LE TRIOMPHE DU BONDNOUVEAU

Le James Bond qu’on connais­sait de­puis 1962 n’existe plus.Ja­dis élé­gant,che­va­le­resque,sé­duc­teur et nan­ti de belles ma­nières mal­gré tout le plomb qu’il met­tait dans la tête de ses en­ne­mis, l’agent 007 du XXIe siècle in­car­né par Da­niel Craig est de­ve­nu vind

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Da­niel Rioux Le Jour­nal

Un thril­ler de Marc Fors­ter. Avec Da­niel Craig, Ol­ga Ku­ry­len­ko, Mathieu Amal­ric, Ju­di Dench, Gian­car­lo Gian­ni­ni, Gem­ma Ar­ter­ton, Jef­frey Wright et Jes­per Ch­ris­ten­sen. Main­te­nant à l’af­fiche.

Les six pre­mières mi­nutes donnent le ton du film et le rythme de l’ac­tion avec une cour­se­pour­suite af­fo­lante dans les rues de Sienne, en Ita­lie, où l’agent se­cret le plus cé­lèbre de la pla­nète échappe à ses pour­sui­vants et à une pluie de pro­jec­tiles.

On se croi­rait, ma foi, dans un thril­ler de Ja­son Bourne.

Bond ra­mène une prise de taille à sa pa­tronne, M, la di­rec­trice du MI6 in­ter­pré­tée par la brillante ac­trice bri­tan­nique Ju­di Dench. L’in­ter­ro­ga­toire ri­gou­reux de leur cap­tif, le mys­té­rieux mon­sieur White (Jes­per Ch­ris­ten­sen), mène Bond sur la piste de Do­mi­nic Greene (Mathieu Amal­ric), le chef d’une as­so­cia­tion cri­mi­nelle in­ter­na­tio­nale connue sous le nom de Quan­tum, que Bond tient res­pon­sable de la tra­hi­son et de la mort tra­gique de son amou­reuse Ves­per Lynd (Eva Green) sur­ve­nue dans Ca­si­noRoyale.

On com­prend alors que la trame est une conti­nua­tion de celle lais­sée en plan dansCa­si­no Royale et que l’agent 007 veut tout sim­ple­ment se ven­ger.

007 POMPE L’HUILE

Bond, qui dé­bute dans le mé­tier d’es­pion, est vite dé­pas­sé par les évé­ne­ments quand il se re­trouve en Bo­li­vie au coeur d’un com­plot po­li­tique et in­dus­triel. Or, tant les Bri­tan­niques que les Amé­ri­cains pos­sèdent des in­té­rêts dans l’in­dus­trie pé­tro­lière et l’in­ter­ven­tion de l’agent se­cret leur est nui­sible, mais Bond, aveu­glé par la rage, mi­traille tous ceux qui s’in­ter­posent.

Il se met à dos la CIA et même son propre gou­ver­ne­ment. Igno­rant l’ordre du MI6 de re­ve­nir à Londres, il pour­suit sa traque, re­trouve Do­mi­nic Greene et trouve une al­liée en Ca­mille (Ol­ga Ku­ry­len­ko). Celle-ci a aus­si la rage au coeur : le gé­né­ral bo­li­vien qui a as­sas­si­né toute sa fa­mille est un com­plice de Greene.

La ven­geance scelle leur par­te­na­riat et la chasse re­prend de plus belle, avec un nou­vel en­jeu : Quan­tum com­plote pour s’em­pa­rer d’une ri­chesse na­tu­relle vi­tale, ce qui hé­risse en­core plus l’ora­geux 007.

L’AGENT RÉ­IN­VEN­TÉ

Les pro­duc­teurs de la sé­rie, les mêmes de­puis les dé­buts en 1962, com­plètent dans Quan­tum le grand mé­nage qu’ils avaient com­men­cé dans Ca­si­noRoyale et mettent pour de bon au ran­cart le James Bond clas­sique.

Il va fal­loir s’ha­bi­tuer à ce James Bond mo­derne. Out le smo­king, les martinis, la Bond girl sé­duite au lit, les gad­gets et les po­li­tesses. In l’ac­tion bru­tale et un rythme d’en­fer, le ga­mi­net écor­ché, le muscle et l’es­prit re­belle d’un Bond nou­veau qui prend son rôle au sé­rieux et défie qui­conque de lui mar­cher sur les pieds.

Pour ré­su­mer : on ne s’en­nuie pas!

PHOTO LE JOUR­NAL

Da­niel Craig donne un nou­vel élan au plus cé­lèbre agent se­cret de la pla­nète et aban­donne une bonne ha­bi­tude de ses pré­dé­ces­seurs.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.