Il reste l’ami­tié et la re­con­nais­sance

Trente ans plus tard, Marie Ey­kel, Claire Pim­pa­ré et Jacques L’Heu­reux ter­minent la grande aven­ture de P asseP a rto u t comme ils l’avaient com­men­cée : en com­plices.

Le Journal de Quebec - Weekend - - ACTUALITÉS - Agnès Gau­det Le Jour­nal

Oui, les co­mé­diens de Passe-Par­tout ont fait de l’ar­gent avec la vente des cinq cof­frets DVD de Passe-Par­tout. Tous sans ex­cep­tion. On l’a dé­jà dit. Et le der­nier cof­fret sor­ti — le mauve —, en ma­ga­sin de­puis quelques jours, se ven­dra comme les quatre pré­cé­dents, à la tonne.

Mais les co­mé­diens pré­fèrent par­ler de fier­té et d’ami­tié. Fier­té d’avoir me­né à bien le pro­jet de mise en mar­ché de la sé­rie édu­ca­tive culte de toute une gé­né­ra­tion pour les tout-pe­tits d’au­jourd’hui. Fier­té aus­si d’être de­meu­rés comme à l’époque les meilleurs amis du monde.

LE PLUS BEAU CA­DEAU

Les trois prin­ci­paux co­mé­diens de la sé­rie ont fait, cette se­maine, leurs adieux à Passe-Par­tout, Passe-Car­reau et Passe-Mon­tagne.

« Quand j’ai re­çu le cof­fret cette se­maine, j’avais une boule, j’ai ver­sé quelques larmes, af­firme Claire Pim­pa­ré. J’y ai re­trou­vé Far­doche (Pierre Du­fresne, dé­cé­dé en 1984) avec une cas­quette et des oreilles d’âne. J’ado­rais Far­doche. Ça m’a rap­pe­lé tel­le­ment de sou­ve­nirs, j’au­rais vou­lu le pren- dre dans mes bras.

« Tout a pas­sé si vite, pour­suit-elle. Mais Jacques, Marie et moi, on est res­tés en­semble. De­puis le dé­but, la chi­mie est là et on ter­mine amis comme on avait com­men­cé. C’est le plus beau des ca­deaux. »

RE­COM­MEN­CER

Re­con­nue par­tout, Marie Ey­kel res­te­ra à ja­mais for­te­ment iden­ti­fiée à son per­son­nage de Passe-Par­tout. Elle a dû re­non­cer à plu­sieurs rôles à cause de ça, mais en a pris son par­ti. Et si c’était à re­faire, elle re­com­men­ce­rait. « Les gens me parlent, ils sont gen­tils et cha­leu­reux », di­telle. Main­te­nant, elle at­tend la suite. « J’ai hâte que la gé­né­ra­tion des 30 ans ponde une émis­sion pour en­fants, dit-elle. Nous, on est is­sus de La­boî­teà­sur­prise, de La­ri­boul­dingue, et ça pa­raît dans notre ima­gi­naire. J’ai hâte de voir ce qu’on a en­gen­dré avec Passe-Par­tout. »

Les co­mé­diens savent qu’un grand pan de leur car­rière se ter­mine avec le cin­quième cof­fret de Passe-Par­tout. La sé­rie de cinq cof­frets ter­mi­née et le meilleur de Pas­se­Par­tout im­mor­ta­li­sé, ils se disent sa­tis­faits.

OÙ LA VIE LES MÈNE

« On est fiers du tra­vail ac­com­pli, as­sure Jacques L’Heu­reux. Il y a eu des cris et des grin­ce­ments de dents. Quand il y a de l’ar­gent en jeu, ça fait flip­per le monde. Mais avec de la pa­tience et de la lim­pi­di­té, tout fi­nit par se ré­gler. »

« Cette émis­sion-là était très en de­mande, parce qu’elle ar­ri­vait à l’époque des di­vorces et des sé­pa­ra­tions, es­time quant à elle Claire Pim­pa­ré. On a eu tel­le­ment de té­moi­gnages là-des­sus. Pour nous, c’était un ca­deau de faire ce tra­vail, de vivre ça, et on est fiers d’avoir ai­dé ces en­fants-là à pas­ser au tra­vers. » Quand on leur de­mande ce qu’ils fe­ront après, les trois donnent la même ré­ponse sans se consul­ter. « On ne sait pas où la vie peut nous me­ner », disent-ils. Marie Ey­kel tra­vaille au­près de mères en thé­ra­pie par les arts à la Mai­son de la culture Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve. Claire Pim­pa­ré se­ra bien­tôt grand-ma­man pour la deuxième fois d’un « bé­bé en cho­co­lat » dont sa fille ac­cou­che­ra en jan­vier. Jacques L’Heu­reux se­ra au théât-

re en 2009.

PHOTOS LE JOUR­NAL – CLAUDE RI­VEST

P a s s e -P a rto u t v o lu m e 5 est en ma­ga­sin. Une séance de si­gna­tures et chan­sons est pré­vue au­jourd’hui, 22 no­vembre, au Archambault du Mail Cham­plain.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.