miers sou­ve­nirs sont aus­si liés au thème mu­si­cal. Il y a trois thèmes de té­lé­vi­sion qui me rendent nos­tal­giques: Bo­bi­no,La­soi­rée­du­ho­ckey et WaltDis­ney. Dès­que­les­pre­mières notes com­men­çaient, je de­ve­nais éner­vé et je me clouais de­vant la té­lé, dé­jà la­vé, pei­gné et en py­ja­ma», se re­mé­more-t-il.

TOUJOURSFAN

En­core au­jourd’hui, l’ac­teur est en­ti­ché des films de Dis­ney, une pas­sion qu’il tente tou­jours de trans­mettre aux plus jeunes.

«C’est­coolde voir leur évo­lu­tion. En plus, on re­trouve tou­jours ce pou­voir de ras­sem­bler. Je me sou­viens être al­lé voirLa pe­ti­te­si­rène avec ma nièce lors­qu’elle était jeune. J’ai trou­vé ça bon! C’est bien pour les jeunes, mais c’est ac­ces­sible aux adultes», consi­dère-t-il.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.